7 clés pour apprendre à mieux se disputer

3 juillet 2016 dans Psychologie 0 Partagés

Vous croyez que bien se disputer peut devenir un art ? Peut-être pas, mais se disputer ne doit pas nécessairement se transformer en une situation désagréable et de préférence à éviter. 

Il vaut mieux garder son calme et son sens commun, car comme le disait Noel Clarasó, “beaucoup de gens  crient et se disputent jusqu’à ce que l’autre se taise. Ils pensent l’avoir convaincu. Et ils se trompent toujours”, ce qui est une conclusion aussi bien fausse que typique.

Rappelez-vous que même si vous ne voulez vraiment pas vous disputer, c’est parfois inévitable. 

Que ce soit avec quelqu’un de votre famille, un ami, un collègue de travail et même votre patron, il est important de ne pas en arriver à une situation désagréable, mais à un échange cordial d’impressions.

Les clés pour améliorer nos disputes

Tous les êtres humains, à un moment, doivent se  disputer car, en plus d’être un exercice très sain grâce auquel on apprend à argumenter, c’est aussi inévitable dans de nombreuses occasions au cours desquelles nous devons avoir raison.

D’où le fait de posséder quelques solutions comme gilet de sauvetage pour ne pas passer votre temps à retourner un sujet dans tous les sens alors qu’en réalité, ce n’est pas si important :

  • N’oubliez pas de garder votre calme à tout moment. Soyez sûr qu’il y a très peu de gens qui aiment qu’on leur crie dessus. Pourquoi le faites-vous, alors ?
    Il est important d’essayer de ne pas vous énerver et de conserver à tout moment une attitude détendue dans un environnement propice. Il faut se souvenir à tout moment qu’une dispute n’est rien d’autre qu’une différence de points de vue.

IMAGE 2

  • Bien se disputer, c’est construire. En effet, on peut même beaucoup apprendre d’une bonne conversation même si l’on n’est pas d’accord avec les points de vue de son interlocuteur.
    Pourquoi ne pas essayer de bâtir des ponts de compréhension et se concentrer sur ce que vous partagez, au lieu de vous focaliser sur les arguments qui vous séparent?
“Il vaut mieux débattre d’une question sans la régler que régler une question sans en avoir débattu”
-Joseph Joubert-
  • Cet article a commencé avec une citation de Noel Clarasó. Curieusement, un retrait à temps avant que la situation ne vous échappe est une victoire claire.
    Si on ne peut pas parvenir à un accord, il n’est pas non plus nécessaire que la conversation dégénère en insultes, en cris ou en propos déplaisants. Il vaut mieux se taire et se concentrer sur quelque chose de plus productif.
  • S’imposer est totalement contradictoire avec le fait de bien se disputer. Une personne qui essaie de se faire bien voir en utilisant sa charge, le ton de sa voix, sa position hiérarchique ou tout autre excuse manque clairement de tolérance.
    La conversation doit être régie par la compréhension et l’accord mutuel.
  • L’écoute active est une clé nécessaire au cours d’une dispute. Les monologues, même s’ils sont très bien fondés, ne sont pas pour autant exacts ou acceptés par un interlocuteur.
    Il est beaucoup plus productif de s’intéresser à d’autres points de vue et de pouvoir y opposer les siens pour trouver des lieux communs de compréhension mutuelle.
  • Le pardon et les excuses sont de parfaits outils pour bien se disputer. Ces solutions sont particulièrement nécessaires lors des conversations avec son conjoint, ses amis ou sa famille.
    Camper sur des positions qui ne plaisent à personne ne sert à rien. Par conséquent, il est recommandé de regarder où chacun s’est trompé et d’être capable de rectifier et de reculer.

IMAGE 3

  • Il existe des phrases que l’on ne doit jamais utiliser lors d’une dispute. Dire à son interlocuteur : “Je le savais”, “je te l’avais dit”, “tu ne peux pas ocmprendre”, “ce n’est pas si grave”, “si tu avais fait ce que je t’avais demandé”, “tu es un incapable”, ou n’importe quelle remarque pouvant peut blesser l’autre personne est une grave erreur à éviter si vous ne voulez pas que la situation finisse mal.

Bien se disputer, ce n’est pas gagner

Pour pouvoir bien de disputer, il faut considérer que la situation n’est rien d’autre qu’une conversation et pas une compétition. 

N’oublions pas la grande phrase de l’écrivain français Joseph Joubert, “l’objet de toute dispute ne doit pas être le triomphe, mais le progrès”.

IMAGE 4

Dans une dispute, les participants peuvent s’enrichir mutuellement si l’attitude est positive et constructrice.

À l’inverseles postures seront de plus en plus distantes et le bénéfice mutuel se transformera en énervement, en impuissance et même en rage.

“Si vous vous disputez beaucoup pour démontrer votre sagesse, vous démontrerez très vite votre ignorance”
-Muslih-Ud-Din Saadi-

Ainsi donc, n’oubliez jamais que bien se disputer n’a pas forcément d’aspects négatifs si vous adoptez la bonne attitude pour faire face à ces situations. 

Avec de la patience, de la compréhension et une bonne disposition à apprendre des autres et à enrichir vos points de vue, tout est beaucoup plus simple.

A découvrir aussi