Comme les vagues, j’ai appris à partir pour revenir plus fort-e

12 février 2017 dans Emotions 476 Partagés

Apprendre à se retirer à temps lorsqu’on est face à une situation complexe, réfléchir, penser à ce qui est arrivé, comprendre comment on se sent et revenir une fois que l’on a repris nos forces, c’est un acte de courage.

Choisir le bon moment pour se retirer d’une relation, d’une dispute avec une autre personne ou d’un travail qui ne nous satisfait pas, cela requiert de faire preuve de force de volonté et de surmonter la peur des conséquences éventuelles. Parfois, on vit des situations qui nous usent et nous ne sommes pas capables de nous éloigner pour reprendre nos forces.

La recherche du bonheur

Il est des circonstances où il faut penser à notre bonheur personnel et marcher vers notre paix intérieure pour reprendre nos forces. Ce sont des situations où il est essentiel d’atteindre une cohérence et une harmonie entre ce que l’on pense, ce que l’on ressent, ce que l’on dit et ce que l’on fait.


« Le bonheur est intérieur, pas extérieur ; c’est pourquoi il ne dépend pas de ce que l’on a, mais de ce que nous sommes. »

– Pablo Neruda –


Le bonheur est un terme qui semble utopique et généralement, on l’utilise pour faire référence au passé : « en été 2000, j’étais heureux-se ». Les chercheur-se-s en psychologie positive se sont mis d’accord sur une définition du concept de bonheur sur la base de trois composants :

  • Expériences d’affection positives fréquentes (joie, plaisir, amour, tendresse)
  • Expériences d’affection négatives rares (tristesse, stress, anxiété, peur, souffrance)
  • Haut niveau de satisfaction générale

mujer-bajo-flores-blancas-disfrutando-de-ser-feliz

Autrement dit, une personne heureuse est une personne qui vit de nombreuses expériences d’affection positives, peu de négatives, et qui se sent satisfait-e par sa vie. Cependant, on ne peut pas oublier qu’il n’existe pas un bonheur objectif, mais un état subjectif de bonheur en chacun-e de nous.
mujer-bajo-flores-blancas-disfrutando-de-ser-feliz

La recherche de cet état subjectif de bonheur nous pousse à nous en aller quand nous remarquons qu’une situation est désagréable, ou tout simplement lorsqu’elle ne nous rend pas heureux-ses, et à revenir une fois que l’on a retrouvé notre énergie vitale.

L’intelligence émotionnelle et le courage qu’elle implique pour revenir plus fort-e-s

Le bonheur de l’être humain est directement lié à différentes émotions et humeurs ; c’est pourquoi l’intelligence émotionnelle entre en jeu en tant que capacité de comprendre nos émotions et celles des autres.


« La capacité à faire une pause et à ne pas agir par impulsion est devenu un apprentissage crucial dans la vie quotidienne. »

– Daniel Goleman –


Quant aux émotions, il y a certain-e-s spécialistes qui pensent que l’on peut les contrôler totalement, et d’autres selon lesquel-le-s il est impossible de les maîtriser. Cependant, il y a aussi des études qui concluent que la manière que l’on a d’interpréter nos émotions peut changer la façon dont on les vit.

maleta-con-mariposas

Par exemple, si vous avez peur de parler en public, vous penserez que cette émotion est négative. Or, si vous interprétez cette peur comme une volonté de bien faire, vous aurez alors plus de chances de réussir. Il s’agit simplement de comprendre comment on se sent, et de gérer ces émotions à notre faveur.

Ce n’est pas une fuite, mais une réflexion pour pouvoir revenir

Souvent, la solitude nous permet de prendre du temps pour nous connaître nous-mêmes et pour réfléchir sur notre vie. La solitude nous donne de l’espace et de la place pour pouvoir identifier nos forces et nos faiblesses et pour travailler sur ce que l’on doit améliorer.


« Faites la paix avec la solitude. Elle vous tendra la main et vous permettra de mieux vous connaître, d’être face à face à votre être. Seul, et sans que personne ne vienne vous déranger. »

– Walter Riso –


C’est pourquoi nous ne pouvons pas voir la solitude comme quelque chose de négatif, mais comme une collaboratrice du processus de connaissance de soi nécessaire à différents moments de notre existence. Parfois, nous avons besoin de retrouver nos forces et notre énergie, de revenir à notre origine, et la paix de la solitude nous aidera.

Comment gérer vos émotions pour retrouver votre énergie

L’usage de l’intelligence émotionnelle passe par l’identification de nos émotions et de nos humeurs : reconnaître lorsque l’on est en colère, nerveux-ses ou tristes, afin de pouvoir agir sur l’origine de l’émotion, et en dernier lieu sur l’émotion elle-même. Dans la suite de cet article, nous vous donnons des outils qui vous permettront de gérer vos émotions négatives.

Pensez à vos forces et pas à vos faiblesses

Si vous prenez le temps de penser à tout ce que vous vous dites quand il vous arrive quelque chose de négatif, vous vous rendrez compte que c’est vous-même qui alimentez cette émotion et qui faites que, peu à peu, elle prenne de l’ampleur. Ainsi, si au départ il était facile de la gérer, au fil du temps, tout ce qu’elle touche peut en arriver à être un grand défi.

joven-con-vestido-rosa-encongida-pensando-en-decir-adios-a-las-comparaciones-copy

Si vous commettez une erreur au travail, il n’est pas nécessaire de vous torturer, mais plutôt d’apprendre. Ne laissez pas grandir en vous la démotivation, et souvenez-vous de toutes les fois où vous avez fait les choses bien. De cette façon, vous pourrez relativiser ce qui est arrivé, gérer vos émotions négatives, et retrouver votre paix intérieure.


« La raison est froide, mais voit clair. L’émotion doit donner de la chaleur, mais sans faire perdre cette clarté. »

– J. Balmes –


Portez votre attention sur autre chose

De même que cela arrive chez les enfants en bas âge lorsqu’ils pleurent et que l’on essaie de les distraire avec un jouet, si une émotion négative se met à nous envahir, nous pouvons nous concentrer sur une autre tâche pour porter notre attention sur autre chose et retrouver notre calme intérieur. Le contrôle de l’attention joue un rôle très important pour freiner les cycles émotionnels négatifs qui se rétro-alimentent.

De cette façon, vous vous éloignez de l’émotion négative et vous vous concentrez sur un autre objectif jusqu’à ce que le temps passe et que cette émotion disparaisse petit à petit. C’est une stratégie que l’on peut utiliser parfois, car il est conseillé de gérer cette émotion et de connaître son origine et sa cause.

Optez pour la méditation

Différentes études scientifiques ont démontré que la méditation aide à prévenir les pensées et les émotions négatives. Le fait de méditer peut nous aider à gérer nos peurs et à réduire notre anxiété, puisqu’on travaille avec la respiration et la concentration.

Cherchez un lieu calme, respirez lentement, sentez comme l’air entre et sort doucement de vos poumons, pendant que votre esprit et que les muscles de votre corps commencent à se relaxer de plus en plus. Pratiquez la méditation chaque jour, et vous atteindrez de bons résultats peu à peu.

A découvrir aussi