On peut être heureux en ayant une vie tranquille

8 juin 2016 dans Psychologie 12 Partagés

Il y en a qui savent dès l’enfance ce qu’ils veulent faire quand ils seront plus vieux, ce qu’ils vont faire “quand ils seront grands”. Et il y en a d’autres pour lesquels il est plus difficile de choisir la voie qu’ils vont suivre.

Mais la plupart des gens, pour ne pas dire tout le monde, se posent cette même question : que vais-je faire de ma vie ? Une dimension se profile alors pour établir son objectif : être heureux.

Peu de gens vous diront qu’ils veulent avoir une vie tranquille quand ils seront grands. En effet, qu’est-ce que c’est que cet objectif ?

Notre culture semble être fortement centrée sur la passion et les rêves. Par exemple, si vous regardez les émissions les plus populaires à la télévision, vous vous rendrez compte que ce sont celles dans lesquelles des personnes concourent pour avoir la chance de vivre leurs rêves.

L’idée selon laquelle le succès, le fait d’être le premier, de réussir à se distinguer des autres, d’accomplir ce que personne n’a accompli auparavant, et de réaliser un rêve, est la voie à suivre.

Personne ne nous parle du prix qu’il faut parfois payer pour y arriver, ou encore que nous pouvons avoir d’autres objectifs. Avoir une vie tranquille est également une option.

Le désir permanent de l’ego pour se distinguer

Avoir un don ou un talent n’est pas toujours une bonne chose, et cela ne vous rend pas forcément heureux. 

Dans la société actuelle, on dirait que si l’on fait bien quelque chose, on doit obligatoirement l’exploiter, le mettre à disposition de quelqu’un qui pourra en juger et gagner sa vie ainsi (et en même temps, permettre que d’autres le fassent aussi).

On nous vend l’idée que ce talent nous rend spéciaux et que nous devons le montrer au monde entier.

IMAGE 2

Il se passe la même chose avec les gens qui ont de grandes capacités intellectuelles. D’une façon ou d’une autre, plus une personne est intelligente, plus on la pousse à “faire de grandes études” ou à étudier quelque chose de plus difficile.

Même si ça paraît insensé, les options se réduisent, parce que l’on ne peut pas “gâcher” un si grand talent pour les études. Vous ne pouvez pas gâcher un si grand talent pour être heureux.

Il faudrait peut-être apprendre à nos jeunes que la personne qu’ils veulent devenir plus tard n’est pas forcément définie par le métier qu’ils veulent exercer.
Partager

Ne pas réussir tout ce que vous désirez peut être bénéfique

On rêve sans peine d’une vie heureuse et merveilleuse, pleine de reconnaissance professionnelle et personnelle, de luxes que l’on pourra se permettre grâce à notre grand travail et du tas d’opportunités pour avoir une vie de rêve, comme on en voit à la télévision.

Nous avons tendance à nous baser sur cela au moment où nous fixons nos objectifs. Nous croyons que c’est comme ça qu’il faut faire.

Mais très souvent, nous nous obstinons tellement à réussir ce que nous voulons faire ou ce que l’on attend de nous que nous en oublions beaucoup de choses.

Au cours de cette recherche de succès, nous accumulons du stress, nos relations personnelles sont affectées par l’accomplissement de ces objectifs, et nous négligeons facilement notre facette émotionnelle et même spirituelle.

IMAGE 3

Il vous vient certainement à l’esprit de nombreux exemples de personnes qui sont au plus haut, qui ont réussi de façon spectaculaire, qui sont des pointures dans leur profession, mais qui vivent à la limite de leurs forces physiques et de la raison, sans parler de leur santé.

Des gens qui sont soumis à de grosses pressions et qui, pour une raison ou une autre, n’ont pas d’autre choix que de continuer ainsi, malgré tout, parce qu’ils n’ont pas de solution alternative.

Mais vous connaissez sûrement aussi des gens qui, pour une raison ou une autre, ont cessé de poursuivre un but pour changer de vie et qui y ont gagné au change, ou qui ont simplement dû arrêter ce qu’ils faisaient.

Cette citation se réfère à eux :

 “Rappelle-toi d’une chose : parfois, ne pas obtenir ce qu’on veut, c’est un coup de chance merveilleux.”
-Dalai Lama-

La solution est donc de se montrer flexible pour encaisser les coups et de tirer profit d’un échec pour grandir intérieurement, pour regarder à l’intérieur de soi et pas seulement plus loin que soi.

Que voulez-vous être et avoir, dans la vie ? Accepter les cartes que vous offre la vie peut vous permettre de jouer une partie exceptionnelle.

Le but fondamental de la vie est de chercher le bonheur

“Je crois que le but même de la vie est d »être heureux. Que l’on croie ou non en la religion, nous sommes tous à la recherche de quelque chose de meilleur dans la vie.
C’est donc le mouvement même de notre existence qui est orienté vers le bonheur.”
-Dalai Lama-

Être heureux est réellement un objectif viable dans notre entourage ? Dans le fond, nous savons tous que c’est difficile, tout du moins dans les conditions imposées par la société d’aujourd’hui et avec notre tendance commune à nous compliquer la vie.

Simplifier des choses peut être synonyme d’une grande opportunité de chercher ce bonheur souhaité.

IMAGE 4

Chacun doit trouver sa propre manière de chercher ce chemin, sans se sentir coupable de prendre un chemin ou l’autre, et en respectant la voie que voudront prendre les autres.

A découvrir aussi