Les peurs qui se cachent derrière le désordre

· 8 juillet 2018

Il existe toute une série de peurs qui se cachent derrière le désordre. La négligence inhérente à l’ordre des choses est bien plus qu’un manque de temps ou de la négligence. L’environnement, ou le contexte externe, s’avère être une projection de notre monde intérieur. Le désordre communique donc beaucoup par lui-même.

Le désordre est presque toujours associé à un autre phénomène : l’accumulation. Un espace semblera difficilement désordonné lorsqu’il y a peu de choses. En revanche, il convient, lorsque nous accumulons divers objets, de prendre le temps de les remettre à leur place. De les nettoyer ou de leur trouver un espace où ils ne gênent pas.

« Le désordre est plus probable parce qu’il existe de nombreuses formes de désordre. »

Murray Gell-Mann

Nous avons en outre tendance à concentrer lchaos dans certaines zones de la maison sans nous en rendre compte. Ceci a également une signification. Elle est presque toujours liée à une certaine forme de peur. Voyons donc quelles sont ces peurs qui se cachent derrière le désordre. Nous examinerons cependant au préalable le phénomène de l’accumulation.

Les différents types d’accumulation

L’accumulation constitue le premier pas vers le désordre. Cela semble trivial, mais il s’agit en réalité d’une expression très révélatrice de ce que nous avons à l’intérieur. Il existe essentiellement deux types d’accumulation : l’ancienne et l’actuelle.

peurs qui se cachent derrière le désordre

L’ancienne accumulation concerne tous ces objets qui ont soi-disant une grande valeur pour nous. Nous avons donc décidé de les garder, même si nous n’avons parfois pas d’espace pour cela. Nous finissons dès lors par conserver des objets sans grande valeur lorsque quelque chose se situe en arrière-plan. Des ordures même, parce que nous leur donnons une valeur spéciale.

L’accumulation actuelle concerne tous les objets de la vie quotidienne. Ceux que nous utilisons mais que nous ne remettons pas à leur place. Des vêtements, des articles de toilette, des jouets, des papiers. Tout ce que nous sortons de son site et que nous laissons n’importe où. Nous ne trouvons pas le moment pour organiser cela, de sorte que nous formons des piles de choses, sans aucune harmonie.

L’accumulation reflète par ailleurs les peurs qui se cachent derrière le désordre. L’accumulation ancienne est liée à la peur d’abandonner le passé. S’y retrouve la peur d’assumer le nouveau. De sorte que l’ancien offre au contraire un sentiment de sécurité. L’accumulation actuelle, quant à elle, est liée au mécontentement inhérent à quelque chose qui se passe dans le présent et que nous avons peur d’affronter.

Les peurs qui se cachent derrière le désordre

Comme nous l’avons expliqué précédemment, les endroits où se concentre le chaos parlent des peurs qui se cachent derrière le désordre. Le fait d’empiler de nombreux d’objets dans la cuisine n’a pas la même signification que l’amoncellement dans le salon.

peurs qui se cachent derrière le désordre

Les significations principales de ceci sont :

  • Le désordre concentré dans la cuisine parle de fragilité émotionnelle ou de ressentiments qui ne sont pas surmontés.
  • Le chaos concentré derrière les portes est associé a la peur d’être rejeté par les autres, ou au sentiment d’être surveillé.
  • Le désordre à l’entrée de la maison suppose la peur d’interagir avec les autres.
  • L’accumulation excessive d’objets empilés dans le garage suppose la peur de la nouveauté.
  • Le désordre dans les couloirs parle de difficultés à communiquer ce qui est pensé ou ressenti.
  • Le désordre dans la salle à manger signifie que la famille exerce trop d’influence et veut contrôler ses membres.
  • Les objets désorganisés dans une pièce signifient la peur et le refus d’établir des relations avec les autres ou de s’ouvrir au monde.
  • Le désordre dans toute la maison parle d’apathie, de colère contre la vie et de paresse envers soi-même.

Autres sites de désordre

Nous établissons une relation entre le désordre et la peur parce que, dans ce cas, les objets sont un « rideau de fumée », une barrière, servant à dissimuler. Que cachent-ils ? Des peurs. La désorganisation traduit la volonté de cacher ou de perdre de vue quelque chose.

D’autres peurs qui se cachent derrière le désordre se concentrer parfois sur les meubles. L’accumulation d’objet sur le bureau ou sur le lieu de travail traduit la frustration et le désir caché de tout contrôler. Le fait de tout cacher sous les meubles parle de la peur de l’opinion des autres.

peurs qui se cachent derrière le désordre

Au-delà de toute signification, le désordre constant est quelque chose pouvant se convertir en obstacle. Il est bon de pouvoir se défaire de certaines choses de temps à autre. De nettoyer périodiquement nos espaces. Il est toujours préférable d’avancer léger et d’abandonner tout ce qui rend difficile la mobilité.