Avec le temps, on choisit mieux nos amis

7 octobre 2016 dans Psychologie 81 Partagés

Plus on grandit, plus notre cercle d’amis se rétrécit ; ce n’est pas qu’avec l’âge, on devient asocial, ni que du fait de nos nombreuses responsabilités à gérer, on ne dispose pas d’assez de temps à consacrer à nos amis, mais simplement qu’avec le temps, on a appris à mieux choisir les personnes que l’on veut voir à nos côtés.

Quand nous sommes plus jeunes, les relations que l’on entretient avec les autres relèvent du mystère ; nous devons lutter contre bon nombre d’émotions, surmonter bon nombre de déceptions, et nous éloigner de bon nombre de personnes toxiques. Les années passant, on parvient à éliminer de notre vie toutes ces personnes qui ne nous apportent rien et qui ne sont qu’un caillou dans notre chaussure.


“Les amis, c’est comme les bons livres ; rien ne sert d’en avoir beaucoup. Quelques uns suffisent, mais bons, et bien connus.”

-Mateo Alemán-


On choisit mieux car on apprend

Avec le temps, on change, nos priorités évoluent, et on accorde de l’importance à des situations et des personnes auxquelles on ne prêtait pas attention auparavant. Plus on prend de l’âge, plus on comprend que la qualité vaut mieux que la quantité. On ne s’intéresse plus alors qu’aux personnes qui comptent et qui font vibrer nos vies.

Tout cela est compréhensible et naturel ; arrive un moment où nous sommes pleinement conscient du fait que notre temps est très précieux, et que le gaspiller avec des personnes qui n’en valent pas la peine nous empêchera d’en profiter. Notre cercle d’amis se réduit jusqu’à ce qu’il ne reste plus que ces personnes que l’on considère comme spéciales pour nous.

amigos-mirando-paisaje

Mais cette réalité n’est pas une simple réflexion ; une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Rochester à New-York a cherché à déterminer à quel âge on commence à être conscient de tout cela ; cette étude a donc révélé qu’à 20 ans, on fait passer la quantité d’amis avant la qualité.


Avec le temps, on ne perd pas des amis, mais on apprend à les distinguer.


En revanche, une fois qu’on atteint la trentaine, on cherche à avoir de vrais amis, des amis de qualité qui nous éloignent de la toxicité de certaines relations, mais aussi de la tristesse et de la solitude que peuvent provoquer en nous de nombreuses situations. A cet âge-là, il est essentiel pour nous d’améliorer notre équilibre émotionnel.

Même si de nombreuses personnes peuvent se reconnaître dans ce portrait et si cette étude prouve que c’est souvent comme ça que les choses se passent, il y a toujours des exceptions ; tout dépend de notre degré de maturité. Peut-être à 20 ans commence-t-on déjà à voir notre cercle d’amis se réduire, ou bien préfère-t-on à 30 ans encore la quantité à la qualité.

Avec le temps, on valorise l’amitié

Avec le temps, nous prenons conscience du fait que certaines personnes que nous considérons comme nos amies n’en sont en fait peut-être pas. Qui a été à vos côtés dans les mauvais moments ? Qui pouvez-vous appeler si vous avez besoin de vous libérer ? Vous pouvez répondre à cette question maintenant.

Peut-être que pour vous, il n’est pas très difficile de trouver un, deux, voire même trois noms. Mais peut-être que d’autres, eux, n’ont aucune réponse à donner. Si c’est votre cas, ne vous inquiétez pas ; cela veut dire que vous valorisez l’amitié, et que vous n’avez probablement pas encore rencontré cette personne qui sera votre véritable amie. Il est difficile de la trouver, certes, mais ce n’est pas impossible pour autant.

amigas-ancianas

Qu’en est-t-il alors de l’hypocrisie des réseaux sociaux ? Souvent, nous avons 100, 200 amis…mais curieusement, parmi eux, nombreux sont ceux qu’on ne connaît pas. Or, avec le temps, les apparences perdent leur importance.


Un vrai ami vient à temps. Les autres viennent quand ils ont le temps.


Si vous n’avez pas vu votre cercle d’amis se réduire, peut-être n’avez-vous pas lutté contre l’anxiété qui envahit toutes ces personnes qui voient à quel point cette quantité d’amis qu’elles croient avoir peut considérablement se réduire pour que finalement, tous ne tiennent plus que sur les doigts de la main. C’est à ce moment-là seulement que vous pourrez prendre conscience de la réalité, et du même coup, du mensonge dans lequel vous vivez.

Etes-vous de ceux qui préfèrent la qualité à la quantité ? Comment nous l’avons bien vu, il y a un moment d’apprentissage au cours duquel on passe d’une phase à l’autre ; de la phase où on a beaucoup d’amis à celle où on valorise vraiment ce que signifie le mot “amitié”. C’est tout un processus, et le cours naturel de notre existence qui nous permettent de valoriser, les années passant, toutes ces personnes qui, quelles que soient les circonstances, seront toujours à nos côtés.

amigos

A découvrir aussi