Il n’y a pas d’adieu véritable, que des histoires inachevées

23 mars 2015 dans Emotions 0 Partagés
Nombre de jeunes filles et de jeunes garçons sont romantiques dès l’adolescence, grâce à la lecture de romans de Marc Lévy ou Corin Tellado, faciles d’accès pour ces nouveaux lecteurs.
Si certains jugent assez durement ce genre de littérature, de nombreux lecteurs apprécient leur simplicité et aiment se laisser porter par leurs histoires qui terminent toujours bien, et qui se passent dans des mondes idylliques dans lesquelles ils peuvent trouver des personnages parfaits, intelligents, beaux, riches, courageux, romantiques et tendres.
Toute une promesse ! Ces histoires attirent de nombreuses personnes, et c’est tout à fait justifié.

Ces romans et nouvelles de qualité prennent souvent pour personnage des héroïnes qui parviennent à atteindre leurs rêves, à triompher dans leur vie professionnelle, à rencontrer l’homme de leur vie, et qui ne se laissent pas abattre par les obstacles de la vie.

Elles sont certaines du choix de leur amour. C’est forcément lui, ce beau mâle triomphant, l’élu de leur cœur. Tout est beau, tout finit bien, et l’histoire sent bon le parfum de l’amour.

Ici, nous devons tempérer un peu nos propos en disant qu’il existe aussi certaines héroïnes tragiques dans cette littérature, mais qu’elles sont moins nombreuses.

Pour autant, cette littérature peut s’avérer mensongère, car la vie n’est pas toute rose et les amours ne sont pas évidents. Il n’est pas facile de rencontrer une personne qui nous comprenne, et que nous comprenons.

Parfois cela fonctionne, mais d’autres fois cela engendre de la frustration, car il faut savoir faire des compromis pour construire une véritable relation. Et après un long travail, il arrive que la relation se termine du jour au lendemain, car la « vraie vie » est remplie de ruptures et d’adieux, d’abandons, de promesses non tenues, de cœurs brisés et de larmes, qui font suite à des moments pourtant heureux.

Et quand nous nous disons adieu, ou que nous nous quittons sans même nous dire au revoir, nous avons l’impression que tout est terminé, que tout est oublié pour toujours. Mais ce n’est pas la réalité. Car, comme le titre de cet article le suggère, il n’y a pas d’adieu, seulement des histoires inachevées.

Nous ne terminons vraiment jamais nos histoires d’amour, et si vous en doutez, réfléchissez au nombre de relations qui terminent bien, et à celles qui terminent mal.

Les ruptures violentes sont fréquentes et surviennent car nous ne voulons pas que la personne à qui nous avons donné une partie de notre cœur ne pense plus à nous et nous oublie. Nous souhaitons faire partie des souvenirs des personnes que nous avons aimé à un moment de notre vie.

Au fond, nous avons tous une pointe de romantisme en nous, même si certains ne veulent pas l’accepter.

A découvrir aussi