Voyager, c’est bien plus que faire du tourisme

24 février 2016 dans Curiosités 142 Partagés

Vous aimez voyager ?

Il y a tellement de façons de voyager en tant que personnes. Certains aiment la ville, d’autres préfèrent la nature ouverte, certains préfèrent les musées et les cathédrales et d’autre les sports à risques.

Il se peut qu’au cours d’un voyage nous recherchions la détente, s’évader du stress du quotidien, ou, au contraire, l’adrénaline. Peu importe nos préférences, la majorité des gens aiment voyager de temps en temps.

Changer d’air et découvrir un environnement différent du nôtre est une activité plaisante qui aère notre esprit et nous redonne l’énergie nécessaire pour revenir à notre routine.

Si nous y réfléchissons bien, voyager, c’est même bien plus qu’une simple activité plaisante. En réalité, lorsque nous voyageons nous réalisons également un voyage à l’intérieur de nous. Et en plus de profiter, nous apprenons.

“Une destination n’est jamais un lieu, mais une nouvelle façon de voir les choses.”
-Henry Miller-

valises avec des papillons

Voyager, c’est se confronter à ses peurs

Nous avons tous quelques peurs enfouies en nous, petites ou grandes, que nous devons surmonter pour pouvoir voyager.

Parfois, il peut même s’agir de phobies. En effet, la simple idée de rompre la routine, bien que plaisante, suppose déjà un déséquilibre physique qui perturbe notre corps et affecte notre sommeil, nos habitudes alimentaires, etc. Mais bien évidemment, nous le surmontons avec plaisir !

Certains doivent surmonter leur peur de l’avion, d’autres la peur d’être loin de leurs proches. D’autres encore ont peur de se perdre lors du voyage ou de ne pas être capable de se faire comprendre des autres dans une langue étrangère.

Ce qui est bien, c’est que le fait de voyager nous motive suffisamment pour décider de passer au-dessus de nos peurs.

C’est pour cela que voyager, ce n’est pas simplement faire du tourisme, c’est également sortir de sa zone de confort et grandir.

Voyager, c’est dépasser les préjugés

Plus nous voyageons, plus nous découvrons des cultures et des habitudes différentes des nôtres.

Dans chaque coin du monde, il existe des habitudes particulières qui régissent la façon d’agir de ses habitants.

Dans certains endroits on parle très fort, tandis que dans d’autres on n’entend à peine parler dans les restaurants.

Les personnes peuvent être plus distantes ou plus sociables, les façons de se saluer sont différentes : se faire deux ou trois bises – comme en France – ou se prendre dans les bras, comme aux États-Unis. La façon de s’habiller change également, tout comme les horaires et la cuisine.

Peu importe les choses que vous découvrirez lors de votre voyage, ce qui est certain c’est que lorsque vous voyagez, vous êtes conscients que chaque partie du monde est différente. Chaque lieu est spécial et fait partie de la richesse de notre planète.

Plus nous découvrons de façons d’être, moins nous portons de préjugés, car nous sommes capables de comprendre que chaque lieu est fait de paysages distincts et de cultures différentes, qui sont tous deux uniques et qui embellissent cette planète diversifiée.

“Voyager porte un coup de grâce au préjugé, au fanatisme et à l’étroitesse de l’esprit.”
-Mark Twain-

personnes de cultures differentes

Voyager, c’est apprendre à s’adapter

Généralement, nous avons tous une routine quotidienne. Lorsque nous voyageons, celle-ci se transforme, et tout change : les horaires, les repas, les activités que nous faisons…

Le corps humain est conçu pour s’adapter à des habitudes, et cet éloignement de notre routine est une chose à laquelle il faut s’habituer.

L’exemple le plus évident, c’est le jet-lag, lors de très longs voyages. En effet, le décalage horaire et les troubles du cycle du sommeil nous fatiguent.

Depuis le changement de routine jusqu’au fait de se mettre d’accord avec les autres, en passant par la nourriture ou les conditions hygiéniques et climatiques du lieu dans lequel nous allons ; lors d’un voyage il est essentiel d’être flexible et de savoir s’adapter.

À la fin du voyage, lorsque vous regarderez en arrière, vous vous rendrez compte que l’expérience en valait la peine.

Et si vous avez appris une chose, c’est bien que vous êtes capable de vivre dans un environnement différent du vôtre, et cela vous rend plus grand et plus réceptif au changement.

Voyager, c’est approfondir le mystère

Vous rappelez-vous lorsque vous étiez enfant et que le fait d’explorer votre environnement était une aventure ? Il pouvait s’agit des alentours de votre quartier, ou même d’une pièce dans laquelle vous n’aviez pas souvent le droit d’aller.

En connaître chaque coin était toute une aventure. Avec le passage des années, cette sensation se perd peu à peu parmi les responsabilités et la routine.

Cette émotion de percer le mystère et de découvrir de nouvelles choses, vous pouvez la retrouver en voyageant ; dans les rues d’une ville que vous ne connaissez pas ou entre les arbres d’un bois où vous avez l’impression d’être seul.

Parfois, nous ressentons de nouveau cette sensation dans notre ventre qui nous fait penser que nous sommes les protagonistes de notre propre histoire d’aventures.

“Voyager permet de fuir la routine quotidienne et la peur du futur.”
-Graham Greene-

Voyager, c’est grandir

Pour résumer, voyager c’est faire du tourisme, profiter. Mais voyager c’est aussi se tester en tant que personne, élargir son horizon, se découvrir dans des circonstances différentes, connaître ses limites et se rendre compte que nous pouvons les surpasser et sortir de notre zone de confort.

A découvrir aussi