Un enfant est spontané, bruyant, émotif et plein de couleurs

16 août 2016 dans Psychologie 988 Partagés

Un enfant ne naît pas pour être calme, pour ne pas toucher les choses, pour être patient ou pour se distraire tout seul.

Un enfant ne naît pas pour être assis, à regarder la télévision ou à jouer avec une tablette. Un enfant ne veut pas se taire en permanence.

Les enfants ont besoin de bouger, d’explorer, de chercher des choses nouvelles, de créer des aventures et de découvrir le monde qui les entoure. Ils sont en train d’apprendre, ce sont des éponges, des joueurs nés, des chercheurs de trésors, des tremblements de terre en puissance.

Ils sont libres, ce sont des âmes pures qui veulent voler, ne pas rester sur le côté ou s’enchaîner. Ne les rendez pas esclaves de la vie adulte, des hâtes et du manque d’imagination des adultes.

Ne leur mettez pas la pression dans notre monde de désenchantement.

Stimulez leur capacité d’émerveillement, garantissez-leur une vie émotionnelle, sociale et cognitive riche en contenus, en parfums de fleurs, en expressions sensorielles, en joies et en découvertes. .

Petite-fille-avec-une-fleur-et-un-elephant

Que se passe-t-il dans le cerveau d’un enfant quand il joue ?

Les bienfaits du jeu pour les enfants à tous les niveaux (physiologico-émotionnel, comportemental et cognitif) n’est pas un mystère. De fait, nous pouvons parler des multiples répercussions interconnectées qu’il a sur eux :

  • Il régule le moral et l’anxiété.
  • Il favorise l’attention, l’apprentissage et la mémoire.
  • Il réduit la tension neuronale en favorisant le calme, le bien-être et le bonheur.
  • Il amplifie la motivation physique grâce à laquelle les muscles réagissent.
  • Tout cela favorise un état optimal d’imagination et de créativité, qui les aide à profiter de toute la fantaisie qui les entoure.

La société a petit à petit alimenté l’hyperparentalité ou, ce qui est la même chose, l’obsession des parents pour le fait que leurs enfants aient des compétences spécifiques qui garantissent une bonne profession dans le futur. On oublie souvent que dans la société, la valeur des enfants ne se mesure pas à leurs notes à l’école. Ne pas renoncer à cet acharnement pour les résultats revient à négliger les compétences de la vie, dont tout enfant a besoin.

Nos enfants ont besoin qu’on les aime de manière indépendante. Ils ne doivent pas être définis par leurs réussites ou leurs échecs mais par le fait d’être eux-même, uniques par nature. En tant qu’enfants, nous ne sommes pas responsables de ce que nous recevons dans l’enfance mais, en tant qu’adulte, nous sommes totalement responsable des conséquences et nous devons le résoudre. 
Partager

Fille-sautant

Simplifier l’enfance, bien éduquer

Que chaque personne est unique est quelque chose que nous disons souvent mais que peu de personnes ont vraiment intériorisé. Cela se reflète dans un fait simple : nous établissons une série de règles pour éduquer chacun de nos enfants.

C’est un erreur très fréquente et c’est pour cela que la confluence entre nos croyances et nos actions est souvent conflictuelle dans l’éducation.

D’autre part, comme l’affirme Kim Payne, professeur et coach états-unien, nous éduquons nos enfants dans l’excès de certaines choses :

  • Trop d’informations
  • Trop de choses
  • Trop de choix
  • Trop de vitesse

Nous leur empêchons d’explorer, de réfléchir ou de se libérer des tensions qui accompagnent la vie quotidienne. Nous les bourrons de technologie, de jouets et d’activités scolaires et extra-scolaires, nous dénaturons l’enfance et plus grave encore, nous leur empêchons de jouer et de se développer.

Aujourd’hui, les enfants passent moins de temps en plain air que les gens qui sont en prison. Pourquoi ? Car nous les maintenons “occupés” à d’autres activités que nous pensons plus nécessaires, en faisant attention à ce qu’ils ne se tachent surtout pas.

Cela est intolérable et avant tout, extrêmement préoccupant. Analysons certaines de raisons pour lesquelles nous devrions changer cela :

  • L’excès d’hygiène augmente la possibilité que les enfants développent des allergies, comme l’a démontré une étude de l’hôpital de Göteborg en Suède.
  • Ne pas leur permettre de profiter de l’air libre est une torture qui enferme leur potentiel créatif et de développement.
  • Les laisser sur l’écran du téléphone, de la tablette, de l’ordinateur ou de la télévision est hautement nocif au niveau physiologique, émotionnel, cognitif et comportemental.

Professeure-et-enfants

Nous pourrions continuer ainsi mais vous avez sûrement d’autres idées en tête, qui montrent que nous détruisons petit à petit la magie de l’enfance. Comme l’affirme l’éducateur Francesco Tonucci:

“L’expérience des enfants devrait être l’aliment de l’école : leur vie, leurs surprises, leurs découvertes. Mon maître nous faisait toujours vider les poches en classe car elles étaient pleines de témoins du monde extérieur : petites bêtes, cordes, images, billes… Aujourd’hui  nous devrions faire le contraire, demander aux enfants qu’ils nous montrent ce qu’ils ont dans leurs poches. Ainsi, l’école s’ouvrirait à la vie, recevant les enfants avec leurs connaissances et travaillant autour de cela”.

C’est sans aucun doute une manière bien plus saine de travailler avec eux, de les éduquer et de garantir leur succès. Si à un moment donné, vous l’oubliez, gardez toujours cette phrase en tête : Si  les enfants n’ont pas besoin d’aller se doucher urgemment, c’est qu’ils n’ont pas suffisamment jouer”. C’est la base fondamentale d’une bonne éducation.

A découvrir aussi