Rester concentré à une époque de distractions

22 juillet 2018 dans Développement personnel 0 Partagés
concentration

Nous vivons dans un monde globalisé, où les demandes sont constantes et qui exige efficacité et rapidité. Nous avons des délais de plus en plus courts et moins de temps que nous le voudrions. De sorte qu‘il est souvent inévitable que nous ne puissions maintenir notre concentration et que nos activités se chevauchent. Notre esprit essaie donc, pour gagner du temps, de gérer plus d’une tâche à la fois. Cette façon de travailler se termine souvent en désastre puisque la quantité de stimuli pertinents augmente également, de sorte que notre attention se fatigue et que nous perdons rapidement la concentration.

Nous verrons ci-après quelles sont les distractions les plus courantes auxquelles nous sommes confrontés, ainsi que des moyens de les contrôler. Nous ne nous laisserons donc pas « déranger », par exemple, par des tâches que nous ne ferons pas dans le présent immédiatement. E, effet, les stimuli externes ne sont pas les seuls à pouvoir nous distraire. Nous pouvons également être distrait en raison de pensées intrusives, souvent sous forme de préoccupations, qui n’ont aucun lien avec ce que nous faisons.

Pourquoi nous distrayons-nous ?

Nous perdons la concentration parce que nous sommes programmés pour cela. Notre cerveau, dans sa boîte de stratégie, possède de multiples formes de défense, dont la concentration.

concentration mise à mal

La douleur joue un rôle très important ici. Nous avons en effet tendance à détourner notre attention de ce qui nous est ou nous était douloureux, afin de ne pas souffrir. Il s’agit d’une compétence sur laquelle nous pouvons agir. Les individus tendent à décider de s’éloigner de ce qui leur fait mal, de chercher une voie de secours. Ces dommages peuvent être psychologiques ou physiques. Rechercher une activité pour éviter d’y songer est également une forme de distraction.

Les distractions sont, de ce point de vue, positives ou, peuvent au oins jouer en notre faveur. Cependant, l’image mentale que nous formons lorsque nous parlons de distractions est négative. Il en est ainsi parce que le manque de concentration nous ralentit souvent et nuit à notre exécution. Le problème est que nous laissons souvent aller notre attention, e sorte que l’environnement ou les pensées aléatoires finissent par nous diriger.

Qu’est-ce qui nous distrait ?

Certaines distractions sont aussi vieilles que l’être humain. D’autres sont une conséquence du style de vie moderne. Le vol d’une mouche ou la lumière clignotante de notre téléphone peuvent nous distraire. Il est également important de comprendre qu’il existe des pathologies qui affectent directement l’attention, même si nous nous concentrerons ici sur les problèmes que nous pouvons résoudre sans traitements médicaux.

Nous ne sommes tous égaux face aux distractions. Beaucoup s’accordent néanmoins à dire que l’apparition des nouvelles technologies a modifié notre façon de nous adapter à l’environnement. Nous gérons actuelle notre vie dans à deux niveaux : physique et virtuel. Le problème directement lié à l’existence de ces deux vies est que nous ne cessons pas d’être un seul individu.

Le temps dont nous disposons est le même que celui que nous avions il y a 100 ans. Selon une étude de la plate-forme Udemy, 36% des « millenials »et la « génération Z » disent passer 2 heures ou plus par jour à regarder leurs téléphones et à y réaliser des activités personnelles. Ces deux heures il y a 100 ans auraient pu correspondre à peu de repos, un moment de lecture ou une promenade dans un parc. Une fois cela compris, il sera plus facile de mettre en pratique certains exercices de concentration.

Que puis-je faire pour maintenir la concentration ?

Voici quelques exercices que vous pouvez réaliser pour rester concentré :

  • Établissez des priorités : ni le travail, ni la famille, ni votre profil Facebook ne sont tout. Choisissez ce qui est important pour vous. Ce que vous ne pouvez pas reléguer au second plan. Ce qui est fondamental dans votre vie.
  • Comprenez que les distractions sont nécessaires : nous ne sommes pas des machines. Nous devons nous reposer, manger et socialiser. Vous pouvez pour cela écrire dans votre agenda non seulement les tâches que vous devez réaliser pour votre travail, mais également les sorties avec des amis, vos moment de lecture, etc. Pourquoi cela ne figure-t-il pas dans votre programme si vous le jugez important ?
  • Déconnectez : notre vie virtuelle se soustrait à la vie physique. Si l’utilisation des réseaux sociaux vous prréoccupe, réservez-lui un moment de la journée, avec un temps limité.
  • Faites une tâche à la fois : certains ont essayé de nous convaincre que la multitâche (multitasking) est pour tout le monde. Mais si vous souffrez en maintenant la concentration sur deux choses à la fois, cela signifie peut être qu’il ne s’agit pas de la meilleure stratégie. Essayez de terminer les activités que vous démarrez, une par une.
  • Posez-vous des défis possibles : n’essayez pas d’être qui vous n’êtes pas. Si vous savez que vous n’êtes pas capable de finir quelque chose en deux heures, ne vous voilez pas la face. Essayez de vous accorder le temps dont vous avez vraiment besoin.

concentration

Pour conclure. La distraction est une chose naturelle qui ne devrait pas trop nous inquiéter. Il est important de la contrôler, et de l’accepter lorsqu’elle n’est pas la conséquence d’une pathologie.

Notre cerveau n’est pas programmé pour être actif à haut rendement lorsque nous en avons besoin. Nous devons apprendre à interpréter ce que notre corps demande et lui accorder. Faites une pause. Mangez. Faites de l’exercice. Tout cela aura un effet positif sur votre capacité à rester concentré.


A découvrir aussi