Uchronies, la possibilité de changer le passé

25 avril 2018 dans Livres 0 Partagés
livres

« En 1933, le président des Etats-Unis, Roosevelt, fut assassiné et le pays ne se remit pas de la Grande Dépression. Les Etats-Unis maintinrent donc une politique isolationniste et n’intervinrent pas dans la Seconde Guerre Mondiale. Sans l’intervention de ce pays, l’Allemagne nazie et le Japon gagnèrent le conflit et se partagèrent la planète ». Ces mots qui semblent déformer l’histoire sont une uchronie.

Une uchronie est un genre littéraire de fiction, comme les utopies et les dystopies. Tandis que les utopies montrent un futur parfait, les dystopies se focalisent sur le contraire, un monde imparfait. De leur côté, les uchronies consistent à changer un événement du passé et à réécrire l’histoire à partir de ce point. C’est ce qu’a fait Phillip K. Dick dans son livre « Le Maître du Haut Château », qui a été adapté en une série du même nom.

Uchronies de la Seconde Guerre Mondiale

L’uchronie de Dick propose que l’Allemagne nazie et le Japon se partagent le monde mais une autre uchronie est ajoutée à cette dernière. L’un des personnages du livre, Hawthorne Abdensen, écrit un livre intitulé « Le poids de la sauterelle », dans lequel un futur différent est mis en scène. L’argument de ce livre est une histoire semblable à celle de la réalité. Dans cette dernière, Roosevelt survit à la tentative d’assassinat mais n’est pas réélu en tant que président. Les Anglais sont ceux qui dirigent la campagne en Europe avec les Italiens qui trahissent les Allemands.

Après la guerre, l’Angleterre reconstruit son empire, dirigé par Winston Churchill. À ce moment, une période de tension commence, comparable à celle de la Guerre Froide, et les opposants ne sont autres que les Etats-Unis et l’Angleterre. Au final, cette dernière écrase les Etats-Unis sur le plan économique et s’impose comme unique superpuissance au niveau mondial. Dans le cas de l’Espagne, il existe aussi des uchronies qui tournent autour de la Guerre Civile. On y retrouve les républicains qui apparaissent comme les vainqueurs. La chaîne de télévision La Sexta a même réalisé un documentaire sur ce thème qui s’intitule « Vive la République » (“Viva la República”).

Avantages des uchronies

Si les uchronies peuvent ressembler à des tentatives consistant à changer une réalité qui s’est déjà déroulée, elles servent aussi à stimuler l’imagination et à prédire le futur. Imaginer des alternatives est un exercice qui renforce la pensée latéraleSortir de la réalité et imaginer des mondes différents aide à compter sur un plus grand nombre de ressources au moment de résoudre des problèmes.

Par ailleurs, les uchronies ne sont pas des histoires au cours desquelles tout se fait au gré des caprices de celui qui les écrit. La logique est aussi présente dans ce genre. Pour créer une uchronie cohérente, il ne suffit pas de changer un événement du passé: il est aussi nécessaire de comprendre comment s’est déroulé ce passéIl faut comprendre les effets qu’ont eu les différents événements pour qu’au moment de les changer, on sache quel sera l’effet de leur changement.

Si, en relisant l’histoire, nous comprenons que les décisions de Roosevelt furent celles qui poussèrent les Etats-Unis à intervenir dans la Seconde Guerre Mondiale, il serait logique de penser que sa mort aurait conduit les Etats-Unis à ne pas intervenir. De la même façon, si l’intervention des Etats-Unis lui a permis d’acquérir un pouvoir mondial, sa non-intervention aurait fait retomber ce pouvoir dans les mains d’autres pays. La logique des causes et des effets doit être présente dans une bonne uchronie.

homme dans un escalier

Le point de vue des uchronies

Comme nous l’avons vu, les uchronies servent à stimuler l’esprit et l’imagination. Examiner le passé à partir d’un autre point de vue, même si ce dernier est faux, peut aider à comprendre les effets du hasard. Un petit changement peut avoir de grandes conséquences, comme l’explique l’effet papillon : « le léger battement d’ailes d’un papillon peut se faire ressentir de l’autre côté du monde ».

Créer différentes uchronies sur un même événement peut servir à comprendre que le hasard joue un rôle très important dans l’histoire. Que le futur n’est pas toujours entre nos mains: il est impossible de le contrôler, même si nous pouvons effectivement le façonner à notre guise. En comprenant quelles sont les causes des événements, nous pouvons essayer de les provoquer pour qu’ils respectent notre volonté.

En définitive, les uchronies sont des reconstructions logiques d’un événement qui ne s’est pas produit mais qui aurait pu avoir lieu. Ce sont des narrations de réalités qui n’existent pas, des alternatives qui cherchent à répondre à la question suivante: « Que se serait-il passé si…? ». Il s’agit d’une question très intéressante qui peut aussi être utilisée pour examiner notre vie. Pour repenser notre passé et pour apprendre comment fonctionne le futur.

A découvrir aussi