Les trois mythes les plus communs concernant l’alimentation

· 7 septembre 2018

La nutrition est l’un des thèmes au sujet duquel il existe le plus de confusions. Aujourd’hui, il existe une multitude de théories, des informations fausses et des points de vue variés concernant la manière avec laquelle nous devons nous alimenter. Pour cette raison, la majeure partie des individus se sent perdue lorsqu’elle souhaite perdre du poids ou suivre un régime plus sain. Pour cela, dans cet article nous voulons vous présenter les mythes les plus communs concernant l’alimentation.

Tous ces mythes ont été démentis par des études scientifiques au fil des années. Ainsi, nous pouvons aujourd’hui être certains que peu de personnes sont capables de nous dire quelle est la meilleure manière de manger. Pour chacun des mythes, vous trouverez l’explication qui les a fait devenir si crédibles et les raisons qui ont permis de les démentir.

Cependant, avant de présenter ces trois mythes, nous allons tenter de comprendre pourquoi il existe tant de mythes au sujet de la science.

Mythes sur l’alimentation : pourquoi apparaissent-ils ?

La nutrition, de la même manière que la psychologie et la médecine, est une science directement liée à l’être humain. Bien souvent, les études cliniques qui sur le papier semblent idéales ne peuvent pas être réalisées pour cette raison. La connaissance de ce domaine est donc beaucoup plus difficile à développer que celle qui concerne d’autres domaines tels que la physique ou la chimie où les normes concernant la manipulation sont beaucoup moins restrictives.

alimentation : qu'est ce qui est sain pour le corps

La majorité des études réalisées en nutrition est basée sur les statistiques. Les données fournies par cette technique mathématiques sont très utiles mais généralement, elles ne nous permettent pas d’établir de cause à effet. En fait, dans de nombreux cas, nous ne pouvons pas savoir pourquoi un résultat déterminé se produit.

Ceci est l’une des raisons qui permet aux mythes de continuer à se développer. En effet, si on ne réalise pas d’étude clinique, les données obtenues d’un point de vue nutritif seront toujours incomplètes. Pour cela, cette science jeune dans son développement n’a toujours pas trouvé les réponses permettant de séparer ce qui est sain de ce qui ne l’est pas.

Cependant, au cours des dernières décennies, une explosion de connaissance dans ce domaine s’est produite et ce, principalement à cause de l’épidémie d’obésité qui se répand dans le monde développé. En suivant, nous découvrirons les différents mythes qui ont été considérés comme tels il y a peu.

1.Manger trop d’œufs n’est pas sain

L’un des principaux mythes concernant l’alimentation est le suivant : manger beaucoup d’œufs (spécialement le jaune) peut causer des problèmes. L’idée vient de la croyance du fait que consommer beaucoup de cholestérol fait augmenter le taux de ce dernier au sein de notre corps. Cela paraît logique pas vrai ?

Les dernières études montrent que nos niveaux de cholestérol ne sont pas conditionnés par des aliments tels que les œufs. On sait aujourd’hui que notre corps produit quatre fois plus de cholestérol que la quantité que nous pouvons ingérer en une journée. L’impact de l’ingestion d’œufs n’est donc pas très puissant. Une autre question serait d’étudier l’impact des aliments avec lesquels nous accompagnons nos œufs.

2.Manger du gras fait grossir

Un autre des principaux mythes sur l’alimentation affirme que manger trop de graisse fait augmenter notre poids. Cependant, on sait aujourd’hui que cela ne fonctionne pas exactement de cette manière.

Cette croyance vient du nombre de calories que chaque macronutriment contient : les glucides et les protéines ont 4 calories par kilos tandis que la graisse en contient 9. Si nous souhaitons perdre du poids, il semblerait donc logique de manger davantage de protéines et de glucides et moins de graisse.

Cependant, des études récentes montrent qu’en quantités normales, la consommation de graisse bien intégrée à notre régime peut nous faire perdre du poids. Cela se produit car cette substance est impliquée dans de nombreux processus fondamentaux pour maigrir tels que la production de testostérone, la sensation de satiété et l’accélération du métabolisme de base (vitesse à laquelle nous brûlons les graisses de manière naturelle).

aliments riches en graisse

3.Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée

Ma grand-mère me répétait toujours une citation populaire qui résume l’un des plus grands mythes concernant l’alimentation : « Déjeune comme un roi, mange comme un prince et dîne comme un mendiant ». Ce dicton se base sur l’ancienne croyance du fait que prendre un petit-déjeuner très abondant est fondamental pour faire fonctionner notre corps tout au long de la journée.

Le fait de prendre un petit déjeuner riche en nutriments (tels que des légumes et des protéines) peut nous donner beaucoup d’énergie pour la journée. Mais le petit-déjeuner typique occidental agirait de manière totalement contraire. En déjeuner des céréales ou des viennoiseries, notre corps souffrirait d’une série de pics d’insuline qui nous donneraient très peu d’énergie.

Les deux options les plus recommandées par les experts pour le petit-déjeuner sont donc :

  • Ingérer des aliments faibles en sucres et qui ne soit pas pauvres en graisses et en protéines.
  • Eliminer le petit-déjeuner en pratiquant ce qui est connu comme le jeûne intermittent.

Il est probable que la réflexion que nous avons réalisée sur ces mythes alimentaires ait pu vous surprendre. En effet, cela contredit tout ce que nous avons traditionnellement appris sur la nutrition. Cependant, ce qui est bien avec la science est qu’elle avance au fur et à mesure que de nouvelles évidences sont collectées. Qui sait ce que nous découvrirons dans le futur sur ce domaine si important pour notre santé ? Car s’il y a bien une phrase qui n’est pas un mythe, c’est bien que « nous sommes ce que nous mangeons ».