Qu’est-ce que le « complexe de Cendrillon » ?

20 octobre 2015 dans Psychologie 12 Partagés

Nous pourrions lui attribuer le nom de n’importe quelle princesse des contes de fées. Ce qui est sûr, c’est que ce complexe trouve son origine dans l’enfance et peut affecter les relations personnelles et conjugales dans le futur.

Si vous avez des filles, n’hésitez pas à lire cet article dans lequel nous parlerons de ce qui se trame depuis de nombreuses années et auquel vous contribuez peut-être sans même vous en rendre compte.

Il n’est pas mal de dire que nos filles sont les princesses de la maison, car elles le sont vraiment. Mais ce qui peut être erroné est de les éduquer pour qu’elles attendent leur prince charmant assises, comme ce qu’il se passe dans l’histoire de Cendrillon.

L’idée qu’un beau jeune homme avec son armure et son cheval vienne les sauver pour leur donner un baiser qui les réveille d’un long sommeil (comme Blanche-Neige) ou qu’elles passeront leur vie malheureuses à nettoyer le sol (comme Cendrillon) peut être très beau dans notre imagination, mais dans la réalité, cela n’arrive pas. 

Le concept de Cendrillon a été étudié par la chercheuse Colette Dowling. Elle a sorti un livre intitulé : « Le complexe de Cendrillon : les femmes ont secrètement peur de leur indépendance ».

Brièvement, nous pourrions dire qu’il s’agit du désir inconscient des femmes d’êtres protégées ou choyées tout le temps, laissant de côté leurs propres goûts ou activités.

Cela peut être dû à l’éducation ou aux pressions sociales ou religieuses. Dowling indique qu’en fait, ce syndrome provient de la peur d’être indépendante.

Le nom que la chercheuse a donné à l’étude ne pourrait pas être plus approprié. Nous connaissons tous l’histoire de Cendrillon : une jeune fille qui passe sa journée entière à prendre soin de sa belle-mère et de ses demi-soeurs, n’est pas invitée au bal du Prince, jusqu’à ce que sa fée marraine la transforme en princesse.

Ensuite, elle perd sa chaussure en verre et le jeune Prince va de maison en maison jusqu’à trouver la propriétaire de la chaussure.

Selon ce conte, la femme doit être à la fois innocente, belle, résignée, et bien sûr dépendante du mari ou du prince charmant. 

Dans le livre de « Cendrillon », la fée marraine transforme la protagoniste en une princesse et c’est pour cela que le stéréotype masculin par excellence, la rencontre au bal.

Alors, comme dit Dowling, la femme peut uniquement changer le cours de sa vie lorsqu’elle amorce une relation avec un homme. Sinon, elle sera une esclave ou une servante pour toujours. 

cendrillon-420x236

Beaucoup de femmes pensent que cela est une attaque à l’essence féminine qui a besoin d’être indépendante dans toutes ses activités et d’autres considèrent qu’il est bon qu’un homme soit celui qui se charge de rapporter l’argent, pendant que la femme se consacre aux enfants et au ménage.

Pourquoi le complexe de Cendrillon est-il négatif ?

Tout d’abord, ce complexe empêche à la femme de développer ses compétences au-delà du foyer ou de l’éducation de ses enfants.

Les temps ont beaucoup changé aujourd’hui et l’unique but de la plupart des femmes n’est pas de se marier ou de fonder une famille, mais également d’avoir une bonne carrière professionnelle.

Lorsqu’on se marie, tant l’homme que la femme ont le droit de continuer à se chamailler pour leurs objectifs et leurs rêves personnels.

Une épouse trop dépendante de son conjoint donne une relation asphyxiante pour les deux. C’est pour cela que le complexe de « princesse sauvée de la tour la plus haute du château » peut affecter gravement le mariage.

La vie à deux n’est pas un conte de fée et si la femme n’a pas confiance en elle et ne prend pas ses propres décisions, la relation peut devenir très pesante pour les deux parties.

Si nous avons tous besoin d’affection, de protection et « d’être sauvés » à un moment de notre vie, cela ne peut pas être la règle, mais bien l’exception.

Un câlin nous réconforte après une mauvaise journée, et un encouragement est idéal lors d’une mauvaise situation.

Pour finir, le complexe de Cendrillon est négatif car il ne permet pas aux femmes d’atteindre leurs objectifs personnels. Il les transforme en êtres malheureux, déprimés, résignés et frustrés.

Que se passe-t-il quand la « Femme-princesse » se retrouve seule ?

C’est un sujet qu’il faut analyser en détail. Mais nous pourrions dire que par exemple, au moment du divorce, l’épouse se rend compte qu’elle n’a pas les moyens de découvrir la vie, tant émotionnellement qu’économiquement parlant. Alors, elle choisit un autre homme qui la maintient dans ce conte de fée et le cercle vicieux recommence.

cendrillon-shutterstock_116190415-420x280

Comment éviter le complexe de Cendrillon dans notre famille ?

Si vous êtes père (ou mère) de filles, inculquez-leur le pouvoir des études et de la préparation. Apprenez-leur qu’il est nécessaire d’avoir des connaissances et des expériences professionnelles avant de se marier ou de former une famille.

Si vous avez des fils, habituez-les à faire les tâches ménagères, pour que les filles n’aient pas à se charger de tous les travaux dits « féminins » comme le stipule la société.

Eduquez vos fils et vos filles pour qu’ils/elles soient capable d’atteindre leurs objectifs et de réaliser leurs rêves. Pour qu’ils/elles puissent dans le futur profiter d’une relation de couple saine et équilibrée, et surtout… Traitez-les comme des princesses qui savent ce qu’elles veulent!

A découvrir aussi