Y a-t-il des gens incapables d'aimer ?

Le traumatisme de l'enfance est généralement l'un des principaux facteurs à l'origine de la difficulté (ou de l'incapacité) à aimer. Cependant, il y a d'autres variables qui valent la peine d'être connues.
Y a-t-il des gens incapables d'aimer ?

Dernière mise à jour : 01 septembre, 2021

Y a-t-il des gens incapables d’aimer ? La réponse à cette question est complexe et, bien que l’on puisse dire « oui », il y a des nuances. Il y a ceux qui ont des difficultés évidentes à aimer et à se laisser aimer. Les hommes et les femmes qui, à la suite d’une enfance traumatisante, montrent de sérieux problèmes pour construire des relations saines et heureuses.

Ainsi, plus qu’une incapacité clinique ou neurologique à vivre l’amour, ce qu’il y a c’est la « peur », la peur d’être blessé, l’angoisse de ressentir un attachement envers quelqu’un qui plus tard les abandonne ou les blesse. En revanche, et lorsqu’il s’agit de personnes atteintes de trouble de la personnalité antisociale, de psychopathie ou de narcissisme, la question est encore plus complexe.

Dans ces cas, ils développent une relation basée sur un attachement désorganisé. Oui, ils peuvent établir des relations amoureuses, mais  ils sont généralement régis par des intérêts spécifiques, tels que la satisfaction, le désir ou la complaisance. Ainsi, comme nous pouvons le deviner, ce sujet trace un kaléidoscope de nuances intéressantes qui méritent d’être connues.

L’évitement ou le retrait émotionnel est l’une des principales caractéristiques de ces personnes ayant des difficultés évidentes à établir des relations affectives.

homme triste pensant aux gens incapables d'aimer

Personnes incapables d’aimer : causes associées possibles

Qu’est-ce qui fait que les gens incapables d’aimer existent ? Sont-ils une « faute » de la nature ? C’est le premier raisonnement auquel on arrive presque sans réfléchir. Or, avant de conclure sur une telle idée, il serait sage de se poser une question simple : pourquoi l’être humain aime-t-il ? Peut-être qu’en comprenant pourquoi ce sentiment nous définit, apercevrons-nous la raison pour laquelle certains en manquent.

La célèbre anthropologue Helen Fisher nous explique dans son livre Pourquoi aimons-nous ? que les gens se déplacent essentiellement par instinct. Les neurotransmetteurs, comme l’ocytocine, la sérotonine, la dopamine ou la vasopressine entraînent l’attirance, le désir de l’autre, le besoin de s’occuper, de partager des expériences… Nous sommes le résultat de ce que dicte notre cerveau.

Par contre, des travaux de recherche, comme ceux menés par le Dr Elaine A. Aaron, nous expliquent autre chose. Les gens aiment par besoin d’élargir notre “je”. Au-delà de l’attirance, il y a le désir de partager la vie avec quelqu’un, de grandir à côté de quelqu’un dans le même processus, le même projet et les mêmes objectifs vitaux.

Nous sommes des êtres sociaux et l’amour nous permet de créer des liens stables avec lesquels évoluer, se sentir en sécurité… Donc, sachant ceci : pourquoi y a-t-il des personnes incapables d’aimer ?

Trouble de privation émotionnelle

Le trouble de privation émotionnelle est un trouble psychologique défini par les psychiatres Conrad Baars et Anna Terruwe au milieu du 20e siècle. Il est à noter qu’il n’apparaît dans aucun manuel de diagnostic et que nous ne disposons pas d’une documentation scientifique excessive.

Cependant, il est courant que ce terme soit évoqué chaque fois que le sujet des personnes qui ne savent pas ou ne peuvent pas aimer est abordé. Les Drs Baars et Terruwe ont trouvé un schéma très caractéristique dans ce profil :

  • Ce sont des gens qui ne maintiennent pas de contact visuel.
  • Ils éprouvent des sentiments de solitude, mais en même temps, ils n’aiment pas socialiser.
  • Se sentent constamment jugés par les autres et sont méfiants.
  • Ils prétendent souvent qu’ils n’ont jamais été et ne seront jamais aimés et que, par conséquent, ils sont incapables d’offrir de l’affection.

Ces types de caractéristiques ont tendance à apparaître souvent chez les personnes autistes et aussi avec un trouble de la thésaurisation.

Les personnes incapables d’aimer et les traumatismes de l’enfance

Derrière une bonne partie des gens incapables d’aimer, ce qu’il y a en réalité, c’est la peur. C’est la peur d’être blessé. C’est la méfiance et l’angoisse de répéter les mêmes schémas traumatiques que dans l’enfance. Car ce qui explique dans bien des cas cette difficulté à aimer et à être aimé, ce sont les traumatismes de l’enfance, comme les abus physiques et psychologiques, l’abandon, les abus sexuels, etc.

Ces personnes sont émotionnellement fracturées. Le temps guérit et résout à peine quoi que ce soit, surtout si la thérapie n’est pas utilisée. Cela leur fait avoir de grandes difficultés lorsqu’il s’agit d’établir des relations affectives. L’amour est une connexion et si ce qui a été reçu tôt était un substitut d’amour empoisonné qui a causé une douleur immense, il est courant de l’éviter.

Beaucoup de personnes qui ont subi des abus ou des mauvais traitements dans leur enfance sont déconnectées de l’amour. Ils ne le comprennent pas et ne le conçoivent pas parce qu’ils ne l’ont jamais reçu. Ils ont peur de s’ouvrir émotionnellement aux autres parce que cela les rend vulnérables et ce sentiment les met en alerte et leur fait peur.

Garçon triste représentant des personnes incapables d'aimer

Ne pas comprendre ce que ça fait, alexithymie

L’alexithymie définit un type de trouble d’apprentissage émotionnel. Souvent, l’origine est dans un problème neurologique qui rend difficile la compréhension de l’univers des émotions. Dans ce cas, la personne est capable de tomber amoureuse. Mais elle ne sait pas avec certitude ce qu’est ce sentiment et quoi faire à ce sujet.

Ils ne font pas preuve d’empathie, ils ne réagissent pas aux émotions des autres et ils ne parviennent pas à comprendre ce qui se passe en eux. Ce trouble ou cette altération du cerveau affecte plus de personnes que nous ne le pensons. Beaucoup d’entre eux sont suspendus dans des limbes à partir desquels il est difficile d’établir des amitiés, des relations, etc.

Il est à noter que cette condition peut également être présente chez les hommes et les femmes autistes et ayant une personnalité psychopathique. Pour conclure, il y a plusieurs raisons pour lesquelles il y a des gens qui sont incapables d’aimer. La chose la plus décisive est de comprendre la cause derrière et d’y travailler. Nous méritons tous d’apprendre à aimer et à nous sentir aimés.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi ressentons-nous de l’antipathie ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Pourquoi ressentons-nous de l’antipathie ?

En psychologie, l'antipathie est comprise comme un sentiment d'aversion. Un rejet qui peut être conscient ou inconscient.



  • Aron, EN & Aron, A. (1996) “Love and Expansion of the Self: The State of the Model”, Personal Relationships 3, 1: 45–58
  • Baars, Suzanne and Bonnie Shayne. The Discovery of Deprivation Neurosis. Conrad Baars. Retrieved January 15, 2006.
  • Fisher, Helen (2004) ¿Por qué amamos?. Madrid: Taurus