La théorie des fenêtres brisées

3 février 2018 dans Psychologie 40 Partagés
fenetres brisees

La théorie des vitres brisées nous dit que les dégâts et travers environnants suscitent le sentiment que la loi n’existe pas. Et, quand il n’y a pas de loi, vous pouvez faire ce que vous voulez. Quand il n’y a pas de règles, tout comportement est acceptable, y compris le vandalisme ou la destruction de biens matériels.

Imaginez que vous fumez dans la rue. Vous êtes en train de terminer votre cigarette . Où jeter le mégot ? Si vous êtes dans une rue propre, sans un seul morceau de détritus sur le sol, vous allez probablement la jeter dans la poubelle la plus proche. Au contraire, si la rue est pleine de mégots de cigarettes, vous ne ferez même pas l’effort de vous approcher de la corbeille à papier. Vous jetterez directement le mégot par terre. C’est du moins ce que les études nous disent.

La théorie des vitres brisées nous dit que les dégâts et travers environnants suscitent le sentiment que la loi n’existe pas.
Partager

fenêtre cassée bouchee par des briques

Les vitres brisées d’une voiture

Le professeur Phillip Zimbardo, auteur de l’une des expériences les plus connues en psychologie sociale, celle de la prison de Standford, a mené une autre expérience tout aussi valable mais moins connue. L’expérience consistait à laisser deux voitures abandonnées dans la rue. La seule différence était qu’une voiture était située dans un quartier en difficulté, dans une zone pauvre de la ville, et l’autre voiture dans une rue d’un quartier riche.

Si une communauté présente des signes de vandalisme et que cela ne semble avoir d’importance pour personne, alors les délits y seront perpétrés.
Partager

Qu’est-il arrivé aux voitures ? Ce à quoi on pouvait s’attendre. La voiture du quartier difficile a été vandalisée en quelques heures, tandis que l’autre voiture est restée intacte. La conclusion la plus logique serait de penser que la pauvreté et la marginalisation sont la cause du crime. Mais non. Le professeur Zimbardo, se méfiant de l’évidence, continua d’enquêter.

La prochaine étape a été de changer la mise en situation de la voiture. Pour cela, les vitres de la voiture stationnée dans le quartier riche furent brisées. Qu’est-ce qui s’est passé ? Exactement la même chose que ce qui s’est passé avec la voiture laissée dans le quartier défavorisé. En quelques heures, les deux voitures étaient dans la même situation.

vitres brisées quartier pauvre

Quelle conclusion en tirer ? Les résultats ont montré qu’ils étaient confrontés à la théorie des vitres brisées. La marginalité, au moins, n’était pas la seule cause de vandalisme. L’environnement a également joué un rôle important. Le verre brisé de la voiture véhiculait une idée de détérioration, de désintérêt et de nonchalance, qui créait l’illusion qu’il n’y avait pas de loi, pas de norme, pas de règles. Le verre brisé, comme l’état du voisinage marginal, a transmis le sentiment que tout va bien.

Les vitres brisées du métro

Prenant comme point de départ la théorie des vitres brisées, il a été décidé de mettre fin à la saleté de l’un des endroits les plus dangereux de New York, le métro. Tous les défauts ont été corrigés. La saleté a été nettoyée et même les graffitis ont disparu. On a commencé à contrôler les petits larcins et à s’assurer que tous les usagers du métro paieraient. Le résultat est que le métro est devenu un endroit sûr.

Si nous permettons que les attitudes violentes deviennent se banalisent au cours du développement des enfants, leur modèle de développement sera encore plus violent lorsqu’ils seront adultes.
Partager

Face à un tel succès, la ville de New York a lancé une politique de «tolérance zéro». Pour cela, toutes les transgressions de la loi furent sanctionnées et les règles de coexistence rétablies. La propreté et l’ordre dans les communautés ont également été encouragés. Encore une fois, le résultat fut positif. Le taux de criminalité de New York a chuté.

fenêtres cassées quartier riche

Les vitres cassées à la maison

Comme nous venons de le voir, si une vitre est brisée sans que personne ne la répare, on peut deviner ce qu’il va advenir des autres vitres. Si un quartier commence à montrer des signes de détérioration, l’étape suivante sera la délinquance ou le vandalisme. L’environnement influe sur nous. Disposer d’un cadre propre, sans défauts, contribue à une meilleure cohabitation entre habitants. La théorie des vitres brisées s’applique en outre à tous les environnements.  Si l’évier depuis quelques jours reste empli de plats sales…

Si on commet de petites fautes  (se garer dans un endroit interdit, rouler trop vite ou ne pas respecter le feu rouge), et qu’elles ne sont pas sanctionnées, alors des fautes majeures puis des crimes de plus en plus graves vont s’ensuivre.
Partager

Les petites fautes sont susceptibles de devenir des transgressions de la loi. Laisser agir un petit larcin est la porte ouverte sur des vols plus conséquents, voire sur la corruption. Etablir des règles claires, exposer clairement quelles sont les exceptions, ce peut être une solution…si elle n’arrive pas trop tard.

A découvrir aussi