Le test MMS pour détecter d'éventuelles démences

19 janvier, 2020
La détection précoce de la démence est indispensable pour mettre en place des schémas thérapeutiques qui améliorent son évolution. Le test MMS est l'un des instruments d'évaluation les plus employés dans ce contexte.
 

En raison de la longévité de la population, la présence d’Alzheimer et d’autres démences a augmenté considérablement. Par conséquent, il est nécessaire de pouvoir compter sur des instruments d’évaluation. Ceux-ci, d’une manière facile et rapide, sont capables de détecter l’existence de ces conditions. Le test MMS est l’un des plus utilisés à cette fin.

La détection précoce de cette maladie, non seulement par les spécialistes, mais également des médecins généralistes, s’avère primordiale pour mettre en place des schémas de traitement qui améliorent leur évolution. Il faut notamment prendre en compte le fait qu’environ 70 % des cas ne sont pas correctement identifiés.

Une femme devant se soumettre au test MMS

Le test MMS

Le Mini Mental State Examination (MMSE) évalue les altérations cognitives afin de détecter d’éventuels cas de démenceIl s’agit d’un instrument de dépistage. Cela signifie qu’il réalise un suivi initial qui doit être complété avec une évaluation plus exhaustive en cas de suspicion. Selon les résultats obtenus par le sujet, il est capable de faire la différence entre un fonctionnement cognitif normal, une démence légère, modérée et sévère.

 

Il faut prendre en compte l’existence d’une détérioration cognitive légère associée à l’âge. Celle-ci est bénigne chez les personnes âgées. La principale différence entre cette condition et une démence est que dans le premier cas, seule la mémoire est affectée. En revanche, dans le deuxième cas, l’affection est diverse et compromet la capacité à se débrouiller dans la vie quotidienne.

Pour rendre compte de cette réalité, le test MMS évalue, grâce à ses questions, les différentes régions du cerveau qui peuvent être altérées. Avant de commencer, on explique à la personne qu’on va lui poser des questions et qu’ensuite, on lui demandera de réaliser des exercices. Après nous être assurés qu’elle porte les lunettes ou l’appareil auditif nécessaires pour pallier tout déficit sensoriel, nous pouvons commencer.

Zones du cerveau évaluées par le test MMS

Orientation

  • Pour évaluer l’orientation dans le temps, on demande au sujet : “Quel jour est-il ?”, “Dans quel mois est-on ?”, “Quelle est la date d’aujourd’hui ?”, “En quelle année ?”, “En quelle saison ?”
  • Pour évaluer l’orientation dans l’espace, on demande : “Où est-on ?”, “Dans quelle rue ?”, “Dans quelle ville ?”, “Quel pays ?”

Rétention

Avec ce test, on essaie de mesurer la capacité de rétention de l’individu. Pour cela, on lui explique qu’on va lui donner 3 mots. Il doit ensuite les répéter et essayer de les mémoriser. On les lui demandera plus tard. Il doit répéter les mots : “Cigare, fleur, porte”. On donne un point par répétition correcte.

 

Attention et calcul

  • Nous demandons à l’individu de compter à partir de 30 en retirant 3 à chaque fois.
  • Ensuite, on lui demande de répéter la séquence 5-9-2 jusqu’à ce qu’il l’apprenne. Il devra ensuite la dire à l’envers.

Mémoire

On demande au sujet s’il se souvient des 3 mots qu’il fallait retenir dans le test de rétention. Un point est donné par mot mémorisé indépendamment de l’ordre.

Un puzzle en forme de tête avec une pièce manquante

Langage et construction

  • On montre un style et une montre et on demande au sujet qu’il dise quels sont ces objets.
  • Nous lui demandons qu’il répète la phrase : « PAS DE MAIS, DE SI, NI DE ET ».
  • Nous expliquons : une pomme et une poire sont des fruits. Donc, que sont un chat et un chien ? Le vert et le rouge ?
  • On donne des instructions pour prendre un papier dans la main droite, le plier et le mettre sur la table. On vérifie s’il peut le faire.
  • Nous donnons une feuille (sur lequel est écrit : « FERMEZ LES YEUX ») et on lui demande de faire ce qui est écrit.
  • On demande d’écrire une phrase complète.
  • On montre un dessin et o
  • demande de le recopier sur une autre feuille.

Utilité du test MMS

Selon les performances pendant chacun des tests, on obtient des points qui nous indiquent si le sujet souffre d’un quelconque degré de démence. Tel que nous l’avons vu, c’est un test relativement rapide et facile à utiliser.

 

C’est un test idéal en termes de dépistage mais il sera toujours nécessaire de compléter le diagnostic avec une évaluation plus exhaustive. Néanmoins, sa simplicité et sa capacité discriminante font que cet instrument soit l’un des plus utilisés dans l’évaluation cognitive et la détection de la démence.

 

  • Folstein, M. F., Folstein, S. E., & McHugh, P. R. (1975). “Mini-mental state”: a practical method for grading the cognitive state of patients for the clinician. Journal of psychiatric research12(3), 189-198.
  • Allegri, R. F., Ollari, J. A., Mangone, C. A., Arizaga, R. L., De Pascale, A., Pellegrini, M., … & Candal, A. (1999). El “Mini Mental State Examination” en la Argentina: instrucciones para su administración. Revista Neurológica Argentina24(1), 31-35.