La psychologie intégrale, un chemin vers le bien-être

· 3 septembre 2018

La psychologie intégrale est une perspective qui s’intéresse au développement d’une individualité saine. C’est un modèle de conscience qui recherche le bien-être au travers de la croissance et de la créativité. De plus, selon cet concept, pour arriver à l’état désiré, chaque personne a besoin de réaliser des pratiques différentes, car nous sommes tous différents en ce que nous sommes et en ce que nous avons vécu.

L’idée est que, au travers de la psychologie intégrale, on puisse atteindre un stade de plénitude en développant notre conscience et en évitant la souffrance. Ainsi, cette pratique serait une manière de tirer le meilleur de nous. Il s’agit d’une branche de la psychologie qui recherche le bien-être de l’être humain au travers de différents outils.

« Nous connecter avec le plus profond, c’est déployer nos ailes et oser voler dans l’immensité de notre univers. C’est recevoir avec amour ce que la vie nous apporte. »

-Anonyme-

Toucher à différentes théories via la psychologie intégrale

Dans le cadre de la psychologie intégrale, on tient compte de différents modèles thérapeutiques. Ce qui est important, c’est d’appliquer celui qui s’adapte le plus à soi pour améliorer sa qualité de vie. Par conséquent, rien ne sert de déterminer quelle théorie est la meilleure ; ce n’est pas le but. Au contraire, chaque théorie compte et revêt la même importance, et on peut avoir recours simultanément à différents principes de plusieurs de ces théories.

psychologie intégrale

Ainsi, la psychologie intégrale tente d’inclure tout ce qui peut servir pour le développement personnel. Ainsi, elle tente de réconcilier les théories psychologiques qui existent en mettant en évidence les bénéfices de chacune. De plus, elle intègre diverses pratiques spirituelles autres que l’étude de l’esprit qui pourraient aussi être utiles.

Dans la psychologie intégrale, ce qui prévaut, c’est la personne. Chacune présente un développement personnel différent qui passe par différents niveaux au fil du temps. Selon le moment de notre vie où on se met à s’intéresser à la psychologie intégrale, il faudra avoir recours à une pratique ou une autre, car chaque période apporte avec elle différents problèmes.

Toucher différentes théories, c’est reconnaître que chaque croyance est précieuse et que chaque personne est unique. C’est pourquoi une pratique différente sera utile pour le développement de chacun.

Comment la psychologie intégrale est-elle née ?

La psychologie intégrale est née car selon certains auteurs, il manquait une théorie qui unifierait la connaissance psychologique. En d’autres termes, il était nécessaire d’établir une discipline qui prendrait en compte différentes croyances et pratiques spirituelles. Ainsi, a surgi ce courant, un modèle qui aborde divers champs de l’être humain afin de percevoir son développement personnel.

L’auteur que l’on assimile en premier lieu à cette pratique, c’est Ken Wilber, un écrivain étasunien. Il a été le premier à décrire en quoi consiste la psychologie intégrale, en étudiant les aspects liés à la psychothérapie et la spiritualité. De plus, il a discuté la nature de certaines branches de la psychologie, et fait la promotion de nouveaux chemins pour l’interprétation et la pratique de la santé mentale humaine.

Ken Wilber a aussi fondé l’Institut de Psychologie Intégrale en 1998, en plus de formuler la théorie intégrale. Il a mis l’accent sur un schéma comportant 4 cadrans. Ce schéma décrit les champs auxquels l’être humain est lié :

  • Le cadran intentionnel : il s’agit de la zone individuelle de chacun, dont l’étude implique des disciplines telles que la psychologie, la philosophie et les aspects liés à la spiritualité.
  • La portion comportementale : elle est liée aux habilités techniques. Pour l’étudier, on a recours à des connaissances dans des domaines comme la physiologie, la neurologie et la psychologie comportementale, entre autres.
  • La section culturelle : elle est liée aux aspects collectifs du changement. Par exemple, on étudie les mythes, les croyances, les histoires et les symboles construits.
  • Le cadran social : il est associé à des domaines tels que la technologie, la politique et les systèmes.

Selon Wilber, il est nécessaire d’intégrer ces quatre cadrans pour que le développement personnel soit complet. Autrement dit, nous devons parvenir à établir un équilibre dans chaque de ces cadrans pour atteindre un bien-être suprême. Ainsi, il sera plus facile de connaître notre rôle dans le monde, en plus de développer différents niveaux de conscience de manière intégrante.

Cependant, la psychologie intégrale continue à se développer aujourd’hui. Par exemple, on l’utilise comme thérapie et comme forme de connaissance au travers d’ateliers, de séminaires, de cours, de groupes de soutien, de méditation et de développement personnel.

psychologie intégrale et développement personnel, ici représenté par des plantes

Les bénéfices de la psychologie intégrale

Pratiquer la psychologie intégrale, c’est renforcer son bien-être, puisque cela apporte différents bénéfices pour la qualité de vie. Ici, nous vous montrons certains des plus importants :

  • Initier le développement personnel : via la pratique de la psychologie intégrale, nous entrons dans un processus de transformation constant où plus le temps passe, mieux nous nous connaissons. La transformation doit se donner dans différents champs en même temps.
  • Favoriser la créativité : cela consiste à générer de nouvelles idées pour faire face à ce que la vie nous apporte. Nous sommes des êtres créatifs, car en prenant l’habitude de s’adonner à cette pratique, nous pourrons agir d’une manière plus assurée face à nos problèmes.
  • Ouvrir le pas vers l’expansion de la conscience : la psychologie intégrale nous aide à nous connecter avec le plus profond de notre être. Elle élargit notre vision de la vie.
  • Connaître de nouvelles ressources pour être plus sains : au travers du développement de la conscience et de la connexion spirituelle, nous pouvons en arriver à connaître des aspects importants pour notre bien-être. Il s’agit de voir quelles sont les vertus dont nous disposons au moment d’assumer les problèmes, et d’y avoir recours pour les affronter.
  • Faire preuve d’empathie : en psychologie intégrale, la relation que nous entretenons avec nous et avec les autres est très importante. Grâce à cette discipline, nous pouvons développer notre empathie de manière effective.

Par conséquent, au travers de ce modèle, nous pouvons favoriser le meilleur de nous. Ainsi, nous améliorons notre manière de nous lier aux autres, d’assumer les problèmes et de prendre des décisions au travers de la créativité et de la recherche de l’équilibre.

Comme nous le voyons, la psychologie intégrale est un modèle de thérapie et de connaissance que nous pouvons appliquer à notre vie. La créativité et l’ouverture seront les outils qui nous serons utiles pour atteindre un état de plénitude dans notre relation avec nous-mêmes, avec les autres et avec la nature. Ainsi, le développement de la conscience deviendra notre meilleur allié dans le cadre de chaque apprentissage.

« La personne la plus développée est celle qui peut se mettre à la place du plus grand nombre. »

-Ken Wilber-