Lettre à la l’enfant qui est en moi

17 septembre 2016 dans Curiosités 0 Partagés

Bonjour, je suis toi mais avec quelques rides et quelques années en plus, avec beaucoup d’expériences vécues mais tellement de choses encore à apprendre.

Je pense à toi tous les jours et j’essaie de retrouve ta douceur et ton innocence.

La vie m’a amené dans des chemins tortueux, au cours desquels j’ai dû affronter la mort d’un être aimé, la maladie d’un proche, les ruptures amoureuses, la perte d’un emploi…Mais jamais je ne t’ai oublié.

J’ai aussi vécu des expériences très heureuses. J’ai rencontré des gens formidables, j’ai été dans des lieux incroyables, j’ai aimé, j’ai embrassé, j’ai enlacé, j’ai ri et, surtout, j’ai appris des choses qui m’ont déplues et d’autres qui remplissent mon existence de bonheur.

“Mais l’innocence enfin n’a rien à redouter”
-Jean Baptiste Racine-

Ce que j’ai appris

Parfois, les apprentissages sont douloureux. La vie m’a enseigné des choses que j’ignorais totalement quand j’étais enfant, et que je préférerais ne pas savoir aujourd’hui. 

Des personnes que j’aime infiniment peuvent tomber malade, ceux que j’aime de tout mon cœur peuvent disparaître de ma vie et je ne parviens plus, maintenant que je suis adulte, à exprimer mes sentiments comme tu le faisais toi.

Toutes ces choses ne sont pas évidentes à savoir, mais surtout à vivre.

fille-colombe-dans-le-coeur

Cependant, je sais que tu existes toujours dans un recoin de mon cœur, que c’est un enfant qui prend le contrôle de mon esprit quand je me mets à chanter à tue-tête ma chanson préférée, quand je danse tout seul à la maison, quand je ris aux éclats avec un ami ou quand j’ai mon petit quart d’heure de folie.

Mais c’est parfois difficile de te sentir aussi proche.

J’ai besoin que tu me rappelles qu’il y a des gens merveilleux dans ce monde, qui sont capables d’aimer et de donner de l’amour, que je suis capable de me passionner à nouveau même si je crois ne plus pouvoir le faire, et que la vie est en réalité beaucoup plus simple qu’elle ne semble être.

Ce que j’aimerais

J’aimerais me lever un jour et me dire que je ne vais pas à l’école parce que je suis malade, pour rester à la maison et dessiner des animaux imaginaires capables de voler sans ailes et de traverser des océans de papier.

J’aimerais pouvoir dire toujours ce que je pense, avec une telle innocence que personne ne s’en sentirait offensé.

J’aimerais pouvoir pleurer à n’importe quel moment et ne jamais avoir à retenir mes larmes.

Et, surtout, j’aimerais retrouver l’innocence de ton regard, ce regard qui me faisait penser que le monde était un lieu agréable.

Je suis incapable de me rappeler le moment de notre séparation, mais je sais que ce fut une période compliquée.

Je t’ai peut-être oublié à un moment de mon existence, mais en regardant des enfants jouer dans un parc un jour de printemps, je me suis rappelé de toutes ces après-midi à chercher de nouvelles aventures avec mes amis, de la curiosité que j’ai ressentie en volant pour la première fois dans un avion, de l’excitation qui m’envahissait en allant dormir chez un ami, de mes commentaires indiscrets face à des adultes qui me regardaient alors avec un sourire bienveillant.

“Rien n’a l’air aussi innocent qu’une indiscrétion.”
-Oscar Wilde-

Ce que j’aimerais que tu me rappelles

J’ai besoin que tu me susurres tous les jours à l’oreille que le monde en vaut la peine, j’ai besoin que tu m’envahisses et que tu m’obliges à me laisser porter, à ne pas avoir peur, à me sentir comme un enfant curieux face au monde nouveau qui l’entoure.

Que je suis capable de rêver

Les rêves sont faits pour devenir des réalités, pas pour que nous les mettions de côté et que nous les laissions se perdre dans l’obscurité.

Ne me laisse jamais oublier cela, alimente mes rêves, oblige-moi à rêver tous les jours, fais que mes idées deviennent des rêves, et que ces rêves se transforment en quelque chose de palpable.

Que je suis capable de me passionner

femme-etoile-dans-les-bras

Tout au long de ma vie, je me suis éloigné de ton innocence, car toutes mes expériences m’ont durablement marquées, et j’ai perdu mes illusions et le regard transparent que j’avais lorsque j’étais toi, lorsque j’étais enfant.

J’ai besoin que tu me rappelles que je suis capable de ressentir des émotions et de la passion pour des choses qui m’intéressent, pour des personnes qui me permettent de me sentir bien.

Que je suis capable d’exprimer mes sentiments

Tu pleurais peu importe l’endroit, peu importe l’heure et peu importe ton entourage. Et tout de suite quelqu’un venait de prendre dans ses bras pour te réconforter.

Mais est arrivé le jour où ce temps de l’innocence était terminé. Je me sens incapable désormais d’exprimer ce que je ressens, c’est une manière de me défendre et de ne plus montrer ma vulnérabilité.

Rappelle-moi que ce n’est pas grave si je pleure, si je ris, si j’enlace ou si j’embrasse, sans raison, parce que j’en ai envie.

Que je ne dois jamais cesser de sourire

Le monde est parfois un endroit peu accueillant, mais si je souris je le verrais avec d’autres yeux, avec tes yeux, avec le regard d’un enfant. 

Je pourrais alors apprécier chaque nuage qui bouge dans le ciel chaque feuille qui tombe des arbres, chaque rayon de soleil qui illumine mon regard, qui est le tien.

“Chaque jour nous en savons plus mais nous comprenons moins »
-Albert Einstein-

A découvrir aussi