Il est interdit de s’asseoir et d’attendre que la vie se passe

· 25 octobre 2016

S’il y a quelque chose que nous apprenons tôt ou tard, c’est qu’il ne sert à rien d’attendre que les choses arrivent par elles-mêmes.

Pour être heureux, il faut prendre des décisions et il n’y a que lorsque nous sommes capables de favoriser ce changement magique en nous que notre entourage se trouve aussi imprégné de ce fameux mouvement harmonieux.

L’un des écrivains les plus célèbres de l’histoire de la littérature est sûrement Anton Tchekov.

Cette plume affinée, critique et habile dans le monde émotionnel et psychologique nous rappelle, à travers ses contes, que les personnes vulgaires sont celles qui attendent toujours le bon et le mal de l’extérieur, alors que les sages sont celles qui les attendent d’elles-mêmes.

Lorsque vous arrêterez d’attendre, votre vie changera. C’est quelque chose que j’ai appris avec le temps, car il ne suffit pas seulement de désirer.

Un désir lancé dans l’air d’une nuit étoilé ne change rien, alors qu’une décision change tout.

D’autre part, nous savons aussi que nous sommes souvent obligés d’attendre.

L’adolescent attend d’être plus âgé, l’adulte aspire à avoir un bon travail et nous attendons chaque jour l’arrivée du métro ou du bus pour rentrer chez nous. Nous attendons toujours quelque chose.

Mais l’art d’attendre sans désespérer implique aussi que pendant ce temps, nous puissions planter des graines, de petites actions, des pensées et des initiatives qui en elles-mêmes génèrent leur propre mouvement.

Cela vaut la peine d’essayer. Nous vous proposons ici d’essayer.

fille-assise-dans-les-fleurs

Quand attendre semble être la seule option

On a souvent été éduqués dans cette culture de l’illusion et de la récompense, où l’on croit que dans la vie, comme dans les contes, il y a toujours une fin heureuse.

On nous a expliqué qu’il faut tolérer la frustration avant de recevoir un renfort positif, et on nous a dit aussi, tout doucement à l’oreille, que les gens bons vivent toujours de belles choses.

Pourtant, et au fur et à mesure que nous engloutissons des bouchées de réalité, les unes après les autres, et que nous tombons dans ces « pièges à ours » de nos sentiers de vie, nous arrivons souvent à la conclusion que nous n’avons pas de contrôle sur ce que l’on appelle la vie.

Nous pensons qu’il est préférable d’attendre, de rester tranquille et de planter ses racines dans notre zone de confort pendant que nous installons nos regards sur les fenêtres de la vie, guettant la chance qui pourrait frapper à notre porte.

À présent, s’il arrive de belle choses aux bonnes personnes… Pourquoi vivons-nous seulement des choses décevantes ? Sommes-nous une exception à la règle ? La vie ne fonctionne pas ainsi…

Attendre ne devrait jamais être l’unique option aux problèmes et aux vides de l’existence.

C’est le moment de laisser de côté ce que l’on ressent pour penser à ce dont nous avons vraiment besoin.

Le monde n’est pas tout rose, mais en réalité, il n’est ni noir ni hostile. La réalité est de la couleur que vous voulez bien lui donner.

gif-femme

Quand vous cesserez d’attendre que la vie change…

Nous avons tendance à rejeter la faute sur notre entourage et sur les personnes qui seraient responsables de notre malheur, car elles auraient coupé les ailes de notre épanouissement et de nos opportunités.

Avec ce schéma de pensée, ce que nous faisons en réalité, c’est alimenter notre esprit avec la terre du mal être pour planter en elle les graines de la souffrance.

Ce que vous pensez influence vos comportements et vos émotions, mais même si vous le savez, vous n’arrivez pas à mettre des rênes à ce cheval débridé qu’est la peur.

Si je cesse de rendre mon conjoint coupable de mon malheur et que je le quitte, je serai seul(e) et cela me fait très peur ». « Je préfère attendre que de nouvelles offres de travail sortant dans mon village avant de changer de ville, car ce changement me rend peu sûr de moi”.

Presque sans savoir comment, nos esprits se transforment en de véritables machines à laver dans lesquelles nous nous limitons à voir uniquement ce qui ne fonctionne pas au lieu d’écouter ce qui va bien. Ce n’est pas bon.

Il faut prendre un tournant dans notre style cognitif et comprendre que la vie n’attend pas, ne s’arrête pas et n’avertit pas non plus. De fait, nous sommes en train de la perdre. 

femme-marchant-entouree-danimaux-copy

Stratégies pour générer un changement dans notre vie

Il faut savoir qu’en matière de bonheur et d’accomplissement de rêves, il n’y a pas de formule magique.

Chacun d’entre nous est capable de découvrir l’équation qui fonctionnera le mieux selon nos besoins, notre caractère et les circonstances.

Cependant, il existe des règles élémentaires qui peuvent nous aider à traverser la ligne de la peur, pour générer le changement et cesser d’attendre. Les voici :

  • Nous ne devons pas avoir peur de l’erreur, de l’échec. Cesser d’attendre pour être un peu plus heureux implique de prendre des décisions, et si l’une d’entre elles n’est pas la bonne, ce ne sera pas la fin du monde car nous découvrirons les bonnes décisions à prendre alors.
  • Qui cesse d’espérer et ose agir ne le fait pas parce qu’il est convaincu que tout va bien se passer. Il le fait car c’est bon, car l’immobilité ne nous mène nulle part. À l’inverse, le mouvement en soi est déjà de la vie. 
  • Régulez votre obsession du contrôle de tout ce qui vous entoure, ainsi que l’anxiété. C’est également le reflet de la peur.
  • Freinez le discours négatif et les pensées « ruminantes » pleines de fatalisme. Elles ne servent à rien, recyclez-les.

N’anticipez rien de ce qui peut ou pas se passer, et limitez-vous à ouvrir votre esprit, car la vie n’est pas un problème à résoudre, c’est un mystère qui doit être vécu.