L’angoisse de la boule hystérique

· 1 décembre 2018
Vous n'avez jamais entendu parler de "boule hystérique", mais avez pourtant déjà au moins une fois dans votre vie eu la gorge nouée.

Vous ressentez une pression dans votre gorge. Vous avez l’impression que quelque chose y est resté coincé. D’autre part, vous avez aussi du mal à avaler. Et plus vous essayez de le faire – pour vérifier que tout va bien – plus votre gorge se resserre. Vous essayez de vous calmer. Mais rien à faire ; la sensation persiste. Finalement, vous devenez de plus en plus nerveux. Vous pouvez même en venir à verser quelques larmes. Pas de doutes : nous sommes face à un cas de boule hystérique.

La boule hystérique, aussi connue sous le nom de noeud dans la gorge, fait partie des symptômes de l’anxiété. Cela peut donner lieu à la sensation constante que la gorge va se fermer. Et qu’il ne sera alors plus possible de respirer. Même si cela semble réel, un tel phénomène ne peut pas se produire.

Pourquoi la boule hystérique apparaît-elle ?

La boule hystérique est un des principaux symptômes de l’anxiété. La plupart des gens qui en souffrent manifestent cette sensation d’étouffement. Cependant, nous devons bien tenir compte du fait que ce n’est qu’une sensation. L’étouffement concret n’aura en aucun cas lieu. Certes, les personnes qui expérimentent la boule hystérique ont du mal à avaler. Pour autant, elles pourront boire un verre d’eau sans aucune difficulté.

La boule hystérique « empire » si nous croyons à son mensonge. Celui consistant à penser que nous ne pourrons plus respirer. Dans ces cas, la sensation d’étouffement peut s’intensifier et la personne peut commencer à agir de manière désespérée. Cela ne veut pas pour autant dire que le fait d’avoir conscience de la boule hystérique permet de la faire disparaître rapidement.

Même si on a expérimenté cette sensation plus d’une fois et que l’on sait que rien de grave ne va nous arriver dans un tel cas, la boule hystérique parviendra à nous tirer les larmes après nous avoir plongé, pendant dix ou quinze minutes, dans un désespoir dont rien ne semble pouvoir nous faire sortir. Si cela vous arrive souvent, nous vous conseillons de solliciter l’aide d’un professionnel. Car ce peut être le signe qu’il y a quelque chose dans votre vie qui nous cause cette anxiété, et que vous ne savez pas quelle solution y apporter.

« La crainte aiguise les sens. L’anxiété les paralyse. »

-Kurt Goldstein-

homme ayant une boule hystérique

Caractéristiques de la boule hystérique

Même s’il n’est pas possible de se faire une idée plus précise de la manière dont se manifeste la boule hystérique et dont une personne qui souffre d’anxiété peut le vivre, il y a en revanche certaines caractéristiques qu’il est nécessaire de mentionner :

  • La boule hystérique apparaît lorsque nous sommes calmes : elle n’apparaît pas dans les moments de plus grande tension ou d’anxiété des plus accrues, mais lorsque le calme règne. Cela est dû l’accumulation de choses qui font que nous n’allons pas bien. Le problème, c’est que l’on est alors pas en mesure d’identifier le problème.
  • Elle nous empêche de parler aisément : même si aucun étouffement concret n’aura lieu, la sensation d’étouffement découlera d’une tension qui se centre sur notre gorge. Généralement, du fait de cette tension, il nous est difficile de parler, et nous le faisons comme si nous avions mal à la gorge.
boule hystérique

Ignorer les symptômes de l’anxiété

Si vous avez déjà souffert de la boule hystérique, probablement avez-vous fini aux urgences parfois. Là, les résultats des tests effectués par les médecins ont dit que rien ne bloquait votre gorge. Par conséquent, dans de nombreux cas, on vous donne une pastille et vous demande de rentrer chez vous. Or, rien de tout cela ne peut constituer une solution à ce problème.

Ignorer les symptômes de l’anxiété peut avoir de graves conséquences, parmi elles celle de ne pas réussir à identifier ce qui provoque réellement cette sensation. L’anxiété n’est autre qu’un avertissement qui nous crie « Stop ! Quelque chose ne va pas et tu ne t’en rends pas compte ». Or, ce n’est pas l’ignorant qu’on pourra espérer la voir se dissiper. Bien au contraire, elle tentera nous alerter sur un problème que l’on doit résoudre de multiples autres manières.

« Je suis attaquée par une chose à laquelle je ne peux pas échapper. »

-Sherri Paricio Borhhoft-

La boule hystérique peut être le premier avertissement montrant que l’anxiété tente de nous montrer que quelque chose ne va pas. Si nous n’y prêtons pas attention, alors elle pourrait bien passer par la dépersonnalisation, la somatisation des émotions, l’oppression de la poitrine ou la paralysie faciale (paralysie de Bell), entre autres.

La meilleure des choses à faire dans un tel cas est de consulter un professionnel pour résoudre le problème qui génère toute cette anxiété. Car cette dernière peut apparaître n’importe quand. Elle ne prévient pas ni ne donne de signaux d’alarme qui pourraient nous permettre de nous préparer à son arrivée. Elle procède ainsi afin de nous mener à nous rendre compte que ce qui se passe requière notre attention immédiate.