Faire ou ne pas faire : une grande décision

28 juillet 2016 dans Psychologie 0 Partagés

Vais-je le faire ou non ? Y vais-je ou n’y vais-je pas ? Ces questions vous sont forcément familières et provoquent souvent en vous des doutes qui sont difficiles à esquiver.

Avoir le choix entre deux réponses opposées et se retrouver face à un dilemme cornélien sont des situations qui nous plongent parfois dans une grande insécurité.

Ces doutes sont parfaitement normaux. Face à une décision importante, les doutes nous assaillent car nous allons faire un choix sur quelque chose qui va vraisemblablement changer nos vies et qui demande une grande responsabilité.

Parfois, nous doutons tellement que nous nous sous-estimons, nous nous bloquons totalement face à une décision que nous devons prendre, et nous avons peur d’affronter nos responsabilités.

Derrière le doute peuvent se cacher de nombreuses choses.

Lorsque nous évitons de prendre des décisions

jeune-regardant-des-globes-aerostatiques

Les personnes qui doutent énormément au moment de prendre une décision importante tentent d’éviter à tout prix de se retrouver dans ce type de situations. 

Mais, est-ce véritablement possible ? Tout à fait. Lorsque vous avez des doutes importants, il existe différents choix que vous pouvez faire pour ne pas avoir à affronter la peur de prendre une décision.

Parmi elles se trouve une ressource très communément utilisée : laisser la responsabilité aux autres.

Pour quelqu’un qui n’aime pas les décisions, la meilleure option est de laisser les autres décider ou de copier ce que décident les gens en qui il a confiance, comme ses amis ou les membres de sa famille.

Cela ne résout en rien le problème d’insécurité dont il souffre et qui l’empêche de prendre des décisions.

C’est pour cela que ces personnes laissent entre les mains d’individus qu’elles estiment plus compétents, le soin de faire des choix.

Lorsque nous évitons de prendre des décisions, nous pouvons nous transformer en deux grands types de personnes, qui peuvent se compléter à la perfection :

  • La personne indécise : elle évite de prendre des décisions et de courir des risques, elle ne sort jamais de sa zone de confort. C’est une personne très timide, qui n’a pas confiance en elle et qui s’isole des autres.
  • La personne dubitative : elle doute de quasiment tout. Cela lui génère une grande anxiété, car elle ne sait pas choisir la bonne option. 

Ces deux types de personnes, comme nous l’avons déjà mentionné, peuvent se compléter. Elles sont toutes deux soumises à des états qui se caractérisent par de la peur et de l’angoisse.

Lorsqu’elles n’ont pas d’autre choix que celui de prendre une décision, cela peut générer en elles de la frustration et un sentiment de culpabilité, parce qu’elles n’auront pas choisi l’autre option qui, après coup, leur paraîtra toujours meilleure.

Femme-sur-le-point-de-toucher-une-sphere

Comment prendre des décisions ?

Les personnes qui ne sont pas sûres d’elles et qui ont du mal à prendre des décisions, ne peuvent vivre éternellement dans cette situation de peur et d’anxiété.

Une situation qui devient l’une des caractéristiques de leur vie quotidienne et qui les fait agir de la manière suivante :

  • Elles évitent les conflits.
  • Elles évitent d’être les personnages centraux d’une situation.
  • Elles ne tolèrent pas les sentiments négatifs.
  • Elles évitent l’intimité.

Nombreuses sont les peurs et les traumatismes qui se cachent derrière cette crainte et ces esquives perpétuelles : la peur du rejet et d’être la victime de critiques ou d’humiliations, une éducation trop autoritaire, etc.

En général, elles ont une faible estime d’elles-mêmes. Mais c’est le moment de sortir de cette torpeur si vous faites partie de ces personnes !

Pour cela, vous devez prendre des risques, avoir confiance en vous et savoir que vous avez le droit de vous tromper, mais que la décision que vous avez prise est véritablement celle que vous vouliez prendre.

Il est important que vous impliquiez votre famille et vos amis dans la prise de vos décision, non pas pour qu’ils décident pour vous, mais pour qu’ils ne vous brident pas par leurs points de vue et pour qu’ils vous soutiennent.

Il n’est pas question de les soumettre ou d’aller forcément contre eux, mais de les associer à la prise de vos décisions, pour ne pas qu’ils interfèrent négativement dans vos choix.

Si vous prenez une décision et que vous vous trompez, ce n’est pas grave ! Vous pouvez emprunter un autre chemin, et changer ce qui a mal tourné.

Nous commettons tous des erreurs, c’est quelque chose que nous devons assumer et accepter. La perfection n’existe pas.

Imposez-vous des ultimatums, mais laissez-vous suffisamment de temps pour réfléchir, même si vous avez déjà pris votre décision.

Il est très anxiogène de décider sous la pression. Il est donc important que vous preniez un moment pour peser le pour et le contre, afin que vous n’ayez pas à vous en mordre les doigts si vous avez agi dans la précipitation !

ours-polaire

Une bonne décision doit être prise avec confiance, avec une idée précise de ce que seront ses conséquences, et avec l’envie d’atteindre un but réaliste.

La décision que vous prendrez en conformité avec ces principes sera bonne, même si elle échoue.

Si tout ce que vous avez mis en place avec cet état d’esprit ne fonctionne pas, ne vous inquiétez pas, vous allez juste devoir prendre un autre chemin pour atteindre vos rêves.

Images de Surreal Photo Manipulations

A découvrir aussi