Les personnes intelligentes doutent plus

7 juin 2018 dans Psychologie de la personnalité 0 Partagés
personnes intelligentes

Les personnes ignorantes ne prennent jamais conscience de leur propre incompétence. Elles fanfaronnent, elles pensent qu’elles sont expertes et surestiment leurs capacités avec une fierté étincelante. Elles pensent donc tout savoir. Les personnes intelligentes, en revanche, doutent davantage. Elles sont peu sûres d’elles et portent un regard plus humble. Un regard capable de comprendre que dans ce monde rien ne peut être pris pour acquis.

Bertrand Russell disait que le problème avec cette vie est que les gens stupides sont toujours sûrs d’eux-mêmes et des personnes intelligentes sont pleines de doutes. Ceci expliquerait d’une certaine manière pourquoi ceux qui réussissent ne sont pas toujours ceux qui sont les mieux préparés ou les plus intelligents. De nombreux postes à responsabilité et importants de notre société sont occupés par les plus ineptes. Par des profils peu qualifiés mais dotés de compétences hautement directives.

« L’ignorance génère davantage de confiance que la connaissance. »

Charles Darwin

Un fait frappant a été démontré dans un documentaire produit par la BBC, intitulé Le problème des personnes intelligentesLa médiocrité permet de réussir dans notre société parce qu’elle se fie entièrement à ses connaissances limitées et qu’elle sait les « vendre ». L’ignorant est donc un gourou lorsqu’il s’agit de se faire remarquer. Nous sommes tous plus ou moins obligés aujourd’hui d’être des promoteurs de nous-mêmes dans le monde des affaires. Il suffit en effet de regarder les CV de LinkedIn pour se rendre compte du nombre de profils où apparaissent le « Je suis un expert en … »

Les personnes intelligentes, quant à elles, sont mal à l’aise lorsqu’il s’agit simplement de parler d’elles-mêmes. Elles ne se perçoivent pas comme des experts. Elles ne possèdent pas la ferme détermination des ignorants. Ces personnes se concentrent en outre davantage sur ce qu’elles ne savent pas encore que sur ce qu’elles dominent déjà avec une grande habileté.

personnes intelligentes

Les ignorants et  l’effet Dunning-Kruger

McArthur Wheeler avait, en 2012, planifié le coup de sa vie. Il allait voler la banque de Pittsburgh. Il disposait pour cela de la formule magique : le jus de citron. Mais quelque chose ne se déroula pas comme prévu lorsqu’il arriva à la banque pour emporter l’argent du coffre. La police était derrière lui. Le jeune Wheeler ne comprenait pas pourquoi. Il était en colère, presque indigné. Mais je suis invisible !, répétait-il encore et encore.

L’histoire de cet Américain ne mit pas longtemps à faire le tour du monde. McArthur Wheeler avait la ferme conviction qu’il serait invisible s’il se versait du jus de citron dessus et pourrait ainsi réaliser son exploit. Errol Morris, le journaliste qui couvrit cette nouvelle et qui l’interviewa, ne put s’empêcher d’admirer la conviction de fer de cet l’homme. Au-delà de la présence de quelque désordre psychologique, ce qui caractérisait ce voleur infortuné était sons assurance personnelle, sa fermeté.

Sa stupidité, disait le journaliste, le protégeait de la conscience de sa propre stupidité. Cette curieuse histoire vient par ailleurs illustrer ce que nous appelons l’effet Dunning-Kruger. Il s’agit d’un biais cognitif par lequel certaines personnes ayant une capacité cognitive limitée montrent un sentiment illusoire de supériorité, se considérant même plus intelligent que les autres. Outre le fait de les amener à des conclusions erronées et à faire des choix malheureux, leur incompétence les prive de la capacité métacognitive de prendre conscience.

Si les personnes intelligentes doutent davantage, que peuvent-elles faire ?

Les personnes intelligentes doutent davantage, doutent de tout, de ce qui les entoure, de ce qui est arrivé, de ce que les autres disent et même de ce qu’elles pensent. Ce qui, au début, peut les amener à acquérir de plus solides connaissances constitue par ailleurs un important désavantage. Elles auront davantage de difficulté à prendre une décision concrète. Or, nous savons tous que nous vivons dans une réalité où prévaut la capacité de réaction, où le temps de la réflexion n’est pas autorisée, où il faut passer de l’analyse à l’action en moins d’une seconde.

Charles Darwin parlait de cela dans son livre intitulé Descent of Man. Il se plaignait du fait que ses contemporains exigeaient de lui des réponses rapides à toutes les questions qu’il avait soulevées avec ses théories. La connaissance demande du temps et de la rigueur. Elle se défend. La vérité ne se révèle pas en un jour ou deux. Ce processus peut prendre toute une vie. 

Nous savons cependant aujourd’hui que nous ne pouvons pas attendre toute une vie pour nous positionner, pour améliorer notre carrière professionnelle. Parce que, d’une certaine façon, nous connaissons tous des personnes brillantes qui n’ont toujours pas atteint leurs objectifs. Des cas dramatiques même, où des profils exceptionnels sont relégués à la faveur d’individus manifestement ineptes. Voyons ci-après quelles stratégies ou approches que les personnes intelligentes devraient appliquer pour aller de l’avant.

personnes intelligentes

Règles de développement pour les personnes intelligentes

Nous savons que les personnes intelligentes doutent davantage. Dès lors, qu’elle est la solution ? Arrêter de douter,  peut-être ? Non. Il s’agit juste de recentrer sa propre perception.

  • Il ne faut pas se sous-estimer. La personne intelligente doit prendre conscience de ses capacités et leur faire confiance. Elle jette souvent son regard sur les autres et voit en eux des compétences qui lui manquent (détermination, extraversion, charisme, ouverture sociale …). Il n’est pas nécessaire de faire cela. Elles doivent apprendre à se calibrer, à valoriser leurs excellentes compétences.
  • Détermination. Doutant davantage, les personnes intelligentes intelligents doivent apprendre à diriger cette pensée arborescente, complexe et même parfois chaotique, vers un objectif spécifique. Il convient donc de combiner réflexion et détermination.
  • Les talents circuleront et trouveront leur place au moment adéquat. Les personnes intelligentes se caractérisent parfois par leur pessimisme. Elles ont le sentiment qu’il est presque impossible de trouver un endroit où se développer, où montrer leur plein potentiel. Cela les frustre, diminue leur estime d’elles-mêmes et les conduit parfois au conformisme. Loin de tomber dans la reddition, elle doivent être vigilantes. Être réceptives aux opportunités et être capable d’agir lorsque l’opportunité le mérite.

Pour conclure, la persistance et la détermination sont les meilleurs alliés des personnes intelligentes n’ayant pas encore trouvé leur espace d’expansion. Ajoutons un peu de sagacité et nous aurons la combinaison parfaite pour triompher de la médiocrité. Pour nous élever face à cet opportunisme dépourvu de talent authentique.


A découvrir aussi