L’anxiété provoque des vertiges fréquents : comment solutionner ce problème ?

· 13 août 2018

On a découvert que l’anxiété, parmi ses nombreux symptômes, provoquait des vertiges. Ceux-ci sont particulièrement dérangeants : la personne peut avoir l’impression qu’elle n’a pas de contrôle sur son corps, que la faiblesse l’envahit et qu’elle pourrait s’évanouir à tout moment.

L’anxiété est l’un des problèmes les plus communs. Et elle a très peu de frontières. L’angoisse est devenue la compagne permanente de beaucoup de personnes. Au-delà de tout le mal-être émotionnel qu’elle provoque, tous les poids physiques qu’elle crée préoccupent aussi.

Elle provoque des vertiges qui, très souvent, s’accompagnent de nausées et de vomissements. Elle entrave aussi le bon fonctionnement de l’appareil digestif. Sans compter son influence sur le système respiratoire et sanguin. Le problème est que nous ne nous rendons pas toujours compte que ces désagréments sont le fruit de l’angoisse et non d’une maladie. Nous nous trompons donc au niveau des mesures à prendre pour les solutionner.

« Aucune passion comme la peur n’arrache avec une telle efficacité la capacité d’agir et de raisonner de notre esprit ».

-Edmund Burke-

l'anxiété provoque des vertiges

Les caractéristiques du vertige naissant de l’anxiété

Avant de savoir pourquoi l’anxiété provoque des vertiges, définissons d’abord ce concept. On donne le nom de vertige à un état complexe qui nous fait nous sentir comme si nous étions sur des vagues. Cela veut dire que nous avons l’impression d’être sur une surface qui bouge. Comme un petit bateau à la mer.

Cette sensation de vertige inclut une sensation subite de tournis, comme si nous perdions l’équilibre. C’est comme si notre conscience était embrouillée. Nous sommes dans une espèce de monde irréel. Nous ne sommes pas pleinement présents mais sommes comme dans une sorte de rêve.

Tout cela est habituellement accompagné d’une perception de faiblesse dans les muscles. Très souvent, on retrouve aussi une vision trouble, une lenteur dans nos pensées et une sensation de mal-être général. Les vertiges peuvent déboucher sur des évanouissements.

L’anxiété provoque des vertiges

Souvenons-nous que l’anxiété est un état mental qui se manifeste aussi sur le plan physiologique. Il s’agit d’une réaction qui apparaît quand nous sentons que nous sommes exposés à un danger. Ou quand nous avons l’impression que nous pouvons être victimes d’une crise. Une telle réaction apparaît sans que ce danger ou cette menace existent réellement. Malgré tout, nous pensons que c’est réel.

En général, les crises d’angoisse du monde actuel ont lieu parce que nous faisons face à des demandes stressantes. La personne ne peut pas donner tout ce qu’on lui demande.

On lui exige de s’ajuster à des conditions ou paramètres qui compromettent sa capacité de réponse ou sont beaucoup trop élevés. La personne se sent envahie par l’angoisse. Elle veut faire ce qu’on lui demande et, pour cela, elle doit faire un énorme effort. Et c’est là que surgit l’anxiété.

Certaines fois, les vertiges indiquent que l’anxiété est bien présente et active. Ils apparaissent après un laps de temps relativement long, au cours duquel nous avons été exposés à des situations stressantesEn général, ils surgissent de façon subite, sans prévenir. Et ils ne sont pas nécessairement reliés à un événement stressant actuel.

Identifier et solutionner ce problème

La difficulté de tout cela réside dans le fait que les vertiges sont un symptôme de différentes maladies. Il est donc compliqué d’identifier l’anxiété. Comment savoir si elle provoque des vertiges ou si un autre facteur en est responsable ?

Les vertiges d’origine nerveuse ont quelques caractéristiques qui permettent de les identifier. Normalement, la première chose qui apparaît est une sensation de tension musculaire. Le rythme de la respiration et de la circulation augmente notablement.

Suite à cela, le corps réclame une plus grande quantité d’oxygène. Si ce problème physiologique dure, le corps s’affaiblit rapidement. Les muscles perdent de leur force, le cerveau ralentit et les vertiges apparaissent.

Par conséquent, quand cet états de grande tension musculaire et d’agitation surgissent sans raison apparente, c’est le signe d’un vertige par anxiété. La meilleure façon d’empêcher ce type de gêne ou de le gérer est de contrôler sa respiration. Il est très utile de se servir de la respiration diaphragmatique.

De la même façon, il est bon de travailler ses pensées pour dissiper cette tendance à définir chaque situation en des termes catastrophiques. L’anxiété provoque des vertiges quand elle est très haute. Si vous en avez déjà souffert ou en souffrez toujours, n’hésitez pas à lire l’article qui suit.