“Qu’est-ce que tu veux ?”: une question douloureuse dans les moments difficiles

7 juillet 2018 dans Développement personnel 0 Partagés
homme et oiseaux

Nous connaissons tous des moments difficiles dans notre vie. Par exemple, une rupture , la perte d’un travail, un accident qui nous limite dans de nombreux aspects de notre quotidien… Tout cela nous obligera à nous poser une question douloureuse qui nous fera repenser à tout ce que nous prenions pour acquis : qu’est-ce que tu veux ? 

Il n’est pas facile d’y répondre rapidement. En fait, cette question peut même nous surprendre et nous faire nous sentir perdus au moment d’y répondre. Car qui se demande réellement ce qu’il veut ? Très souvent, nous nous laissons porter par les choses et installons le pilotage automatique. Nous y sommes tellement habitués que nous ne nous demandons même pas si notre vie est réellement telle que nous l’imaginions.

Nous ne faisons rien de cela jusqu’à ce qu’une chose finisse par se produire et nous pousse à nous poser des questions. C’est comme si, jusqu’à ce moment précis, nous étions dans une zone de confort très paisible. Or, cet événement nous en sort violemment. Certaines personnes en sont très reconnaissantes et commencent à profiter de la vie comme elles ne l’avaient jamais fait. D’autres, en revanche, stagnent pendant très longtemps au même endroit. Elles ne parviennent pas à avancer ou à reculer et finissent par se consumer.

échelle et nuage

Une question douloureuse et déterminante

Nous nous demandons peut-être pourquoi la douloureuse question “qu’est-ce que tu veux” est aussi difficile. La raison est simple: parce qu’elle est déterminante. D’une certaine façon, elle suppose un changement et, comme nous le savons tous, beaucoup de gens ne sont pas très partisans des changements.

Même si les changements ne supposent rien de négatif, les circonstances dont nous parlons dans cet article, elles, ne sont pas du tout positives. Par conséquent, notre vision s’emplit d’une négativité absolue : rien de ce qui pourra nous arriver ne sera positif.

Prenons l’exemple d’une jeune femme qui a souffert d’un accident de voiture et a perdu l’une de ses jambes. Son nom est Paola Antonini. Elle est actuellement mannequin, a une chaîne Youtube et inspire beaucoup de gens, qu’ils aient été amputés ou non.

Le dépassement de soi de Paola Antonini

Si nous creusons un peu plus dans l’histoire de cette jeune femme, nous découvrirons qu’après avoir attendu pendant presque une heure l’ambulance à la suite de son accident, en étant pleinement consciente de ce qu’il se passait et en endurant une incroyable douleur, la seule chose qu’elle souhaitait était de vivre.

La rééducation fut très dure. La prothèse lui faisait mal mais, au moins, elle pouvait marcher! Paola se posa une question douloureuse après son opération: qu’est-ce que je veux ? Aujourd’hui, elle voyage beaucoup, avec le sourire et des mots d’encouragement pour les autres. Pour elle, l’accident n’était pas un malheur mais une opportunité pour reprendre le contrôle de sa vie et la vivre d’une manière beaucoup plus intense.

Une rupture, un accident, un problème ou un renvoi peuvent être des signaux pour réévaluer notre vie.
Partager

Accepter le changement fait du mal

Une fois arrivés à ce point, la question “qu’est-ce que je veux ?” peut ne pas être si douloureuse. Le changement, en revanche, le sera, tout comme le fait de continuer à aller de l’avant alors que quelque chose a bouleversé notre vie. Or, beaucoup de ces changements seront positifs et nous obligeront à laisser derrière nous des modèles de comportement qui ne nous étaient pas bénéfiques.

Le fait que notre conjoint-e nous quitte peut être une opportunité pour mettre fin à la dépendance émotionnelle que nous n’avons jamais voulu voir ; si l’on nous renvoie de notre travail, c’est peut-être parce qu’il est temps d’entreprendre quelque chose ou de nous concentrer sur ce projet qui nous tient à cœur. Nous devons découvrir ce que nous remettions toujours à plus tard, ce qui nous passionne réellement et laisser notre peur de côté. Il est temps d’avancer !

femme dans un champ

Il est vrai que ce sera difficile, du moins au début. Cependant, la question “qu’est-ce que tu veux ?” peut être très claire au fond de nous. Le problème est que nos peurs nous évitent d’agir. Dans les moments difficiles, il est nécessaire de s’arrêter, de faire une pause pour ressentir cette douleur et de prendre une décision bénéfique. Ne pas éviter la douleur, ne pas la fuir, avancer et la surpasser finiront par la transformer. La douleur prendra la forme de la tranquillité, de l’espoir et de la paix.

A découvrir aussi