L’amour doit être éternel tant qu’il dure

· 5 février 2016

Nous sommes bien conscients qu’il n’y rien d’éternel, et encore moins lorsqu’on parle de sentiments, mais il est évident que quelque chose d’aussi fort que l’amour doit être vécu comme tel. Au moins tant qu’il existe.

Il est compliqué de gérer ces termes dans un monde qui efface nos sourires avec les hâtes quotidiennes.

Si les étoiles brillent, c’est seulement parce que nous nous arrêtons pour les regarder car si nous ne le faisions pas, elles n’existeraient pas pour nous.

C’est la même chose qui arrive avec l’amour : nous devons l’observer pour le connaître.

On pourra assombrir le soleil éternellement;
On pourra sécher dans un instant la mer;
On pourra casser l’axe de la terre
Comme un faible cristal.
Tout arrivera! La mort pourra
Me couvrir avec son crêpe funèbre;
Mais en moi ne pourra jamais s’éteindre
La flamme de ton amour.

“Amour éternel” de Gustavo Adolfo Bécquer.

Prince

L’amour ne se trouve pas, il se construit

Parfois, nous sentons que l’amour n’est plus ce qu’il était, qu’il a changé et qu’il ne reste que des bribes.

Alors, nous nous sentons déçus car nous avons l’impression de ne plus connaître notre conjoint.

En effet, nous n’avons plus la certitude que c’est l’amour de notre vie, et nous ne comprenons pas pourquoi l’amour est bien plus que deux corps qui s’aiment.

Peut-être que parfois, l’amour n’est pas sérieux car nous ne lui en laissons pas l’opportunité, étant donné nous ne croyons ni aux miracles, ni aux contes de fées.

Mais le véritable sentiment ne se construit pas d’idées hyper-romantiques sorties des histoires de Walt Disney.

L’amour ne surgit pas si nous le limitons, c’est-à-dire si nous lui donnons une date de péremption ou un prix.

C’est comme si nos corps et nos besoins perdaient le nord. On ne choisit pas de qui on tombe amoureux, ni le moment, ni le lieu. C’est ça l’amour, c’est transcendantal et pur.

Amour

Le rêve d’une vie ensemble

Et quand nous serons vieux, je pourrai te dire que tu es l’amour de ma vie…

Le fait d’avoir l’illusion ou l’idée que notre amour va perdurer, génère de la confiance et des projets en commun. Ces deux ingrédients sont fondamentaux pour atteindre le bonheur et la stabilité dans nos relations de couple.

Nous devons être courageux et nous engager à tout moment, car l’amour ne sert à rien si nous l’enfermons dès le début et que nous ne croyons ni en son pouvoir, ni en sa force. Cela marque précisément l’abîme entre un conjoint et un compagnon de vie.

Si nous nous référons à l’amour véritable, nous parlons de quelque chose qui peut être défini sans être délimité. Nous ne pouvons pas le contrôler ni l’attacher, car l’amour est si vigoureux que même nu, on ne s’y sent pas vulnérable.

Un amour se vit comme si la vie était éternelle. Nous profiterons plus de l’amour si nous réussissons à freiner l’impatience et la hâte de franchir les étapes.

En définitive, si nous nous défaisons de la peur de l’impermanence, du changement et des cycles de l’amour.

Il est ambitieux de croire en l’amour éternel mais si nous donnons du temps à l’éphémère, nous lui apporterons une grande surprise. L’idée est d’arrêter d’être partisan uniquement du tout ou du rien. 
Il ne s’agit pas d’acheter le ciel et d’hypothéquer notre vie, il s’agit de louer une parcelle sur laquelle nous nous asseyons comme dans le ciel. Cela s’obtient quand nous n’imposons pas de limites absurdes à nos sentiments.