La pensée du Marquis de Sade sur la sexualité

· 24 mars 2017

Il a passé 30 ans de sa vie en prison, il a été condamné à la peine de mort (guillotine), ses écrits font partie des livres maudits par l’église et il a été accusé d’assassinats et de perversions. C’est seulement une partie de la vie du Marquis de Sade. Oserez-vous mieux le connaître ?

Son nom complet était Donatien Alphonse François de Sade et c’était le fils de parents fortunés. Il est né à Paris en 1740, a été philosophe et écrivain. Il a écrit des œuvres très connues, telles que : Justine ou les Malheurs de la vertu, Les 120 journées de Sodome, Les crimes de l’amour et Aline et Valcour, entre autres.

La sexualité et le Marquis de Sade

Si on se souvient du Marquis de Sade, c’est bien pour ses idées sur la sexualité. À la fin du XVIIIème siècle, il a introduit un nouveau concept de plaisir sexuel, qui à son époque a été compris comme une incitation au crime et à la perversion.

“Rendons-nous indistinctement à tout ce que les passions nous inspirent, et nous serons toujours heureux-ses. Méprisons l’opinion des hommes : elle n’est que le fruit de leurs préjugés.”

La société de l’époque a été critiquée par le Marquis de Sade dans ses œuvres par son cynisme, car il inculquait aux femmes l’idée de décence et de la nécessité de comprendre le sexe comme quelque chose de mal, tout en considérant la prostitution comme une manière de permettre aux hommes de satisfaire leurs besoins sexuels.

union-avec-un-passe-difficile-2

Pour beaucoup de gens, le Marquis de Sade était un fou qui écrivait sur le sexe de manière macabre. Quand il a commencé à publier ses écrits, il était considéré comme un écrivain maudit et ses œuvres ont été cachées pendant des années.

Aujourd’hui, quand nous pensons à Sade, nous l’associons au « sadisme », qui est une pratique sexuelle : le fait de tirer du plaisir de la douleur physique, de soi-même ou de quelqu’un d’autre. On l’associe à Sade avec tout le pervers que cela représente, mais Sade était beaucoup plus que cela.

La vie d’un personnage unique

N’oublions pas que le Marquis de Sade a été un grand érudit en son temps. Il a reçu une éducation privilégiée et les voyages exotiques l’ont beaucoup passionné. Il dévorait des livres de philosophie et d’histoire, qui étaient ses deux matières préférées. 

C’est l’abbé de Sade qui s’occupa de son éducation, et il était adepte du libertinage et de Voltaire. À 23 ans, on l’a marié à une femme de la haute société appelée Renée Pélagie de laquelle il n’était pas amoureux. De fait, dans son livre Aline et Valcour, il parle de ce mariage arrangé.

“La pudeur est une chimère ; unique résultat des mœurs et de l’éducation, c’est ce qu’on appelle un mode

Il a passé la plus grande partie de sa vie en prison à cause d’abus et de tortures qu’il avait infligés à des femmes. Dans ces accusations, la société de l’époque a eu un gros poids. L’aversion que son beau-père ressentait pour lui, également.

La liberté sexuelle

Malgré toutes ses idées du Marquis de Sade et son association à la perversion, ses œuvres encouragent la liberté sexuelle, dans le sens où il faut profiter de sa propre sexualité, au-delà de la pudeur et des limites que la culture et l’éducation nous imposent.

Les œuvres de Sade peuvent être étudiées de nombreux points de vue : social, politique, psychologique, moral, anthropologique, historique, littéraire… Mais, dans tous les cas, les mots qu’il utilise sont chargés d’ironie et de métaphores, dans le but de réveiller l’esprit de ses lecteur-trice-s.

erreurs-du-passe-1024x682

La réalité, c’est que Sade n’était pas un simple écrivain de pornographie, c’était un critique politique qui a été apprécié par les auteurs des années postérieures, comme les surréalistes. Son œuvre est réellement un pamphlet général contre l’aristocratie de l’époque.

Sade propose une liberté morale dans son aspect le plus extrême et associe deux idées fondamentales : l’égalité des individus et l’égoïsme radical basés sur l’idée que nous naissons en société et que nous y sommes condamnés, ce qui nous empêche d’avoir de liens directs avec les autres individus.

Ainsi, le Marquis de Sade a eu des idées avant-gardistes, au vu de l’époque dans laquelle il a vécu. C’est pour cela que l’on a essayé de le faire taire pendant longtemps, même longtemps après sa mort. Et aujourd’hui, il suscite toujours autant de curiosité car c’est l’un des personnages les plus irrévérents et étonnants de l’histoire.