Apprenez à faire confiance aux choses qui se produisent autour de vous

16 mars 2016 dans Curiosités 1012 Partagés

Comment avoir confiance en ce qui se passe autour de moi si ma réalité est remplie de tensions, de peurs et de malheurs ?

En prenant conscience de ces derniers. Il ne s’agit pas seulement de savoir identifier ces ennemis extérieurs qui nous font du mal, ces requins qui nagent dans des eaux troubles…

Il s’agit plutôt de savoir se connecter avec soi-même pour retrouver la confiance, pour s’accrocher un peu moins aux préoccupations, et s’autoriser à être plus libres, à se détacher et à prendre pleine conscience de l’instant présent, en s’intégrant dans notre être le plus interne.

Apprenez à faire confiance aux choses qui arrivent. S’il y a du silence, laissez-le s’intensifier, et quelque chose finira par surgir. S’il y a une tempête, laissez-la rugir, et elle finira par se calmer.
Partager

Nous sommes bien conscients qu’il n’est pas toujours facile d’y parvenir. Lorsque quelqu’un a de nombreuses responsabilités et qu’il n’a pas l’opportunité de pouvoir se libérer de tout, il doit apprendre à établir des priorités.

Ce qui se passe dans ces moments là, arrive pour une raison. Vous devez prendre en main votre destin, dès que vous aurez confiance en vous, et vous pouvez être certain que des choses merveilleuses peuvent se produire.

Comment pratiquer l’art de la non résistance ?

Il se peut que vous ayez déjà entendu parler de la stratégie de la non résistance. Cependant, il est important de définir plus en détails cette idée.

Pratiquer la résistance, c’est s’accrocher. C’est se cramponner à la souffrance, aux sources de stress, aux relations toxiques.

L’art de la non résistance nous apprend à laisser les choses venir et à ne pas se focaliser sur ce qui nous fait du mal.

La non résistance ne signifie pas de totalement se laisser aller là où les autres le veulent, ni se laisser porter là où la vie a décidé de nous mener, sans que nous ayons pu décider de quoi que ce soit.

Celui qui résiste s’oppose souvent au changement, n’a plus confiance en lui, et ferme même la porte à de nouvelles opportunités.

femme nature

On dit souvent que les gens gaspillent trop leur énergie pour des choses inutiles ou pour des choses qui leur font du mal :

Consacrer la majorité de son temps à  un travail qui nous rend malheureux en laissant de côté sa famille, tout donner à une personne qui nous rend malheureux mais que nous n’osons pas quitter par peur ou par indécision…

Nous pratiquons trop peu cette écoute interne, cette communion avec soi-même pour écouter nos besoins les plus intimes et découvrir ce qu’il se passe réellement à l’intérieur de nous.

Vous savez très bien ce qui se passe autour de vous en ce moment, alors arrêtez-vous quelques instants pour réfléchir à ces quelques points :

  • Quelque chose vous tourmente-il ? Vous sentez-vous perdu, en colère, frustré peut-être ? Identifiez vos besoins.

Maintenant que vous avez identifié ces émotions négatives, ne vous accrochez pas à elles. Ne résistez pas et autorisez-vous à vous libérer de celles-ci.

Si vous changez vos pensées, vous changerez votre volonté, et votre réalité en même temps. Vous devez vous faire confiance.

Comment apprendre à faire confiance à ce qui nous arrive ?

Tout d’abord, vous devez être conscient du fait qu’à l’intérieur de vous il y a beaucoup plus de force que ce que vous pensez, et vous disposez de beaucoup de stratégies d’affrontements, dont parfois vous n’êtes même pas conscient.

Vous devez laisser de côté les peurs héritées, les choses et les personnes qui vont et viennent. Parfois, il ne s’agit pas de comprendre, mais de ressentir, de faire confiance en ce qui est le plus important : vivre l’instant présent.

femme meditant dans la nature

1. La reconnaissance

La première étape pour apprendre à faire confiance à ce qui se passe autour de nous, c’est de reconnaître tout ce qui vous enveloppe, vos circonstances et les personnes qui vous entourent.

  • Je reconnais ta façon d’être et je me rends compte qu’elle est incompatible avec la mienne.
  • Je reconnais que les circonstances que nous avons créées entre nous deux sont nocives.
  • Je reconnais qu’il y a de la souffrance, je la vis, la ressens, et je me rends compte que je dois réagir.

2. La responsabilité

Etre responsable, c’est tout d’abord tenir les rênes de la situation pour ne pas rejeter la faute sur les autres lorsque quelque chose vous arrive.

Si je cherche des coupables, il est fort probable que cela engendre de la colère, et s’il y a de la colère, il y aura de la résistance. Par conséquent, je resterai prisonnier de mes propres émotions négatives.

– Agissez de façon responsable sans chercher des coupables à ce qui vous arrive et sans même rejeter la faute sur vous, car vous devez éviter des poids internes.

– Maintenant que vous avez reconnu la situation, vous savez que vous devez agir avec responsabilité. Il est l’heure de donner une réponse créative et d’agir.

Transformez votre réalité pour qu’elle soit encore plus belle.

3. Avancer sans attitudes défensives

Revenons une nouvelle fois à la métaphore de la tempête.

Quand lorsque ce qui se produit autour de vous n’est qu’un déchaînement d’averses, de vent et de tonnerre, il vaut mieux éviter d’agir comme la pauvre branche qui tente de rester forte en agissant de façon défensive face aux éléments.

arrbre en couleurs

La raison ? Et bien, il est fort probable que la tempête la plie, la brise ou l’arrache. Qu’est ce que cela signifie ?

Les attitudes défensives sont généralement envenimées par la rancœur et la méfiance. Elles vous empêcheront d’être libre.

Il s’agit d’avoir confiance en soi, et en le moment présent, sans poids sur les épaules, sans ressentiments, en acceptant que la vie suive son cours et que nous évoluions également avec elle, en pleine harmonie.

Photographies publiées avec l’aimable autorisation de Kelly Vivanco, Alexandra Nedzvetskaya, Tara Turner et Artasako Eguchi.

A découvrir aussi