Pensée convergente : comment fonctionne-t-elle et quels sont ses avantages ?

La pensée convergente utilise la logique, la raison et l'expérience pour nous fournir rapidement la bonne solution. Découvrez comment elle fonctionne, à quel moment nous pouvons l'utiliser et quels sont ses principaux avantages.
Pensée convergente : comment fonctionne-t-elle et quels sont ses avantages ?

Dernière mise à jour : 20 juillet, 2021

Vous avez certainement entendu parler de la pensée divergente ou créative, mais avez-vous déjà entendu parler de la pensée convergente ? Savez-vous en quoi elle consiste ou quand nous la mettons en œuvre ?

En effet, il existe de nombreuses façons de penser, de réfléchir et de parvenir à des conclusions avec plus ou moins de justesse. Choisir la meilleure solution est une capacité qui s’améliore avec l’expérience et avec l’apprentissage.

Aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur la pensée convergente. Il s’agit d’un type de pensée basé sur la logique. Ce type de pensée nous aide à résoudre des problèmes en proposant des solutions efficaces. Vous voulez en savoir plus ? Lisez donc la suite !

Qu’est-ce que la pensée convergente ?

En 1967, le psychologue américain Joy Paul Guilford a suggéré qu’il existait deux types de pensée. A savoir la pensée divergente et la pensée convergente. C’était alors un concept inédit à l’époque.

Il définissait la pensée convergente comme la capacité à fournir une bonne réponse à une question. Et ce, en ordonnant logiquement les informations disponibles. En d’autres termes, il s’agissait de la capacité à résoudre des problèmes ou à répondre à des questions sans avoir à faire appel à de grandes capacités créatives.

La pensée convergente est celle que nous utilisons pour effectuer des opérations courantes, comme l’addition par exemple. Ainsi, à travers la pensée convergente, nous suivons des modèles établis et familiers afin de résoudre des problèmes.

Une addition.

Cependant, ce type de pensée ne va pas “au-delà”, contrairement à la pensée divergente, que nous allons aborder plus loin. Il s’agit plutôt d’appliquer une stratégie que nous avons déjà utilisée auparavant. Et ce, dans le même contexte.

Guilford a décrit la pensée divergente comme un processus d’approche ou de résolution de problèmes par la recherche de stratégies et de solutions nouvelles. Ce type de pensée a également été appelé pensée créative ou pensée latérale.

Selon Guilford, les processus d’innovation font appel aux deux types de pensée. D’autre part, l’un des objectifs de ce type de réflexion est de trouver des solutions plus efficaces.

Comment fonctionne la pensée convergente ?

Comme nous l’avons vu, on pourrait dire que la pensée convergente serait antagoniste à la pensée divergente (ou créative). Ce type de réflexion ne se concentre pas sur toutes les aspects du problème et surtout pas sur ceux qui exigent plus d’imagination.

Au contraire, la pensée convergente cherche en fait à trouver rapidement et précisément la solution la plus appropriée. Pour ce faire, nous utilisons les informations qui, selon nous, nous aideront à résoudre le problème.

Nous n’imaginons cependant pas de scénarios alternatifs ou atypiques. Ce que nous faisons avec la pensée divergente. Il s’agit alors d’un processus de réflexion assez étroit.

Quand la pensée convergente s’avère-t-elle la plus utile ?

La pensée convergente, bien qu’elle puisse sembler plus limitée car elle ne repose pas sur l’imagination ni sur la créativité, peut être très utile dans certaines situations.Par exemple, dans les situations où il faut trouver une réponse unique par un processus de décision qui fait appel à de la logique.

Qu’est-ce qui caractérise la pensée convergente ?

C’est un type de pensée qui tend à nous donner des réponses qui ne laisse pas de place au doute. De plus, puisqu’elle se base sur la raison et la logique, elle fait appel à des informations disponibles pour trouver rapidement une réponse très précise. Et ce, dans un temps le plus court possible.

D’autre part, la pensée convergente est liée aux connaissances que nous avons déjà acquises. En effet, lorsque nous y avons recourt, nous utilisons les données de manière standardisée.

Enfin, il y a une autre caractéristique intéressante à souligner. On constate que la pensée convergente implique aussi l’utilisation de la pensée critique. Cette dernière se base également sur les informations, les connaissances préalables, sur la logique, les statistiques et les probabilités.

Les avantages de la pensée convergente

Quels sont les avantages d’utiliser ce type de raisonnement plutôt qu’un autre ? Examinons deux de ses avantages les plus importants.

La pensée convergente est parfaite pour résoudre les problèmes dont il existe une seule solution

La pensée convergente peut également nous aider à prendre des décisions. Selon le psychologue Oscar Castillero, la prise de décision englobe tous les processus par lesquels une personne prend la décision de sélectionner l’une des nombreuses options possibles parmi celles qui lui sont présentées.

Pour ce faire, la personne fonde sa décision sur un grand nombre de facteurs entourant la situation. L’utilisation de ce type de raisonnement dans la vie quotidienne est très utile pour la plupart des problèmes.

Allons-nous regarder une carte tous les jours pour nous rendre de la maison au bureau ? Ou encore pour cuisiner. Allons-nous chercher une recette pour améliorer un plat que nous savons déjà faire ?

Il y a donc des moments où nous n’avons pas besoin de trouver un meilleur résultat, puisque les solutions et les stratégies dont nous disposons sont déjà suffisantes. C’est là que la pensée convergente nous apporte confiance et qu’elle s’avère être le meilleur choix.

“Souvent, toute décision, même la mauvaise, vaut mieux que pas de décision du tout.”

Une femme qui sort du travail.

Elle utilise peu de ressources cognitives

Utiliser des stratégies que nous maîtrisons déjà permet d’économiser de l’énergie mentale. Ce sont des chemins familiers, des routes que nous avons déjà explorées.

Si nous avons froid, nous savons que le fait d’allumer le chauffage fera disparaître cette sensation. Si notre dos nous fait souffrir, nous savons que le fait de l’étirer le soulagera certainement. Nous faisons donc ce genre d’actions presque automatiquement.

La réflexion impliquée est donc très limitée. Grâce à la pensée convergente, nous prenons chaque jour de nombreuses décisions dont nous ne sommes même pas conscients.

Apprendre et penser

La pensée convergente peut être utile dans de nombreux cas. Ainsi, connaître ses caractéristiques peut nous aider à améliorer son emploi et son efficacité. Il existe de nombreux types de réflexion, et l’utilité de chacune d’entre elles dépendra des variables circonstancielles et de nos objectifs.

Choisir la méthode de pensée la plus efficace dépend donc de la nature du problème lui-même. L’important consiste à bien analyser le contexte, à connaître les possibles réponses, et si elles n’existent pas, à les créer en donnant du pouvoir à notre imagination.

Il s’agit en quelques sortes d’élaborer un plan d’action et de l’exécuter afin d’obtenir la réponse souhaitée. Nous faisons des milliers d’erreurs, mais heureusement, ce sont les erreurs qui ouvrent la voie à l’apprentissage.

“L’expérience est le professeur le plus exigeant. D’abord il vous teste et ensuite il vous enseigne la leçon.”

– Travis Bradberry –

Cela pourrait vous intéresser ...
Pensée divergente : qu’est-ce et comment la développer ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Pensée divergente : qu’est-ce et comment la développer ?

La pensée divergente, ou latérale, se caractérise par la capacité de générer des solutions multiples et ingénieuses à un même problème.



  • Espino, O.G. (2004) Pensamiento y razonamiento. Pirámide.
  • Manktelow, K. (1999). Reasoning and Thinking. Psychology Press.
  • Naqvi, N.; Shiv, B.; Bechara, A. (2006). The role of emotion in decision making: a cognitive neuroscience perspective. Current Directions in Psychological Science. 15 (5): 260–264.