Trouver du soutien dans un monde où on vous tourne le dos

18 mars 2017 dans Psychologie 0 Partagés

Parfois, notre courage s’oxyde et sans savoir vraiment comment, nous ne distinguons plus de chemin de sortie. C’est alors que nous avons le plus besoin de soutien et que tout le monde vous tourne le dos. Jusqu’à ce que soudain, quelqu’un prononce ces mots magiques capables de guérir : “Je suis là, avec toi”, “Tout ira bien, ne t’inquiète pas”.

Le soutien est cette valeur primordiale qui va au-delà de la simple conscience sociale ou de la solidarité envers nos semblables. Soutenir, c’est répondre avec affection, c’est matérialiser notre empathie sous la forme d’aide, c’est épauler par des émotions et des actions là où s’inscrit la tendresse la plus authentique, la plus complice, la plus intègre.

Je serai avec toi et je te soutiendrai à chaque instant, je serai la joie de tes sourires et la main qui te relèvera quand tu tomberas si bas que tu ne penseras même pas à t’aimer toi-même. Ne l’oublie pas : je serai toujours à tes côtés dans les mauvais moments, parce que dans les bons, n’importe qui peut être là.
Partager

C’est bizarre comme tout le monde, d’une certaine façon, se voit comme quelqu’un de fort et d’inexpugnable avec une armure dorée. Cependant, chaque guerrier doit faire face à une défaite au moins une fois, et ce n’est pas parce que nous demandons de l’aide que nous sommes plus faibles : l’aide d’un-e ami-e est toujours appréciable dans les moments d’adversité.
gif-abrazo-1

Le soutien émotionnel, le langage sincère du cœur

Le soutien est, à certains moments, un langage qui parle différentes langues. Il y en a qui ne savent pas le demander, qui se taisent, qui cachent et qui errent l’âme en peine et l’esprit habité par le chagrin. Et il y en a d’autres, en revanche, qui ne savent pas l’apporter et qui se limitent à offrir ces rustines de rigueur en disant “ce n’est rien” ou “tu te fais trop de souci” comme pour essayer de faire bien et d’en finir au plus vite.

Le soutien émotionnel doit parler le même langage que le cœur de la personne qui en a besoin. Il faut arriver à “être sur la même longueur d’ondes” et pour cela, que deux dimensions basiques apparaissent : le désir sincère d’entrer en connexion avec celui ou celle qui est en face de nous et disposer de la capacité adéquate pour savoir offrir cette aide, ce réconfort, cette proximité.

Dans un monde impitoyable où trop de gens nous tournent le dos, nous devons nous habituer à regarder les personnes en étant face à elles. Nos enfants ont besoin de ce soutien quotidien qui, parfois, se nourrit simplement du fait d’être là et de leur montrer qu’ils sont uniques, spéciaux et merveilleux. Le soutien, c’est également la qualité d’apporter de la lumière quand quelqu’un est plongé dans sa propre obscurité…

Soutenir l’être aimé, un lien de force

Le soutien mutuel dans nos relations de couple est comme ce pont grâce auquel on esquive les difficultés de la vie avec plus d’assurance. Avant tout, c’est ne pas abandonner pour réussir ensemble ce que nous ne sommes pas parvenu-e-s à faire séparément, et c’est bien sûr continuer à nous aimer quand nous le méritons le moins.

Quand ton monde s’écroulera, viens dans le mien… Nous le reconstruirons pièce par pièce, morceau par morceau, pour que rien ne vienne à te manquer, pour que rien de ce qui te rend unique ne se perde à nouveau.
Partager
image-2

Soutenir la personne que nous aimons demande une sagesse subtile, mais profonde que nous devrions tou-te-s savoir donner et mettre en pratique. Nous vous proposons des stratégies simples sur lesquelles réfléchir.

  • Nous devons être respectueux-ses des émotions et des sentiments de notre conjoint. Préférez toujours une formule comme “je te comprends, je suis avec toi” à une autre comme “ce n’est rien”.
  • Maintenez le contact physique, parlez le langage des caressesdes étreintes, prenez les mains de votre conjoint quand iel vous parle et donnez-lui toujours une tendresse sincère, une empathie proche et authentique.
  • N’employez jamais l’ironie ou la moquerie avec votre conjoint – même si ce sont des blagues innocentes – que ce soit en privé ou même en public.
  • Ne remettez jamais une conversation à plus tard. Si l’être aimé veut vous raconter quelque chose d’important, ne le repoussez pas à un autre moment. Le meilleur moment est toujours maintenant.

Le plaisir de savoir que vous serez toujours là

Dans une société plus habituée à tourner le dos qu’à serrer dans les bras, il faut commencer à changer les consciences et à apprendre ce langage unique, merveilleux et guérisseur que donne le soutien.

Soutenir, c’est avant tout avoir le don de porter une personne sur nos épaules pour la transposer sur un terrain plus haut, afin qu’elle soit capable de voir d’autres perspectives par elle-même, d’autres chemins qui lui permettront de sortir de sa difficulté. Le bon soutien, c’est celui qui nous permet de grandir, celui qui nous fait baisser la tête sur un mode paternaliste en nous souvenant des erreurs commises et des souffrances vécues.

image-3

C’est aussi un plaisir de savoir que nous avons des personnes sages qui sont là quand nous avons besoin d’elles, qui ne demandent rien en échange et qui nous acceptent de façon intègre, avec nos qualités et nos défauts, avec nos obsessions et nos vulnérabilités.

De plus, souvenez-vous que ce ne sont pas vos croyances qui vous rendent meilleur-e, ce sont vos actions. Ainsi, si vous connaissez des personnes qui ont le soleil dans le cœur et de la poudre magique dans les poches, agissez avec réciprocitéSoutenez-les quand elles en ont besoin, accompagnez-les, occupez-vous d’elles et relevez-les très haut pour qu’elles aussi puissent voir sur vos épaules où se trouvent les chemins dorés. Ces chemins où se trouvent les nouvelles opportunités dans les moments difficiles.

A découvrir aussi