Voyager améliore votre santé cérébrale

· 9 août 2018

Voyager améliore notre santé cérébrale car nous éloigner de notre monde quotidien pour découvrir d’autres terres, de nouveaux horizons et des paysages fantastiques nous apporte d’incroyables bénéfices. Nos structures cognitives « s’illuminent » au moment de réactiver les circuits de récompense. Nous brisons notre routine, le nœud du stress et de l’anxiété perd de la force et libère notre esprit tout en éveillant nos émotions.

Tout le monde a besoin de vacances. Cependant, et aussi curieux que cela puisse sembler, une bonne partie des travailleurs ne peuvent pas ou ne veulent pas prendre ces jours de repos si nécessaires. D’autres, en revanche, ne savent pas comment « déconnecter », réduire le rythme et se défaire des responsabilités.

Cela explique pourquoi, par exemple, le taux d’accidents cardiovasculaires ne cesse d’augmenter tous les ans. Nous nous sommes transformés en une société épuisée qui ne sait pas comment se reposer.

« Un voyageur sans capacité d’observation est comme un oiseau sans ailes ».

-Moslih Eddin Saadi-

La solution à ce problème est simple: voyager. Il n’est pas nécessaire de s’éloigner excessivement de notre propre latitude ou d’effectuer des milliers de kilomètres jusqu’à atteindre un immense décalage horaire et entendre parler une autre langue.

Il y a des localités et des villes à proximité que nous ne connaissons pas. Elles nous apporteront le même résultat. Elles nous permettront de nous éloigner du quotidien, d’offrir de nouveaux stimulus au cerveau et de rompre ces modèles de pensée que nous avons suivis toute l’année.

voyage en bateau

Voyager améliore votre santé cérébrale: 5 façons d’y parvenir

Il faut parfois le faire: partir pour pouvoir revenir. Quitter nos univers ordinaires pour les retrouver avec de toutes nouvelles forces. Car un voyage ne laisse personne indifférent. Il nous récompense, nous offre toujours quelque chose de bénéfique et nous permet d’être de meilleures personnes à de nombreux niveaux. Oser respirer à une autre latitude, dans l’autre hémisphère ou même dans le village d’à côté est une aventure qui n’a pas d’âge.

Voyager n’est pas seulement fait pour les cœurs jeunes. De multiples études affirment que réaliser des escapades régulières dans notre vie d’adulte et à un âge plus avancé améliore notoirement notre santé. Au fur et à mesure que nous vieillissons, rien ne peut être plus positif que briser notre routine et laisser notre esprit s’ouvrir à de nouvelles expériences. Voyons pourquoi voyager améliore notre santé cérébrale.

1. Le voyage active et optimise nos processus cognitifs

  • Arriver à un nouvel endroit nous oblige à utiliser plus de ressources cérébrales. Il faut regarder des plans, se servir de son intelligence spatiale pour s’orienter, pour se souvenir de certains chemins ou points de rencontre, pour organiser des visites…
  • Voyager améliore aussi notre attention. Nous sommes plus motivé-e-s et cela nous aide à mémoriser plus facilement des souvenirs et des données.

2. De plus grandes connexions neuronales

N’importe quel voyage, d’une façon ou d’une autre, nous oblige à faire de nouvelles choses, voire même à laisser quelques peurs derrière nous. Monter dans un avion, voyager en bateau, grimper dans un téléphérique, monter à cheval ou sur un chameau, briser la glace pour parler d’autres langues ou même nous donner l’opportunité de faire un voyage en solitaire…

Toutes ces expériences génèrent de nouvelles connexions dans notre cerveau. Les niveaux de dopamine et de sérotonine augmentent, la circulation s’améliore, le cerveau est oxygéné… Tous ces stimulus, nouveaux et positifs, « allument et illuminent » nos neurones et nos tissus cérébraux. C’est la meilleure énergie que nous puissions offrir à notre cerveau. En faisant cela, il gagnera en agilité et en réserve cognitive.

valise

3. Le voyage améliore notre empathie

Voyager est bon pour votre cerveau car nous mettons une chose en marche: la connexion. Nous nous connectons à l’environnement, aux nouvelles sensations, aux saveurs, aux expériences… Et nous nous connectons aussi aux personnes qui nous entourent et que nous rencontrons à chacune de ces escapades. Une chose aussi essentielle que nous défaire de nos coutumes pour nous plonger dans d’autres nous permet de voir le monde avec une plus grande humilité et proximité.

Le voyage nous rend plus tolérant-e-s. Il nous fait découvrir d’autres points de vue personnels, différents des nôtres, et nous oblige à appliquer une pensée beaucoup plus flexible. Toutes ces dynamiques donnent forme à l’empathie. Elles stimulent notre capacité à nous mettre dans la peau d’autres personnes et à voir d’autres réalités aussi spéciales que les nôtres.

« Je ne voyage pas pour aller quelque part, mais pour voyager; je voyage pour le plaisir du voyage; car l’essentiel est de bouger, d’éprouver d’un peu plus près les nécessités et les aléas de la vie, de quitter le nid douillet de la civilisation, de sentir sous ses pas le granit terrestre et, par endroits, le tranchant du silex. »

-Robert Louis Stevenson-

4. Voyager stimule la créativité

La créativité n’a pas d’âge. Ce potentiel réside toujours en nous, tout comme la capacité d’apprendre. Cependant, notre travail et notre routine nous placent dans des cercles répétitifs où peu de nouvelles choses (ou pas du tout) se produisent. Le quotidien finit par se rouiller. Le manque de nouveauté réduit notre capacité à avoir des idées novatrices, des pensées inspirantes.

Si le voyage améliore votre santé cérébrale, c’est parce qu’il éveille votre esprit. Il défie vos sens. Il vous situe dans des paysages que vous n’aviez jamais vus, à côté de nouveaux visages, d’histoires passionnantes, de nourriture à goûter, de petites rues qui cachent des secrets, de boutiques aux odeurs étranges et emplies d’objets ou de livres fascinants.

Un voyage est synonyme de culture, nous le savons. Or, il favorise aussi un éveil intérieur, celui qui nous permettra de trouver l’inspiration et de relativiser des concepts, des idées et de vieux schémas. Voyager nous permet d’apprendre de nouvelles choses, des choses que l’on oublie rarement.

carte du monde

5. Les voyages améliorent notre humeur et réduisent le stress

Voyager et profiter de chaque expérience, de ce moment de calme, réduit au maximum le niveau de cortisol de notre organisme. L’hormone du stress retrouve une normalité et nous y gagnons en bien-être. Il n’y a pas de pressions externes, seulement l’opportunité de profiter d’un environnement et de chaque stimulus qui le compose: la nature, des villes pleines de vie, de la culture à chaque rue ou dans chaque galerie, de la bonne nourriture, des musées, des événements musicaux…

Toute escapade est une façon de tirer le meilleur de nous-mêmes, de nous retrouver et de nous transformer. Et nous le ferons avec un état d’esprit plus ouvert, réceptif et optimiste.

Voyager améliore votre santé cérébrale parce que cela vous pousse à voir le monde avec une perspective plus large et lumineuse. Par conséquent, n’hésitez pas une seconde à le faire. Il est parfois bon d’avoir un passeport plein de tampons et une maison pleine d’histoires intéressantes à raconter parce que nous les avons vécues.