Pour tous les enfants, je veux les meilleurs moments de mon enfance

24 mars 2016 dans Emotions 3 Partagés

Pendant les périodes de vacances ou de fêtes, nous vivons comme si nous étions des enfants, avec des rêves fascinants qui nous rendent heureux, non pas grâce à des cadeaux que l’on recevrait, mais grâce à l’auréole de mystère due à la nouveauté qui s’étend autour de nous.

L’enfance était pleine d’illusions, de rêves et de jeux.

Si nous nous souvenons de notre enfance ainsi, c’est qu’au moins une partie en valait la peine.

Nous rêvions de choses qui n’étaient pas vraies mais l’imagination est si belle. Les enfants rêvent comme des fous sans savoir si ils seront déçus ensuite car ils ne savent pas encore quand l’illusion déchante, quand la vérité éclate et à quel point elle peut parfois durer.

Je ne veux pas trahir les enfants que j’ai autour de moi, je veux simplement pour tous les enfants la meilleure version de mon enfance.

Je veux les rendre heureux, qu’ils s’émerveillent, et leur expliquer que le remord et la peur ne font pas partie de leur vie.

L’enfance est le trésor irrécupérable, celui où tout paraissait simple qu’on croyait sans crainte de se tromper. La vie authentique des êtres humains, en somme.
Partager

L’enfance, c’est jouer en ouvrant ses sentiments

L’enfance, c’est découvrir et explorer à travers les sens. Chaque chose qui arrive autour d’un enfant est une raison pour lui de s’émerveiller.

Ils réveillent le monde à travers des sens et c’est avec eux que l’on grandit et que l’on vit de nouvelles expériences.

Souvent, j’ai vu comment les enfants doutaient du cadeau qu’ils allaient recevoir à Noël ou à leur anniversaire.

Je leur donnerai un conseil : trouvez un recoin secret, qui peut être abandonné, même dans la grande cour de l’école, de la maison ou d’un parc. Une cachette qui vous permette de vous réfugier et d’explorer…

Il faut aussi jouer dans les flaques d’eau, même si elles éclaboussent. S’ils ne le font pas quand ils sont enfants, ce sera beaucoup plus difficile à faire adultes… et la sensation vécue en vaut la peine.

S’ils vivent avec un animal, ils se rendront compte, en souvenant de lui, que les larmes dues à sa disparition était leur premier apprentissage émotionnel.

Enfants-ballons

Le question est que dans l’enfance, nous nous développons à travers les sens et il n’y a rien de mieux que de commencer à le faire grâce au jeu.

Le jeu suppose pour eux une porte de sortie vers l’incertitude et la curiosité, et il ne faut jamais arrêter de jouer avec eux.

Dans l’enfance, on vit des blessures qui durent toute la vie

Une critique constructive peut aider un enfant à sortir le meilleur de lui-même, à déployer des compétences et des capacités émotionnelles qui étaient latentes mais endormies.

Cependant, une critique « constructive », qui frise l’insulte ou la moquerie peut rester gravée pour toujours. Si elle est exprimée devant d’autres, elle atteint avec encore plus de force.

Je n’ai jamais voulu cela pour un enfant. Un enfant a besoin de se sentir unique et spécial, plein d’amour mais aussi de discipline.

Donner de l’amour aux enfants, ce n’est pas mal les éduquer. Leur raconter des histoires pour qu’ils puissent penser qu’ils vivent ce qu’ils rêvent n’est pas dangereux non plus…

Grâce à l’atmosphère magique des contes, on enseigne des valeurs, des modèles, de l’ambition, du dépassement, des normes de vivre ensemble et les difficultés des relations d’amitié.

L’enfant doit être pleine de baisers, de câlins et de tendresse pour être heureuse

Il n’y a rien qui ne réconforte plus un enfant que l’attention. Sentir qu’à la sortie de l’école, quelqu’un vient les chercher et qu’en plus ce quelqu’un leur a apporté leur goûter préféré leur donne de la joie. Être accueilli par un baiser, un sourire ou un câlin, c’est parfait pour eux.

Les enfants sont accro aux câlins, ils adorent ça. C’est la meilleure manière de savoir qu’ils sont protégés.

Un câlin, c’est la preuve que leur monde est sûr, même s’ils ont parfois très peur.

Faites des câlins autant que vous le pouvez. Embrassez-les sur la joue, quand ils font quelque chose de bien.

Les enfants génèrent des endorphines grâce aux marques d’affection continues qu’ils reçoivent, diminuant ainsi leur frustration et leur agressivité.

Les-enfants-ont-besoin-des-calins-pour-se-sentir-integres

Dans l’enfance, on doit ressentir la discipline, non pas le contrôle

Certains parents ou tuteurs pensent que la discipline se gagne grâce à une autorité mais en réalité l’autorité doit être utilisée pour révéler l’autonomie aux enfants, pour leur apprendre les notions d’indépendance, de contrôle de soi et de confiance, des qualités qu’ils auront toute leur vie.

“En lisant la vie des grands hommes, j’ai découvert que leur première victoire a lieu sur eux-mêmes. La discipline a toujours été le principal »
-Harry S.Truman-

Quand un enfant remarque qu’on lui fait confiance, il ne veut pas trahir cette confiance. C’est celle-ci qui le mènera vers l’autonomie, la découverte, la validation de ses opinions.

Il comprendra qu’il arrive un moment où la discipline et la découverte vont ensemble, et même si l’on a un « superviseur » qui observe nos pas, cela n’empêche pas de prendre des risques et de tomber, pour se relever grâce à ceux qui nous entourent.

Je crois, sans aucun doute, qu’une bonne enfance évite un futur qui brise en mille morceaux, de ressentir sans cesse peur ou culpabilité.

C’est pour cela que je souhaite la meilleure version de mon enfance à tous les enfants. Seule une génération éduquée ainsi pourra guérir tous les maux du monde.

A découvrir aussi