Le syndrome de Dorian Gray

· 2 mai 2018

Le syndrome de Dorian Gray est un ensemble de symptômes très propres à notre société actuelle. Il fait référence à la résistance au vieillissement et à la peur extrême de la déformation du corps avec le passage des années. Ce type de résistance est considéré comme pathologique dès lors qu’il génère une série d’effets négatifs sur le comportement.

Le nom de ce syndrome provient du célèbre roman Le portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde. Dans ce roman, on évoque l’histoire d’un homme qui souhaite atteindre la jeunesse éternelle. Les circonstances s’associent pour que le portrait soit le sien, et non pas celui d’une personne qui souffre du processus associé à la vieillesse.

« Les rides de l’esprit nous rendent plus vieux que celles du visage. »

-Michel Eyqyem de Montaigne-

La vanité et l’aspect physique ont atteint une importance sans précédent dans le monde actuel. C’est pour cette raison même que le syndrome de Dorian Gray a émergé ; comme une manifestation de ce culte du corps qui marque tant notre époque. Aujourd’hui, cela s’est transformé en un réel problème frôlant les limites de la pathologie.

La description du syndrome de Dorian Gray

Le syndrome de Dorian Gray fut décrit pour la première fois pendant les années 2000 par le psychiatre Brosig B, qui écrivit un texte portant précisément ce nom. Il remarqua une augmentation dans le nombre de patients qui arrivaient en consultation en étant quasiment en état de panique en raison de l’apparition du processus de vieillissement.

le syndrome Dorian Gray et l'image de soi

Le plus grave est que ceux qui souffrent du syndrome de Dorian Gray en viennent même à adopter des pratiques dangereuses dans le seul but d’éviter le vieillissement. Chirurgies multiples, surcharge de Botox, et activités similaires en sont des exemples. On sait que lorsqu’il y a un manque de contrôle sur ce type de procédés, la santé est mise en danger.

Il est important de noter que les personnes victimes du syndrome de Dorian Gray ne souhaitent pas uniquement conserver un aspect externe juvénile, ils renient également l’avancée de leur processus de maturation émotionnelle. Ils souhaitent continuer de regarder la vie comme s’ils avaient 18 ans. En fait, ils continuent de se comporter comme des adolescents.

Caractéristiques des personnes atteintes

Il n’existe toujours pas de standardisation face aux traits caractérisant les individus atteints du syndrome de Dorian Gray. En revanche, Brosig B parvint à identifier certaines caractéristiques qui semblent être très représentatives de cette difficulté.

le syndrome Dorian Grey et l'image de soi

Voici les principaux schémas de conduite suivis par les personnes atteintes :

  • Peur de la déformation. Le nom technique associé à cette terreur est la dysmorphophobie.
  • Négation absolue de l’acceptation du processus de maturation physique et émotionnel.
  • Abus dans l’usage de procédés permettant de modifier l’image.
  • Consommation de substances pharmaceutiques afin de retarder les processus de vieillissement ou d’augmenter les fonctions qui disparaissent peu à peu.
  • Troubles de l’anxiété.
  • Troubles de la personnalité.
  • Conduites auto-destructives.

Ce type de personnes vit quasiment constamment entre l’illusion et la frustration. Elles fantasment sur le fait qu’un nouveau traitement ou procédé puisse leur permettre de retrouver leur jeunesse. Lorsqu’elles se rendent compte que rien n’existe encore pour rendre réelle cette fantaisie, elles se sentent frustrées, mais elles l’identifient comme un échec d’intervention et non pas comme un échec de leur perception.

Une brève analyse du syndrome

Ce qui se cache bien souvent derrière une personne atteinte du syndrome de Dorian Gray est quelqu’un de terrifié. La plus grande crainte est de se sentir rejeté pour non concordance avec les normes de beauté imposées par l’environnement. Ces personnes assument le fait que la forme de leur corps ou de leur visage sont des facteurs décisifs dans leur projet de vie. Malheureusement, elles ont en partie raison. Le développement de la superficialité est responsable du fait que de plus en plus d’entreprises utilisent ces variables comme éléments d’acceptation ou de promotion professionnelle.

le syndrome Dorian Gray et le rejet du vieillissement

En revanche, bien qu’un environnement puisse imposer tous types de schémas pervers, l’individu a la possibilité de répondre à cette tentative de différentes manières. Certains ne se laisseront pas transformer en chose. D’autres en revanche, comme ceux qui sont atteints du syndrome de Dorian Gray, se plieront passivement à ces directives. Pourquoi ? Car ils sont dotés d’un vide narcissique. Ils dévalorisent leur estime et ils attribuent un pouvoir exagéré aux directives sociales.

Au fond ce qui existe est un rejet d’eux-mêmes. Ils ne parviennent pas à accepter ce qu’ils sont, et ce qu’ils renvoient. Ils ne reconnaissent pas le pouvoir qu’ils ont sur eux-mêmes et pas non plus l’autonomie qui existe chez chaque être humain. Ces personnes s’assument comme sans défense. Elles se défendent du monde en se rejetant personnellement. Elles se réaffirment en s’obligeant à être ce que les autres souhaitent d’elles. C’est à partir de là que l’anxiété deviendra pour elles un compagnon permanent. Il s’agit en fait d’une situation complexe qui, pour être surmontée, requière une psychothérapie.