Sacrifier son essence, c’est accroître sa vulnérabilité

6 janvier 2018 dans Estime de soi 228 Partagés
sacrifier son essence

“Quoi que vous fassiez, vous ne pourrez pas plaire à tout le monde. Croyez-moi : vous n’avez pas besoin de l’approbation des autres pour être heureux. »

-Walter Riso-

C’est quand vous sacrifiez votre essence que vous commencez à souffrir

Dès le moment où vous sacrifiez votre essence, la souffrance va devenir l’une des constantes principales de votre existence. Votre regard va se diriger vers les personnes qui font partie de votre entourage, pour ne plus s’en détourner, et la préoccupation va envahir votre vie, accompagnée d’un sentiment de culpabilité très désagréable. Vous serez en permanence en état d’alerte, attentif à la moindre critique, à la moindre désapprobation.

Cette situation, au lieu de vous rendre heureux, va vous faire passer d’interminables nuits à sangloter. L’anxiété et le stress vont s’installer en vous de manière permanente. « Tu dois faire ceci…« , « Tu dois être cela… » vont devenir vos pensées les plus habituelles. Et le plus grave dans tout cela, c’est que vous allez mettre un certain temps pour trouver la source de cet état de nervosité et d’exigence que vous ressentez en permanence.

Votre opinion la plus intime ne semble absolument plus compter. Seules les paroles des autres dictent votre conduite. A chaque moment, à chaque instant, vous allez questionner votre manière de vous comporter par rapport aux attentes des autres. Vous allez absolument tout leur donner ! Mais, vous êtes-vous déjà demandé si cette situation vous rendait heureux ? Pourquoi ressentez-vous toujours cette sensation de mal-être, de décalage avec la réalité, alors que vous semblez tout donner pour les autres ?

solitude

Plaire aux autres, et après ?

Depuis que nous sommes enfants, la société nous apprend à tenter de plaire à notre prochain. A donner la main quand l’autre en a besoin, à offrir notre soutien indéfectible lors des moments difficiles et notre plus totale compréhension face aux défauts des personnes qui nous entourent.

Vous êtes certainement très flexible avec les autres : vous leur pardonnez leurs erreurs, vous tentez de les comprendre. Mais ce traitement, à l’inverse, ne vous semble pas réservé. Les autres exigent beaucoup de vous, vous demandant d’être parfait à chaque instant. Vous avez alors l’impression que, si vous ne faites pas les choses correctement, vous n’allez pas être accepté, ou aimé.

Vous pensez que si vous dites « non », les autres vont vous rejeter et vous détester, même vos amis les plus proches. Pour autant, que se passerait-il si une personne de votre entourage se comportait de cette manière avec vous ? Vous tenteriez de la comprendre, n’est-ce pas ? Dès lors, pourquoi ne vous accordez-vous pas la même latitude, la même liberté d’être et d’agir en accord avec ce que vous êtes ?

Bien souvent, notre conception de la manière idéale de nous comporter est totalement en décalage avec la réalité. Nous nous laissons de côté, nous nous négligeons, alors même que nous sommes les principaux protagonistes de notre existence. Notre attention se focalise sur un néant, elle illumine un lieu qui n’est pas le bon, et ce comportement nous coûte très cher.

Nous finissons par nous oublier complètement tant nous sommes préoccupés par ce que pensent, ce que veulent les autres : nous nous trompons, nous nous mentons à nous-mêmes. Tout cela pour quelques sourires et des tapes dans le dos. Mais que sommes-nous en train de faire de notre existence ?

“Rester soi-même dans un monde qui tente constamment de te changer est le plus grand accomplissement.”

-Ralph Waldo Emerson-

Le moment est venu de renforcer votre estime personnelle

Quand vous vous sacrifiez pour les autres, votre estime personnelle est automatiquement atteinte. Voilà pourquoi vous devenez petit à petit dépendant des autres pour être heureux, même si vous n’y arriverez jamais en empruntant ce chemin.

Que se passerait-il si cet ami cessait de vous parler ? Que se passerait-il si votre partenaire vous quittait ? Que se passerait-il si votre chef vous renvoyait de votre travail ?

Dans toutes ces situations, vous vous tourneriez vers vous-même pour trouver une solution. Vous vous retrouveriez en face de la seule personne que vous avez négligée durant toute votre existence, pour une poignée de sourires de la part d’étrangers. Cette personne que vous avez tenté de renier toute votre vie durant.

Certains moments dans la vie nous obligent à ramasser tous les morceaux brisés de notre âme et à tenter de les recoller, petit à petit. C’est l’unique manière de renforcer l’estime de soi.

papillon

Prendre soin de soi-même n’est absolument pas de l’égoïsme, surtout si vous le faites durant des périodes de désespoir et de tristesse. Vouloir être seul et ne plus supporter la compagnie des autres pendant un moment est un réflexe parfaitement naturel. Cela veut dire que vous avez besoin de vous reconnecter avec vous-même, de vous écouter.

Ce temps que vous avez perdu à prendre soin des autres n’a pas été très gratifiant, ni même très productif. Cela vous a seulement rendu vulnérable aux personnes toxiques de votre entourage, qui n’ont certainement pas manqué d’en profiter. Oubliez l’idée de vous consacrer totalement aux autres et réservez un peu de temps pour vous-même.

“Oser établir des limites c’est avoir le courage de nous aimer nous-mêmes, même quand nous courons le risque de décevoir les autres. »

-Brene de Brown-

A découvrir aussi