12 types d'attitudes humaines

Découvrez quelles sont les attitudes les plus courantes, ainsi que les contextes dans lesquels elles se produisent habituellement et les circonstances les plus favorables.
12 types d'attitudes humaines

Dernière mise à jour : 02 mai, 2022

Nous pouvons rencontrer au quotidien diverses attitudes, lesquelles donnent également lieu à des comportements différents. L’une des conférences les plus vues et commentées à ce jour a précisément à voir avec l’attitude en tant que facteur de motivation pour le changement.

Nous comprenons donc qu’il y a des variables que nous ne pouvons pas contrôler. A partir de cette acceptation, il s’agit de savoir comment nous nous positionnons face à ce qui se passe, ce que nous faisons avec ce que nous pouvons contrôler et quel sens nous donnons à l’adversité. C’est en grande partie ce qui nous définit, le fil qui unit les grands événements de notre vie.

Définition de l’attitude

Chacun de nous voyage avec un ensemble de croyances, d’émotions et de comportements qui détermineront notre façon de nous positionner face aux changements de l’environnement. En fait, cela nous permet de répondre plus rapidement et de manière contrôlée à l’incertitude.

C’est précisément de cette façon que nous agissons et faire face à certains stimuli est ce que nous appelons attitude. En termes plus concrets, une attitude est une organisation de croyances et de cognitions dotées d’une charge affective pour ou contre un objet social défini, qui prédispose à une action (Rodríguez, 1987).

L’attitude renvoie toujours à quelque chose au-delà d’elle-même, à un objet d’attitude. Ces objets peuvent être concrets ou abstraits (liberté, égalité), ils peuvent être des idées, des opinions ou des comportements, des personnes ou des groupes. L’attitude peut se développer envers n’importe quoi et peut être positive (favorable) ou négative (défavorable).

La structure qui donne lieu à une certaine attitude est essentiellement l’intégration d’évaluations basées sur une, deux ou trois de ses composantes (croyances, émotions et comportements). Les jugements de chacune d’elles peuvent ne pas coïncider.

Par exemple, les croyances peuvent être favorables à l’objet, tandis que les sentiments sont défavorables. Lorsque les éléments d’une des composantes, ou les composantes entre elles, ne sont pas cohérents dans l’action, les attitudes sont ambivalentes (Orduña, 2020).

attitudes

Fonctions d’attitudes

Quel rôle jouent les attitudes dans nos vies ? Pourquoi sont-elles si importantes ? Selon Katz (1960), il y a quatre fonctions de base que l’on peut mettre en évidence à partir des attitudes :

  • Organisation des connaissances : nous sommes constamment stimulés par l’environnement. Notre esprit a donc besoin de structurer, d’organiser et de donner de la cohérence à l’information. Les attitudes nous aident en cela, en structurant et en organisant l’information en termes positifs et négatifs. Ainsi, grâce à elles, nous pouvons prédire ce à quoi nous pouvons nous attendre dans certaines situations.
  • Fonction instrumentale : les attitudes nous aident à obtenir un renforcement ou à éviter la punition. Elles nous permettent d’atteindre nos objectifs et présentent certains avantages. Par exemple, avoir une bonne attitude au travail peut nous aider à nous faire remarquer par l’employeur.
  • Fonction d’identité et expression de valeurs : nous exprimons généralement nos attitudes en exprimant des opinions sur différentes questions. Ces expressions nous aident à informer les autres sur qui nous sommes en termes de valeurs et de principes.
  • Fonction défensive de soi : les attitudes peuvent aussi nous aider à nous défendre. Elles nous aident à maintenir notre estime de soi et notre image de soi de manière à ce que nous nous sentions satisfaits et conformes à qui nous sommes.

12 types d’attitudes

Il existe plusieurs types d’attitudes classées selon différents critères. Cette classification n’implique pas qu’elles soient exclusives. Les attitudes sont dynamiques et interagissent les unes avec les autres.

1. Selon sa valence

  • Attitude positive : ce type d’attitude nous permet de porter des appréciations favorables sur l’objet attitude. Elle nous rapproche de lui et nous aide à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Elles induit l’optimisme en nous, même lorsque les circonstances sont sombres.
    • Attitude négative : c’est une prédisposition défavorable et pessimiste à l’objet de l’attitude. Cela peut nous amener à abandonner face aux difficultés et à ne pas lutter activement pour le changement si nécessaire. Cela peut conduire à un comportement d’évitement et à une réponse plaintive.

2. Selon l’orientation de l’activité

  • Attitude proactive : elle fait partie des attitudes qui nous aident à prendre l’initiative. Elle favorise la créativité et l’innovation.
  • Attitude réactive : contrairement à la précédente, cette attitude n’est pas active, mais passive. C’est une volonté de réagir simplement à une stimulation externe. Avec elle, nous n’avons pas la volonté d’agir de manière proactive.

3. Selon la motivation à agir

  • Attitude intéressée : c’est une attitude dans laquelle nous ne sommes intéressés qu’à atteindre nos propres objectifs sans tenir compte des besoins des autres. Nous recherchons un avantage pour nos vies au détriment des autres.
  • Attitude altruiste : elle nous amène à profiter aux autres, allant même jusqu’à mettre nos besoins et nos désirs au second plan. Il n’y a aucun intérêt à obtenir un gain personnel à travers le travail fait pour les autres.

4. Selon la relation avec les autres

  • Attitude collaborative : parmi les différents types d’attitudes, elle nous aide à promouvoir l’interaction avec les autres et à rechercher conjointement des solutions à l’adversité. Elle favorise le travail d’équipe pour atteindre des objectifs communs.
  • Attitude manipulatrice : cette attitude nous amène à considérer l’autre comme un instrument ou un outil.
  • Attitude agressive : c’est une façon de se comporter où l’on provoque, offense ou manque de respect aux autres. Nous pouvons alors sous-estimer les gens et se sentir supérieur.
  • Attitude passive : au niveau relationnel, ce type d’attitude nous amène à ne pas prendre d’initiatives et à espérer que d’autres le feront. Cela peut même conduire à une dépendance.
  • Attitude assertive: c’est un type d’attitude dans laquelle nous défendons nos droits et principes sans manquer de respect à personne. Cela nous aide aussi à nous exprimer sans passer au-dessus des autres.
  • Attitude permissive : elle peut nous conduire à être des personnes qui tolèrent la transgression de la norme. C’est une attitude dans laquelle on consent aux choses sans opposer de résistance, même si c’est nuisible.
attitudes

Les attitudes sont-elles apprises ou héritées ?

Les attitudes ont une grande composante d’apprentissage. Dans notre interaction avec le contexte et avec les expériences que nous avons accumulées au fil des ans, nous construisons certaines attitudes envers la vie et le monde. Cet apprentissage peut se faire par association, renforcement, observation ou modélisation.

Il existe également des preuves que certaines attitudes peuvent avoir un corrélat génétique qui favorisa notre survie, comme la peur des serpents ou le dégoût de certaines odeurs. En fait, les attitudes chez les jumeaux identiques se sont avérées plus corrélées que chez les jumeaux non identiques, même s’ils ont été séparés à la naissance (Baron & Byrne, 2005).

Les attitudes sont une interaction de facteurs environnementaux (apprentissage) et génétiques (héritage) qui déterminent le comportement qui aura lieu face à certaines circonstances, afin d’organiser les connaissances, de réaffirmer notre identité, d’exprimer nos valeurs ou de protéger notre estime de soi et concept de soi.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Mes attitudes me définissent
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Mes attitudes me définissent

Les attitudes que nous avons à la fois avec les autres et avec nous-mêmes sont ce qui nous définit. Un ne vaut rien s'il n'est pas accompagné d'un ...



  • Baron, R. y Byrne, D. (2005). Psicología social (10ª ed.). PEARSON EDUCACIÓN.
  • Katz, D. (1960). The functional approach to the study of attitudes. Public opinion quarterly24(2), 163-204.
  • Orduña, A. V. A., Sedano, I. F., Gómez, Á., Sáez, M. L., Alonso, F. M., Domínguez, J. F. M., … & del Prado Silván-Ferrero, M. (2020). Introducción a la Psicología Social. EDITORIAL SANZ Y TORRES SL.
  • Rodrigues, A. (1987). Psicología social (2ª Ed.). Trillas.