La science le confirme : certaines personnes nous vident de notre énergie

26 septembre 2017 dans Psychologie 87 Partagés

Généralement, nous disons de ces personnes qu’elles sont des vampires émotionnels. Ce sont des profils qui nous contaminent de leurs émotions négatives jusqu’au point de drainer notre énergie et de nous épuiser, nous donnant des maux de tête et nous enveloppant dans le voile aveuglant de la démotivation. Pour les scientifiques, ces dynamiques peuvent complètement réduire à néant notre bien-être psychologique en raison du curieux impact qu’elles ont sur notre cerveau.

Il est frappant de voir comment la psychologie populaire aime toujours faire usage de terminologies qui décrivent très bien certains processus comportementaux. Qualifier de « vampires émotionnels » ces personnes qui, de par leur comportements, leurs propos ou leurs attitudes donnent lieu à un indéfinissable mal-être est une bonne métaphore.


« Si une personne cherche un seau pour jeter sa poubelle, pourvu que ce ne soit pas votre esprit. »

– Dalai Lama –


Cependant, tout-e expert-e du sujet nous dira qu’en plus de nous ôter notre énergie – c’est ce que les vampires émotionnels font et cela a été prouvé scientifiquement – ces derniers arrivent aussi à nous contaminer de leur propre état émotionnel. Prenons un exemple : sur notre lieu de travail arrive un-e nouveau/nouvelle collègue. A mesure que l’on fait sa connaissance, on se rend compte qu’iel ne parle jamais de rien de positif qui lui soit arrivé, qu’iel est toujours « en état de plainte« .

Lorsque nous sommes avec cette personne, et même si on se demande presque constamment « pourquoi ai-je à écouter ces choses ? », on ne peut pas éviter d’être contaminé-e par ce négativisme qui la caractérise, jusqu’au point de voir comment parfois notre productivité professionnelle diminue. De fait, il existe d’intéressantes études qui appellent ce type de personnes des « pommes pourries ».

Autrement dit, ce sont des profils que l’on retrouve dans toute entreprise et qui, par leur attitude négative, peuvent « infecter » tout le personnel de cette même charge émotionnelle. Ainsi, ils arrivent à créer de véritables environnements hostiles.

Cependant, le phénomène de la pomme pourrie ou du vampire émotionnel réside dans bien plus de contextes que celui du travail et déploie bien plus de dynamiques…

les profils "pommes pourries" nous vident de notre énergie

Ce qui arrive dans votre cerveau lorsque l’on vous « ôte » votre énergie

Pour comprendre ce qu’il se passe, quand jour après jour on doit être en contact ou proche d’une personne qui se victimise, qui est négative ou simplement usante, nous allons faire un petit voyage dans le passé. Dites-vous que notre cerveau, en raison de la sélection naturelle, est programmé pour comprendre la sociabilité et le contact avec les nôtres non seulement comme quelque de positif, mais aussi et surtout de nécessaire. Ainsi, ce qu’on fait nos ancêtres pour augmenter leurs possibilités de survie a été de former des noyaux de différents individus.

Par conséquent, nous avons besoin des autres pour nous sentir bien et pour tisser des liens importants. Ainsi, notre cerveau libère de l’ocytocine. Cependant, lorsque l’on ne parvient pas à se rapprocher de quelqu’un, quand ce que l’on reçoit, c’est une certaine hostilité ou une certaine méfiance, ce que libère alors le cerveau est du cortisol, l’hormone du stress. Ainsi, dans notre esprit habitera une sensation très concrète : celle de la menace.

On ne peut donc pas non plus négliger ce qu’il se passe dans ce réseau sophistiqué de cellules interconnectées que conforme notre système de neurones miroir, orienté non seulement à enregistrer et traiter chaque expression faciale des autres, mais aussi leur langage physique et non verbal. Bien souvent, nous sommes alors envahi-e-s par ces mêmes états émotionnels de celleux qui nous entourent. Ainsi, les scientifiques nous disent de plus qu’il y a des personnes qui sont plus sensibles que les autres à cette « imprégnation », d’où le fait que peu à peu se forme un cocktail dangereux pour notre propre santé et notre propre équilibre psychologique.


Ainsi, l’effet du stress chimique dans notre cerveau occasionné par une sensation de menace permanente combiné à la contamination des émotions négatives que l’on reçoit des autres fait que l’on a un unique et persistant désir : celui de fuir.


femme avec un oiseau dans les cheveux

Que faire pour maintenir un bon niveau d’énergie

Nous aimerions pouvoir vous dire que pour faire face aux vampires émotionnels ou aux profils qui nous ôtent notre énergie, il suffit de s’en éloigner. Cependant, c’est un peu plus qu’un euphémisme, car s’il y a quelque chose que nous savons tou-te-s, c’est que peu de personnes peuvent quitter leur poste de travail car elles sont en contact avec une « pomme pourrie ». Personne ne peut non plus prendre de la distance pour toujours avec cette mère ou ce frère qui le démotive, lui ôte son bonheur et son énergie à chaque fois qu’il est avec elle ou lui.


« Il est étrange de voir avec quelle légèreté les méchants croient que tout se passera bien pour eux ».

– Victor Hugo –


Un bon livre à lire pour en apprendre davantage sur le sujet et continuer à approfondir ses connaissances sur les études scientifiques s’intitule Emotional Contagion, Studies in Emotions and Social Interaction. Dans ce livre, on nous explique que la meilleure chose à faire dans ces cas-là est d’apprendre à être « imperméables » à ce type d’interactions dans le but de sauvegarder notre bien-être physique et émotionnel.

Dans la suite de cet article, nous vous proposons de réfléchir à quelques idées.

femme sous un parapluie en forme de toit

3 clés pour conserver votre énergie

  • Vous disposez de mécanismes de défense : un moyen très efficace que nous devrions nous entraîner à pratiquer consiste à « désactiver » l’impact que les vampires émotionnels peuvent avoir sur nous. N’hésitez pas, par exemple, à vous répéter à vous-même en guise de mantra « ils consommeront mon énergie autant que je le leur permettrai. »
  • Rationalisez : certaines personnes ont l’insistante habitude de parler seulement de choses négatives, du mal qui leur arrive dans leur vie. Un moyen de les arrêter consiste à les rationaliser avec assertivité : « au lieu de te plaindre, réagis contre tout ce que tu n’aimes pas », « j’aimerais que pour une fois, tu sois capable de me parler de choses positives ».
  • Apprendre à dire « non » : cette stratégie est aussi simple qu’efficace. A partir de maintenant, indiquez à votre vampire émotionnel que « vous n’avez pas le temps d’écouter ses critiques et que vous refusez d’être maltraité-e, de quelque forme que ce soit ».

Pour conclure, on peut dire qu’il y a un moment dans la vie où on doit prendre conscience de nos propres besoins pour éviter que d’autres ne parasitent notre vie et notre tranquillité. Puisqu’il n’est pas toujours possible de s’entourer de personnes qui nous apportent équilibre et bonheur, apprenons donc à gérer avec respect et maturité et d’une fermeté qui donne à savoir ce que l’on veut celles qui, elles, nous apportent des vents d’ouragan.

A découvrir aussi