Entre se disputer et être heureux, je préfère être heureux

12 janvier 2016 dans Emotions 0 Partagés

Se disputer fréquemment absorbe notre énergie, nous épuise et nous prive de nos forces, de nos envies et de nos rêves.

Les disputes nous étouffent à tel point qu’elles peuvent altérer notre bien-être affectif.

Quand les disputes sont fréquentes et que nous ne réussissons pas à sortir de cette spirale, nous souffrons. C’est pour cela qu’il existe des moments où nous avons besoin de fuir.

Il est possible que nous aimions beaucoup les personnes qui nous entourent, mais quand les disputes deviennent un style de vie, nous devenons des sortes d’ogres émotionnels et nous ne savons que ronchonner et sortir de nos gonds.

Voleuse7

L’importance de se disputer avec modération

Il ne s’agit pas de ne jamais se disputer mais de savoir choisir les raisons pour lesquelles on le fait et pour lesquelles il ne faut pas le faire.

Ainsi, se disputer doit servir à se comprendre, à s’épauler et à se respecter, mais  jamais pour se tourmenter en permanence.

Lorsque nous sommes dominés par l’irritabilité, nous ne répondons à aucune logique.

C’est pour cela qu’il est important d’apprendre à accepter la frustration produite par le désaccord de l’autre et de savoir gérer un conflit.

Ainsi, il faut savoir ce pour quoi nous devons nous disputer et ce pour quoi nous ne devons pas le faire.

Eviter de le faire n’est jamais un signe d’infériorité ou de lâcheté. Savoir se disputer, c’est savoir gérer ses émotions, c’est-à-dire avoir une forme d’intelligence émotionnelle forte.

“N’importe qui peut s’énerver, c’est quelque chose de très simple. Mais s’énerver contre la bonne personne, au degré exact, au moment opportun, avec l’objectif juste et de la manière correcte n’est, évidemment, pas si simple ».
-Aristote-

fille

La guerre froide comme résultat des disputes fréquentes

Quand nous ignorons quelqu’un de manière délibérée, nous appelons cela la guerre froide.

C’est comme taper quelqu’un avec la brique cruelle de notre indifférence sans offrir aucune explication.

Il est évident que cela n’est jamais bon, même si la personne à qui nous infligeons cela est très toxique. De fait, disons que c’est la manière la plus cruelle de punir quelqu’un.

Que ce soit pour en finir avec une spirale de disputes ou de conflits qui nous rongent, ou pour se débarrasser de quelqu’un, la guerre froide est une vraie torture, et donc un comportement intolérable.

La guerre froide est une forme d’abus émotionnel vraiment destructeur pour les personnes et pour les relations.

S’il y a une chose à laquelle nous ne sommes pas préparés, c’est bien l’indifférence. Ainsi, comme nous ne devons pas faire de mal aux autres de manière délibérée, nous devons nous appliquer à ne pas la pratiquer.

femme-seule-inquiete

Se disputer sans arrêt nous supprime de l’énergie pour vivre 

Quand les discussions fréquentes nous mènent à des disputes, nous finissons par nous énerver contre nous-mêmes.

Nous nous sentons frustrés car nous ne sommes jamais d’accord et nous ne pouvons pas comprendre. Nous nous disputons car nous ne profitons pas de l’autre.

Nous nous sentons de plus en plus troublé face à notre manque d’envie de nous réconcilier ou même de parler.

Cela est naturel et nous finissons par ne plus être capable de manifester nos vrais opinions et sentiments.

D’une certaine manière, chaque dispute que nous vivons suppose une nouvelle punition infligée à notre identité et à notre moi intérieur.

C’est pour cela que nous devons trouver la manière de rompre avec l’habitude de se disputer pour des non-sens, de casser ce cercle vicieux et de commencer à faire ce que nous avons vraiment envie de faire : vivre et apprécier toutes les bonnes choses qui se trouvent autour de nous.

A découvrir aussi