Lettre à mon ange gardien du ciel

16 mai 2016 dans Emotions 3204 Partagés

Il y a longtemps que j’éprouvais le besoin de dire au monde, à la vie, que tu me manques de plus en plus chaque jour et à chaque instant.

J’aimerais parfois que tu sois là comme avant à côté de moi, que tu me souries et qu’on vive ensemble un amour qu’on mérite tous de connaître, mais que très peu savent ressentir.

Je sais, bien sûr, que tu m’observes de là-haut, avec tes ailes ouvertes dans le ciel. Un ciel où se rejoignent les étoiles et la mer. Un ciel qui n’est fait que de pureté, et où tu brilles de tout ton éclat. Je sais que tu veilles sur moi de là-haut et je sais que moi aussi, je te manque.

“Quand tous les astres s’éteindront dans le ciel, quand tous les oiseaux s’arrêteront de voler, las de t’attendre, moi, je t’attendrai toujours.”
-Jose Ángel Buesa-

Mes sentiments envers toi sont éternels

Je sais tout ce que tu ressens pour moi car je le sens au plus profond de moi, dans mon cœur, comme un amour éternel qui transpire par tous les pores de ma peau.

Là où la paix est reine, les lumières de la vie deviennent plus brillantes à chaque pas que tu fais. Des pas que tu fais pour que me faire prendre conscience que je te manque et que tu souhaites que j’aille bien.

Des pas qui m’assurent de ton soutien indéfectible pour continuer d’avancer. Peu importe ce qui arrivera et ce qui se passera dans ma vie. Peu importe si des barrières se dressent sur mon chemin. Tu seras toujours là pour me guider.

Tu ne veux pas que je m’arrête de vivre pour toi et j’en ai pris conscience juste après t’avoir perdu. Au moment où tu as ouvert tes jolies ailes, pleines de lumière, d’amour envers la vie et envers moi. Ces ailes qui m’ont permis de me sentir près de toi, sûre de moi, aimée, chérie et comprise. 

image 2

Je me souviens de toi chaque jour

Tout le monde me dit d’avancer, de ne pas regarder derrière moi, ne serait-ce que comme tu disais, pour prendre de l’élan et saisir tout ce qui se présentera à moi.

Mais chaque pas est douloureux parce tu n’es pas là, et je ne peux pas m’empêcher de vouloir m’endormir et de rêver que tu es de nouveau à mes côtés. Un rêve que tu partages également, mais que tu sauras attendre.

Tu as toujours compris la vie, son essence et sa beauté. Qui mieux que toi pourrait m’apprendre à me sentir vivante ? Ton chant, tes yeux, ta beauté, ton âme et surtout ton cœur.

Sache que tu es la première personne à laquelle je pense quand il m’arrive quelque chose de formidable, quand je veux partager, parler, ou quand j’ai besoin d’aide.

J’aurais voulu profiter de la vie à tes côtés bien plus longtemps, et tu ne peux pas t’imaginer combien je regrette de n’avoir pas été meilleure pour toi.

Je sais que j’ai bien fait les choses. C’est du moins ce qu’alors, je croyais, mais ça n’était pas et ça ne sera jamais suffisant pour quelqu’un d’aussi exceptionnel que toi.

Ça me fait bizarre, je l’avoue, d’être ici et de vivre tout cela sans que tu sois à mes côtés. Ça me fait bizarre d’aller dans ta chambre et de ne pas t’y voir, de ne pas te toucher et de ne pas avoir la joie de profiter de ton sourire.

C’est un peu comme si je vivais une situation qui m’est totalement étrangère et que je ne saurais pas expliquer.

IMAGE3

Tu es mon ange, mon exemple

Je reste calme parce que je sais très bien que tu es toujours là, à mes côtés, que tu veilles sur moi et que tu m’accompagnes à chacun de mes pas, comme tu l’as toujours fait. 

Pour tout cela, tu es et tu seras toujours mon ange éternel. Cet ange gardien que chacun de nous a dans sa vie et qui nous accompagne.

Un être formidable et unique qui, même s’il n’es pas présent physiquement, même si je ne peux pas le voir ou l’entendre, le sentir et le toucher, réussit à envahir mon âme de son souvenir et de son parfum, que je sois forte ou non…

D’ici, sur la terre où je marche et où je pose mes pieds avec force, je te dédie toutes mes réussites. Tous les moments incroyables, je te les offre, rien qu’à toi.

Je les partage avec ceux que j’aime, bien sûr, et qui restent à mes côtés. C’est toi qui m’as rendue meilleure et qui as fait encore plus briller mon cœur.

Pour cela, merci mille fois, à tout jamais. Je m’efforce en permanence de suivre ton exemple et de devenir quelqu’un d’aussi bon et gentil que tu l’as été et que tu es.

Car tu fais partie de ces anges qui nous éclairent et que l’on veut remercier de nous avoir rendus si vivants et de nous avoir acceptés comme nous sommes. Jamais je ne cesserai de regarder là-haut, vers les étoiles et le ciel. Là où tu te trouves.

“Je crois que si on regardait toujours les cieux,
on finirait par avoir des ailes.”
-Gustave Flaubert-
A découvrir aussi