3 enseignements qui emprisonnent l’instinct des enfants

· 4 février 2017

Certains l’appellent le sixième sens, d’autre l’intuition et beaucoup, l’instinct. Une faculté que nous possédons depuis notre plus tendre enfance mais qui, avec le temps, a été détruite par la logique et la rationalité. Tout n’est pas logique. Grâce à notre instinct, nous pouvons détecter les personnes toxiques, savoir quand une personne ne nous convient pas ou essaye de nous faire du mal.

En éliminant votre instinct, vous devenez une personne plus vulnérable. Alors, pourquoi le faisons-nous ? Que s’est-il passé ? L’enseignement, voilà ce qu’il s’est passé. Les adultes croient qu’ils savent enseigner. Mais ils ne sont pas conscients de l’existence d’aptitudes plus importantes auxquelles ils ne prêtent pas attention. L’instinct, par exemple.


“L’intuition est le murmure de l’âme”

-Krishnamurti-


Notre façon d’éduquer les enfants est déterminée par la façon dont l’ont fait nos parents ou dont le font les autres. Ainsi, nous répétons des schémas, sans les analyser en profondeur pour déterminer s’ils sont bons ou mauvais. Nous allons aujourd’hui vous donner quelques exemples montrant à quel point certaines attitudes que nous renforçons et que nous pensons bonnes peuvent tuer l’instinct de nos enfants.

Vous tuez l’instinct quand vous mettez de la pression

Vous pensez peut-être que parfois, mettre la pression à vos enfants peut déboucher sur des résultats positifs. Mais cela ne se produit pas quand il s’agit, par exemple, d’étreindre ou d’embrasser d’autres personnes. Tout le monde a tendance à vouloir se montrer affectueux avec les plus petit-e-s. Mais… quelqu’un s’est déjà demandé si les enfants voulaient la même chose ?

Imaginez qu’on vous oblige à embrasser quelqu’un que vous n’aimez pas ou à prendre dans vos bras cette personne qui ne vous plaît pas le moins du monde. Si votre enfant n’a pas envie d’étreindre quelqu’un et que vous le forcez, vous êtes en train de tuer son instinct. Lui/Elle va apprendre qu’iel ne doit pas se soumettre de façon systématique à la volonté de l’adulte, indépendamment du fait qu’iel aime cet adulte ou non.

nino-atrapado-por-las-dinamicas-de-la-casa

De la même manière, il existe un autre type de pression. Une pression qui a surgi au cours de ces dernières années et qui fait que les enfants ne profitent plus de leur enfance. Nous parlons ici des terribles activités extrascolaires, celles qui occupent le temps des enfants mais les empêchent de faire ce qu’iels savent faire le mieux et ce dont iels ont le plus besoin, jouer. Si c’est avec leurs parents, encore mieux.

Les enfants apprennent depuis tout-e petit-e-s à s’impliquer dans ces activités qui en théorie les rendent plus compétitif-ve-s pour le futur, sans prendre en compte s’iels se sentent bien en les réalisant, si elles les rendent heureux-ses… Nous sommes en train de tuer leur instinct. Au bout du compte, iels deviendront des adultes qui ne sauront pas réellement ce qu’iels veulent et qui se laisseront porter par les exigences d’un quelconque travail esclave.

Les peurs ne sont pas à prendre à la légère

Combien de fois avons-nous entendu « tu es trop grand pour avoir peur du monstre » ou « avoir peur du noir est une bêtise ». Avec cela, nous essayons de tranquilliser nos enfants mais en réalité nous sommes en train d’ignorer une peur. Cela, sans le savoir, devient une barrière.

L’enfant apprendra à dissimuler ses peurs pour que les autres ne le jugent pas. Leur instinct se détruira peu à peu, jusqu’au moment où iel ne saura plus distinguer les véritables peurs des autres. Cela peut leur causer de graves problèmes dans le futur.


Les peurs que l’on ne surmonte pas se transforment en barrière

Dans une attitude contraire, il existe les parents qui essayent de protéger leurs enfants à tout moment. Il est normal que vous ayez cette tentation. Mais, tôt ou tard, iels devront faire face à leurs problèmes, leurs peurs et leurs situations avec leur propre attitude et leurs différentes aptitudes. Vous leur inculquez une fausse sécurité, qui va se briser drastiquement si un jour vous ne pouvez pas atteindre ces niveaux de protection.
nino-tras-cortina
Quand un enfant ressent cette fausse sensation de sécurité, son sixième sens s’endort : quand il sera nécessaire, il ne se réveillera pas. Lorsqu’iel commettra une erreur, iel se sentira perdu-e, en proie à l’insécurité. Nous croyons à tort que nous devons protéger nos enfants, mais la meilleure chose à faire serait de leur apprendre à se protéger par elleux-mêmes.

En tant que parents, nous n’avons pas toujours raison

Pourquoi voulons-nous toujours avoir raison ? Les adultes se trompent aussi, mais c’est comme si nous voulions être meilleur-e-s, donner une fausse apparence de perfection. Nous ne nous rendons pas compte que nous sommes aussi humain-e-s et imparfait-e-s que les autres. Cela nous pousse à commettre de nombreuses erreurs.

Vous souvenez-vous de quand vous étiez enfant ? Vous souvenez-vous des moments où vous ne compreniez pas pourquoi on vous faisait faire quelque chose alors que vos propres parents ne montraient pas l’exemple ? Cela peut contrarier un enfant et faire qu’iel ne sache pas réellement différencier le bien du mal.

padre

L’instinct d’un enfant se retrouve réduit dans cette situation et dans beaucoup d’autres. Comme, par exemple, quand nous n’écoutons pas vraiment nos enfants parce qu’iels disent des « bêtises ». Souvenez-vous de ce respect que vous voulez inculquer à votre enfant. Lui/Elle aussi mérite que vous en fassiez preuve, vous ne pensez pas ?


« L’exemple a plus de pouvoir que les règles »

-Nikolái Gógol-


 
Nombreux sont les patrons de comportement que nous appliquons automatiquement avec les plus petit-e-s, sans nous arrêter un instant pour réfléchir à leurs véritables effets. Nous ne nous rendons pas compte que nous tuons cet instinct avec lequel iels sont né-e-s et qui pourrait grandement nous faciliter la vie. Alors, pourquoi nous entêtons-nous à vouloir le détruire ? L’instinct et la rationalité devraient se trouver en équilibre. Ce n’est que de cette façon que nous pourrons prendre les meilleures décisions.