Moi, je ne comble pas les vides, je ne remplace pas les absents, je n’occupe pas les espaces : moi, j’aime

27 janvier 2016 dans Psychologie 26 Partagés

Il y a ceux qui trouvent le bonheur en pansant des blessures, et en comblant les vides des autres.

Personne ne peut nier que parfois, cela peut être réconfortant que d’être le baume qui soigne des tempêtes passées, le remède contre ces amertumes que d’autres ont laissé dans le coeur de ceux que l’on aime aujourd’hui.

Il est important d’être cette clé de voûte dans le quotidien de l’être aimé.

Or, personne n’est né pour être une béquille au quotidien, ni un mouchoir pour essuyer les larmes, ni même cette potion permettant de faire oublier un amour impossible ou douloureux.


Quand vous vous offrez à quelqu’un, faites-le dans la plénitude. Vous ne vous substituez à personne, et vous n’êtes pas non plus l’eau qui remplit les vides non comblés d’une personne immature. Vous n’êtes pas là pour accompagner et seconder les autres, mais pour aimer et être aimé.e


Cela ne veut pas dire que l’on n’accorde aucune importance au passé de notre compagnon/notre compagne, et que cela ne nous intéresse pas de savoir quels sont ses manques, ses cicatrices intérieures ou ses démons cachés.

N’essayez pas de vous prendre pour le héros ou l’héroïne prétendant pouvoir le/la sauver et panser toutes ses blessures. Ce n’est pas à vous de le faire, car ce n’est pas votre responsabilité essentielle.

Notre but, c’est d’accompagner, de grandir en couple, d’apporter et de recevoir, d’aimer et d’être aimé. C’est de construire un projet commun où les efforts sont partagés.

Quiconque se fixe comme unique but de combler les vides, de remplir les espaces et de guérir les tristesses, finit par se fragmenter lentement…

Des vides de l’âme qui deviennent des fossés dans le couple

pareja-en-el-balcón-Copy

Avez-vous déjà eu un compagnon/une compagne présentant ce type de caractéristiques?

Ce sont des personnes qui demandent à recevoir plus que ce qu’elles apportent.

Au départ, elles nous captivent, car à leurs yeux, nous sommes comme cette haleine qui donne de la force à leurs besoins et à leurs manques, et de l’affection à leurs vides.


Les personnes avec des vides volent nos énergies et détruisent nos émotions positives. Elles ont besoin d’être réaffirmées, choyées et valorisées… Pour elles, l’amour est davantage un besoin qu’un échange ou qu’un développement commun de deux personnes qui s’offrent l’une à l’autre en toute liberté.


Si vous l’avez vécu, vous comprendrez alors ce que suppose ce type de relations. Or, on se demande comment de telles choses peuvent bien se produire, et pourquoi tant de personnes arrivent encore à tomber sur de tels compagnons/de telles compagnes.

Pourquoi sommes-nous attiré par des personnes remplies de tant de vides ?

Une personne avec des vides, c’est une personne qui a une faible estime d’elle-même et qui a besoin de se réaffirmer.

– Ce type de personnalité attire car au départ, ces personnes nous font nous sentir utile, spécial et important .

Nous seul pouvons les rendre heureuses, et seul notre amour les emplit de bonheur et leur permet d’oublier le passé, ainsi que de se sentir vivants…

– Au départ, une relation à haute intensité passionnelle s’établit. C’est un amour dont on a besoin, mais il ne faut pas perdre de vue que « les amours nécessaires peuvent aussi devenir exigeantes »

Quand quelqu’un est rempli de vides, il est habité par d’importants manques d’assurance.

C’est pour cela que, souvent, il se montre méfiant, il veut qu’on lui démontre continuellement l’amour qu’on lui porte, et finalement, ces manifestations d’amour se transforment en un clair chantage affectif.

– Lorsque nous vous parlons de vides, à quoi faisons-nous référence ?

Les vides, ce sont des blessures du passé pas encore pansées dans le présent.

Les vides, c’est le manque de défense, la faible estime de soi et la frustration qui, loin de se résoudre, deviennent une véritable arme.

C’est à la charge du couple que revient la dure responsabilité de combler tous ces manques.

Votre responsabilité, ce n’est pas de remplir des vides : vous méritez d’aimer et d’être aimé.e

pareja-bajo-la-lluvia-Copy

Nous vous l’avons signalé au début de cet article, et nous vous le répétons : en tant que compagnon/compagne, en tant que personne qui s’est volontairement offerte à l’autre, vous méritez d’aimer et d’être aimé.e.

Votre responsabilité, ce n’est pas de guérir l’autre, ce n’est pas d’être un refuge quotidien, ni quelqu’un qui satisfait les besoins des autres sans que ces derniers ne tiennent compte des vôtres.


Vous savez qui vous êtes, vous avez conscience de ce que vous méritez, et si quelqu’un vous offre son coeur pour que vous occupiez l’espace qu’un.e autre y a laissé, ce qu’on vous offre alors, c’est un amour incomplet, un amour qui a comme un goût de chantage, et qui vous remplira vous à votre tour, de vides émotionnels.


Tout le monde sait bien qu’il n’est pas chose aisée que de contrôler ses sentiments.

On tombe amoureux.se, tout simplement, sans qu’on ne doive nécessairement le chercher, ou le vouloir vraiment au préalable.

Prenez bien note de ces quelques conseils à pratiquer au quotidien :

  • Cultivez un amour mature et conscient, où les deux membres du couple soient capables de permettre le développement personnel de l’être aimé, mais aussi le leur.
  • Vous n’êtes pas un guérisseur de blessures, un occupant de vides, ni un chuchoteur qui fait s’échapper les peurs. Vous pourrez l’être quelques semaines, ou quelques mois. Cependant, l ne s’agira plus d’un amour, mais d’une condamnation.
  • Vous soutenez, et vous méritez d’être soutenu, vous prenez soin de l’autre et vous le stimulez. Vous laissez l’autre prendre soin de vous et vous apprécier chaque jour.
  • L’amour, c’est le développement, c’est la plénitude, c’est le bonheur qui réside dans les petits actes.
    Sans complicité, respect et engagement mutuel, l’amour est aussi peu complet qu’authentique.
A découvrir aussi