Si vous pensez comme tous les autres, vous ne pensez pas réellement

· 16 juillet 2015
“Il se raconte que dans une ville de l’intérieur du pays, un groupe de personnes s’amusait avec l’idiot du village, un pauvre malheureux un peu benêt, qui vivait en faisant de petites commissions, et en demandant l’aumône. 

Tous les jours, certains hommes du village l’invitaient au bar, et lui demandaient toujours de choisir entre deux pièces de monnaie : l’une d’une taille imposante, mais qui ne valait que 2 francs, et l’une d’une taille plus réduite, mais qui en valait 10. 

L’idiot du village choisissait toujours la plus grande, ce qui faisait le bonheur des autres, qui trouvaient là une bonne occasion pour se moquer de lui. 

Un jour, quelqu’un qui observait ce groupe d’hommes en train de se moquer de ce pauvre innocent, appela discrètement ce dernier et lui demanda s’il s’était rendu compte que la pièce la plus grande était celle qui valait le moins.

A cet instant, l’homme lui répondit : Je le sais oui, je ne suis pas si stupide. Elle vaut 5 fois moins que l’autre, mais le jour où je choisirai la petite, le jeu s’arrêtera, et je ne gagnerai plus cette pièce de monnaie qui m’est si précieuse. » 

Cette histoire peut être perçue comme un simple divertissement, mais on peut en tirer de nombreux enseignements.

Le premier, est le suivant : l’habit ne fait pas le moine, et les vrais idiots ne sont pas toujours ceux que l’on croit.
Le deuxième : quels sont les véritables imbéciles de l’histoire ?
Le troisième : une ambition démesurée peut mettre fin à votre source de revenus.

Spirituel-420x315

1- Nous pouvons nous sentir bien, même si les autres n’ont pas une bonne opinion de nous-mêmes 

Nous n’avons pas besoin que les autres se forment une opinion sur nous pour nous sentir bien, tout au long de notre vie. Ce n’est pas nécessaire, et nous ne devrions pas être à la recherche de cela. L’important est d’être en accord avec soi-même.

Nous nous trompons en cherchant à mettre des étiquettes sur les autres, en fonction de leurs comportements. Nous sommes bien plus que ce que pensent les autres.

Nous devons nous battre contre nous-mêmes pour nous sentir bien dans notre peau, sans prendre en considération ce que les autres pensent.

Les personnes les plus malheureuses du monde sont celles qui se préoccupent trop de ce que pensent les autres.

2- Ce qui importe réellement, est ce que l’on pense de soi-même 

Les gens pensent ce qu’ils veulent. Peu importe qu’ils examinent à la loupe tous vos faits et gestes, dans les moindres détails.

Ils déformeront toujours votre réalité par le prisme de leur propre perception. Lorsque vous serez arrivé au moment de faire le bilan de votre vie, ce que pensent les autres de vous, ne vous importera pas.

Faites ce que vous aimez, pas ce que vous pensez que les autres aiment. 

Ce que vous pensez de vous-même est la seule chose qui importe. Soyez fidèle à vous-même, suivez votre instinct et n’écoutez pas ce que les autres attendent de vous.

Vous êtes la seule personne indispensable à votre propre existence, et vous devez vous soutenir à chaque moment de votre vie.

Si vous pensez comme tous les autres, vous n’êtes pas réellement en train de penser. Et si vous ne pensez pas, vous ne vivez pas vraiment.

3- L’avantage d’être intelligent est qu’on peut toujours faire l’imbécile, alors que l’inverse est impossible (Woody Allen)

Etre intelligent ne consiste pas à savoir où aller, mais à savoir là où ne pas retourner, et ce qu’il ne faut pas permettre. 

Une personne intelligente sait que nous avons tous le droit de penser ce que nous voulons. Elle sait donc qu’il ne faut pas prendre l’avis des autres comme une attaque personnelle.

Prendre conscience du fait que nous sommes uniques, et valoriser les attitudes que peuvent adopter les autres face à nous, nous permet de créer des situations qui ne sont pas préjudiciables pour nous-mêmes.

Laissez vos insécurités derrière vous. Vivez intensément, et ne laissez pas les autres interférer dans votre quotidien.