Voyager rend plus créatif-ve et meilleur-e

30 avril 2017 dans Curiosités 307 Partagés

Voyager est une manière de rompre avec l’habitude pour profiter du sentiment de bien-être qui naît de l’exploration, de la découverte et de la surprise. Avant, faire un voyage très loin signifiait quasiment changer de vie. Cela pouvait durer des mois, voire même des années, car le temps que l’on dépensait en déplacement était énorme. Aujourd’hui, les choses sont complètement différentes. De fait, on peut voyager à n’importe quel pays du monde en moins de deux jours et avec un peu de chance, en moins d’un jour.

Lorsqu’on voyage, on apprend, on change de perspective et on se renouvelle. C’est une invitation à sortir de sa routine et c’est donner l’opportunité à d’autres facettes de nous d’apparaître. Des facettes qui peuvent s’être endormies à cause de la répétition et de l’habitude. Le fait de vous dé-contextualiser active tout votre monde subjectif et fait apparaître de nouveaux défis qui vous demandent de nouvelles compétences et approches différentes de celles que vous utilisez généralement.

“Voyager est un exercice aux conséquences fatales pour les préjugés, l’intolérance et l’étroitesse de l’esprit.”

-Mark Twain-

Les voyages nous plongent dans des territoires que l’on ressent comme moins prévisibles, car dans ces nouveaux environnements, il y a beaucoup de relations de contingences que l’on ne connaît pas. Cette incertitude peut être la source d’une certaine nervosité, mais aussi de beaucoup plus d’émotions et d’un sens de l’aventure plus accru. Les voyageur-se-s inné-e-s ont besoin de cette adrénaline. Les voyageur-se-s sporadiques savent que ces émotions rappellent le bonheur d’être vivant-e-s.

Quand vous voyagez, vous sortez de votre zone de confort. Vous vous permettez à vous-même d’élargir les horizons de votre monde et de la vie. Mais sans vous en rendre compte, vous introduisez une stimulation de vos capacités intellectuelles, vous devenez plus créatif et vous développez beaucoup de vos compétences sociales et émotionnelles.

Voyager est une source de créativité

On dit que l’on peut toujours profiter trois fois d’un voyage : quand on l’organise, quand on le réalise et quand on s’en souvient. Les trois étapes exigent de vous une grande créativité. Vous en avez besoin au moment de choisir l’endroit où vous allez voyager. Vous devez prendre conscience de ce qui vous plaît, de ce que vous cherchez et de ce que peut vous offrir chaque destination.

Quand vous voyage, votre créativité sort forcément de sa réserve. Vous arrivez dans des endroits que vous ne connaissez pas ou qui ne sont pas habituels pour vous. Vous vous voyez dans la nécessité de faire de multiples adaptations : aux usages et coutumes, à la nourriture, au quotidien des gens, à la manière de vous déplacer etc. De plus, si le voyage est loin, vous devrez aussi vous habituer à d’autres interactions sociales et à une langue différente.

Lorsque vous vous souviendrez de votre voyage, vous choisirez une manière d’organiser et de donner une signification à ces souvenirs. Vous les récréerez, vous les associerez et vous choisirez des aspects les plus importants de l’expérience. Vous interpréterez ce que vous avez vécu.

Tous ces processus, s’ils sont pris dans leur ensemble, équivalent à des activités intellectuelles complexes. C’est presque comme écrire un livre. Presque comme concevoir, exécuter et évaluer un projet. Beaucoup de vos capacités intellectuelles et créatives sont mises à l’épreuve lorsque vous voyagez. Ainsi, après avoir fait un voyage, vous ne serez plus jamais la même personne. L’expérience est bien plus intense et stimulante ; et c’est précisément pour cela qu’elle peut devenir très agréable.

Voyager rend meilleur-e

Le fait de voyager expose toujours à des expériences enrichissantes. Une maxime dit que “Le fascisme se dépasse en lisant et l’intolérance, en voyageant.” Un voyage vous libère de beaucoup de préjugés, surtout si vous visitez un endroit dans lequel vous devez vous plonger dans une culture différente de votre culture d’origine, ou avec laquelle il existe un grand contraste avec votre réalité habituelle. Comprenez que la différence ne doit pas être perçue de manière verticale, mais horizontale : aucune culture n’est meilleure ou pire, elles sont tout simplement différentes.

Il a aussi été démontré que les personnes qui prennent des vacances, au moins deux fois par an, ont un risque plus faible de souffrir de dépression. De fait, voyager est un grand antidote contre la tristesse, car d’une manière ou d’une autre, cela permet de penser et de tout voir différemment. C’est comme un bain de jouvence, qui permet de rafraîchir sa perspective de la réalité et de soi-même.

Voyager aide aussi à se mettre en contact avec soi-même et avec ses sentiments les plus authentiques. Libéré de votre entourage habituel, ces idées et ces émotions que l’on met souvent au second plan peuvent plus facilement émerger, grâce au contexte particulier. Vous pouvez vous voir vous-même, d’une certaine manière, libéré de tous les prétextes quotidiens et de tous les facteurs qui vous obligent à vous inhiber.

Il y a une différence entre regarder la vie à travers le prisme du stress quotidien et le faire pendant l’une de ces parenthèses que le voyage permet. C’est pour cela que l’on peut affirmer que voyager rend meilleur. Le voyage rajeunit, donne plus d’énergie et remplit la vie de plus de couleurs et de magie. N’hésitez plus jamais : voyager vous mène forcément quelque part.

Lisez aussi : Voyager, c’est bien plus que faire du tourisme

A découvrir aussi