Mihaly Csikszentmihalyi et la psychologie de l’expérience optimale

1 mai 2018 dans Auteurs 25 Partagés

Mihaly Csikszentmihalyi est l’un des psychologues contemporains qui connaît le plus de succès et son nom jouit d’un prestige certain, même s’il est extrêmement difficile à prononcer. Sa spécialité a reçu le nom de « psychologie de l’expérience optimale » en raison de l’emphase que fait l’auteur sur les moments de « flow » (littéralement, « flux ») ou de réalisation pleine.

Ce psychologue est né dans une petite ville italienne qui, dans le passé, s’appelait Fiume et qui appartient aujourd’hui à la Croatie. Elle porte maintenant le nom de Rijeka. Sa famille était d’origine hongroise et ils ont tous dû vivre dans des conditions très dures au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Cela a mené Mihaly Csikszentmihalyi à émigrer aux Etats-Unis en 1956, avec seulement quelques centimes dans les poches.

Sur le continent américain, Mihaly Csikszentmihalyi est entré à la Faculté de Psychologie de l’Université de Chicago. En 1956, il a obtenu son doctorat dans cette discipline et, peu de temps après, a publié son œuvre Flow, qui est devenue une véritable référence pour la psychologie contemporaine. Actuellement, on le considère comme l’une des figures les plus importantes dans ce que l’on appelle la « psychologie positive ».

« Le plaisir apparaît à la limite entre l’ennui et l’anxiété, quand les défis s’équilibrent avec la capacité d’agir de la personne. »

-Mihaly Csikszentmihalyi-

fleurs

Mihaly Csikszentmihalyi et le concept de « flow »

Ce que propose Mihaly Csikszentmihalyi est que les personnes sont beaucoup plus heureuses quand elles parviennent à se situer dans un état de « flow ». Cela se produit quand nous réalisons une activité qui capture complètement notre attention. Pour beaucoup, c’est ce qui s’appelle « être dans la zone », c’est-à-dire être totalement absorbé par quelque chose et heureux à la fois.

Mihaly Csikszentmihalyi a décrit l’état de « flow » de la façon suivante. Il s’agit du « fait de se sentir complètement impliqué dans une activité pour elle-même. L’ego n’existe plus, la perception du temps non plus. Chaque action, mouvement et pensée découle inévitablement de la précédente, comme lorsque l’on joue du jazz. Votre être tout entier est impliqué, et vous utilisez vos compétences à l’extrême. »

Il s’agit donc d’un état au cours duquel toute l’attention est fixée sur la tâche ou l’activité qui est en train de se dérouler. Une profonde motivation est également présente. On veut être là et faire ce que l’on est en train de faire. Cela aboutit à l’harmonie, l’équilibre et, en même temps, à un sentiment de bonheur. Cet état de « flow » ou « flux » porte aussi le nom d’expérience optimale.

hr

Facteurs qui conduisent à une expérience optimale

Csikszentmihalyi a mené une recherche pendant plus de 12 ans, au cours de laquelle il a fait appel à des milliers de personnes du monde entier. Il a découvert que, indépendamment de l’âge, de la nationalité ou des conditions dans lesquelles les gens vivent leur vie, presque tous ont décrit les expériences optimales de la même façon (ou presque). Tout cela a permis de définir certains facteurs présents lors de ces expériences de flux. Les voici :

  • Il existe un défi qui exige de développer certaines habiletés. Si le défi fait appel à des exigences qui sont proportionnelles aux habiletés, la probabilité de voir le flow se déclencher est plus haute.
  • Perspective et concentration. Dans l’état de flux, l’attention est si importante que le monde et l’ego disparaissent. Tout se concentre sur un point et un haut degré de concentrationfbonh apparaît.
  • Buts définis. Csikszentmihalyi a découvert que plus l’on apprécie le moment, plus les buts sont clairs. Si ces derniers sont flous, l’attention s’éparpillera aussi.
  • Rétro-alimentation directe et immédiate. Les personnes ont besoin d’avoir un feedback à court terme qui les renforce. Sentir qu’elles ont visé juste augmente l’intensité de l’expérience.
  • Sentiment de contrôle. Quand le flow a lieu, la personne sent qu’elle a un degré de contrôle élevé sur ce qui se produit. C’est elle qui décide des événements et les dirige comme elle le souhaite.
  • La sensation d’auto-conscience est perdue. Dans ce type d’états, le « moi » semble avoir totalement disparu. Ceci a l’effet d’une sorte de « libération ».
  • Changement dans la perception du temps. Vivre l’une de ces expériences crée la sensation que le temps se comprime. Trois heures ressemblent à trente secondes.

feuille sur l'eau

Les thèses de Mihaly Csikszentmihalyi ont été appliquées à une infinité de domaines. Que ce soit celui de l’éducation, de la psychothérapie, du monde des affaires… Nous avons tous sûrement vécu, à un moment donné, l’une de ces expériences optimales ou de flow. Et nous pourrions peut-être les vivre plus fréquemment en travaillant attentivement ce que propose cet auteur.

A découvrir aussi