Le développement de la vie professionnelle

· 5 juillet 2018

Dans notre vie professionnelle, nous rencontrons des amis et des ennemis, nous acquérons un sens des compétences, nous remplissons une série d’objectifs, nous apprenons de nos erreurs et nous parvenons à faire de nos aspirations une réalité. Notre profession est une partie importante de notre identité et de notre contexte social. Avoir un travail nous donne accès à un certain mode de vie et, bien sûr, une rémunération. Cependant, une carrière professionnelle apporte bien plus que cela.

La vie professionnelle va être très différente en fonction de l’étape vitale que nous traversons. Notre vision du travail dépendra de ces étapes. Nous allons donc, dans cet article, explorer les conclusions tirées des études et recherches sur le développement de la vie professionnelle.

Nous pouvons dire qu’il existe trois grandes phases ou trois grands moments importants liés à notre vie professionnelle : la recherche de travail, sa consécution et possession puis la retraite qui suit. Approfondissons ces points.

La recherche de travail

L’un des principaux objectifs du jeune adulte est de trouver un travail qui lui permette d’être productif tout en ayant les ressources suffisantes pour être autonome. Ce dernier point est considéré comme l’un des motifs pour lesquels les jeunes choisissent les postes les mieux rémunérés. En revanche, les adultes plus âgés, qui sont déjà autonomes, vont vouloir être satisfaits sur le plan professionnel.

entretien d'embauche pour un développement de la vie professionnelle

Il faut savoir qu’il existe une multitude de facteurs influant sur l’efficacité d’une recherche de travailL’un des plus importants est la famille d’origine du jeune chercheur d’emploi. Par exemple, celle-ci peut avoir une influence directe en utilisant ses réseaux sociaux de soutien pour faire embaucher son enfant. Ou en le poussant à garder un rôle ou un statut professionnel déterminé.

La famille peut aussi influer de façon directe sur la recherche de travail. Elle peut permettre au jeune d’accéder à une formation adéquate ou promouvoir certaines attitudes ou comportements.

Par ailleurs, un aspect central dans la recherche de travail est le statut social. Les recherches nous montrent que les familles transmettent normalement leur statut social à leurs enfants. Ceci a une influence sur leur vie professionnelle. De cette façon, les familles ouvrières, qui doivent obéir à une figure d’autorité, considèrent l’obéissance de leurs enfants comme une attitude positive. Dans les cas extrêmes, il peut être dangereux de s’enfermer dans une vie sociale et économique précise.

La vie avec un travail

Une fois que le travail a été obtenu, les objectifs ou buts de l’individu consistent à le garder ou à monter en grade. La vie professionnelle actuelle est beaucoup plus dynamique que dans le passé. C’est pour cette raison que les jeunes d’aujourd’hui sont davantage motivés lorsqu’il s’agit de changer d’emploi.

Il existe deux aspects centraux au moment d’évaluer un travail. Ceux-ci détermineront son maintien : la rémunération et la qualité professionnelle. Le salaire représente la motivation extrinsèque du travail. Même s’il aura une grande importance au début, il se placera ensuite en seconde place dans la vie professionnelle.

La qualité du travail serait le facteur de motivation intrinsèque, celui qui va déterminer le degré de satisfaction. En fin de compte, l’objectif ultime du travail est de satisfaire des aspirations de productivité et d’atteindre une certaine qualité de vie. Ces deux points sont plus liés à la qualité du travail qu’à la rémunération.

La retraite: la fin de la vie professionnelle

Toutes les étapes ont une fin. La retraite représente la fin de la vie professionnelle. Mais il faut bien prendre en compte que la retraite ne doit pas forcément supposer une coupure soudaine avec la réalité professionnelle. Elle constitue plutôt une transition. Il s’agit d’une étape que chaque personne vivra d’une façon déterminée, en fonction de son développement professionnel et de ses aspirations.

homme à la retraite après un développement de la vie professionnelle

Nous pouvons dire qu’il existe trois façons distinctes de vivre une retraite :

  • Lune de miel. C’est le cas de ces individus qui commencent à réaliser des activités qu’ils souhaitaient faire. Or, leur vie professionnelle les empêchait de les faire. Elles ont maintenant le temps de voyager, de reprendre des études, de découvrir des nouvelles passions, etc. Ce sont habituellement des gens qui assument la retraite de manière heureuse et volontaire. Ils bénéficient en outre des ressources économiques suffisantes pour profiter de cette « lune de miel ».
  • Repos et relaxation. Dans ce cas, l’adulte considère la retraite comme une façon de se reposer et de se libérer des obligations qu’il a du suivre tout au long de sa vie active.
  • Continuité. Il s’agit des adultes qui continuent à réaliser des activités en lien avec leur vie professionnelle. Ces adultes étaient satisfaits de leur travail et souhaite continuer à maintenir un lien avec ce dernier. Même si, bien sûr, ils se défont des obligations professionnelles.

Comme nous le voyons, la retraite suppose la fin de la vie professionnelle, mais pas la fin de la vie. Même si, pour beaucoup de personnes, elle suppose une crise à cause de la perte de productivité et d’activité, il s’agit d’une étape vitale pleine de défis et d’objectifs.