3 clés pour développer la conscience émotionnelle

· 1 août 2018

Développer notre conscience émotionnelle signifie augmenter notre habileté à reconnaître les patrons auxquels s’ajustent nos émotions. En d’autres termes, il s’agit d’identifier les facteurs qui activent nos émotions, la façon dont ils le font et les conséquences de cette activation.

L’être humain suit des lignes d’action, plus ou moins stables, tout au long de sa vie. Cependant, le changement est aussi une constante. Nos émotions sont toujours en mouvement. Nous ne sommes pas des êtres passifs face aux événements extérieurs: c’est pour cela que nous maintenons une grande dynamique interne. Développer la conscience émotionnelle est aussi une façon de détecter ces changements.

« La conscience est la voix de l’âme; les passions, celle du corps. »

-William Shakespeare-

L’objectif final est de cesser d’être des spectateurs passifs face à ce qui se passe dans notre monde interne. Aucune émotion ne se produit ou ne se dissipe par hasard. Si nous parvenons à identifier ce que nous ressentons et anticipons la manière dont cela peut nous affecter, nous mettrons sûrement en place des comportements beaucoup plus adaptatifs. Voici donc trois clés pour développer la conscience émotionnelle.

deux têtes représentant comment développer la conscience émotionnelle

1. Examen des motivations

L’un des exercices qui nous aident le plus à développer la conscience émotionnelle est de faire un examen fréquent de nos motivations. On appelle motivation la force qui nous pousse à agir dans une certaine direction. La psychanalyse, tout comme d’autres courants contemporains, nous a montré que, très souvent, nous ignorons nos motivations réelles.

Nous suivons parfois les désirs les plus profonds de notre être. Nous agissons donc en conséquence et cela nous donne un certain équilibre. D’autres fois, en revanche, nous ignorons pourquoi nous choisissons une option ou une autre. Ou bien nous pensons d’une façon et agissons d’une autre. Ou nous nous sentons insatisfaits de ce que nous faisons, sans savoir exactement pourquoi.

Un examen des motivations nous permet précisément d’explorer ces forces qui nous poussent à agir. Serait-ce de la volonté ou de la peur? Une décision ou une habitude? De la frustration, de la colère ou une toute autre émotion? Etudier ces motivations nous conduit à développer la conscience émotionnelle.

2. Une compréhension de l’usage du temps, une clé pour développer la conscience émotionnelle

L’un des éléments les plus révélateurs de notre monde émotionnel est la distribution du temps que nous effectuons. Il s’agit d’une catégorie abstraite qui offre de précieuses pistes pour comprendre notre réalité psychologique. En analysant la façon dont nous gérons notre temps, nous parviendrons à développer la conscience émotionnelle.

Il est particulièrement important d’observer si certains éléments sont présents dans cette gestion du temps. Des éléments comme la procrastination, la sensation de manque de temps et une perception de lenteur dans son cours. Chacun de ces états nous parle de situations émotionnelles concrètes.

La procrastination nous parle d’insécurité et de manque d’engagement; elle peut aussi parfois nous signaler un rejet inconscient de ce que l’on remet à plus tard. La sensation de manque de temps nous révèle des obsessions et une anxiété. La lenteur du temps nous suggère la présence de mélancolie. Par conséquent, analyser notre perception et notre gestion du temps est une source d’information infinie pour nous connaître.

gestion du temps pour développer la conscience émotionnelle

3. Réguler le ton émotionnel

L’un des facteurs qui nous aide à développer la conscience émotionnelle est l’identification des émotions les plus intenses que nous ressentons fréquemment. Dans notre façon d’être, certaines émotions sont plus fortes que d’autres. Par exemple, certains passent leur temps à être en colère. D’autres ont tendance à rire de tout. Ou à se sentir abattus. L’émotion qui prédomine est ce qui donne un ton émotionnel particulier à chacun de nous.

Bien souvent, nous nous « marions » exclusivement avec l’une de ces dimensions émotionnelles. Nous construisons une personnalité explosive, passive, craintive ou chroniquement sympathique et nous la gardons pour toujours. Sans nous en rendre compte, nous oublions comment nous sentir d’une autre façon. Nous nous habituons à ces émotions prédominantes et finissons par en faire l’axe de notre façon d’être.

gérer ses émotions pour développer la conscience émotionnelle

Pour développer la conscience émotionnelle, il est conseillé d’apprendre à réguler le ton émotionnel. À fixer certaines limites à ces émotions prédominantes et à en laisser émerger d’autres. Il s’agit d’une manière d’explorer d’autres facettes de notre être et de permettre à d’autres sensations et émotions d’éclore. Cela nous permet d’être davantage conscients de tout ce qu’il y a en nous.

Le développement de la conscience émotionnelle nous donne une plus grande lucidité au moment d’agir. Il dote nos actions d’un sens plus authentique. C’est, sans aucun doute, l’une de ces tâches qui permettent d’aboutir à une vie plus pleine et à une personnalité plus saine.