La phase de sommeil paradoxal : l’étape la plus importante du repos

· 14 novembre 2018
En quoi consiste la phase de sommeil paradoxal ?

La phase de sommeil paradoxal ou sommeil REM commence 90 minutes après s’être endormi. La respiration s’accélère. Les mouvements oculaires classiques apparaissent. Et les cauchemars surgissent. Lors de cette étape, le cerveau se montre, curieusement, aussi actif que s’il était éveillé. La raison? Il est sur le point de réaliser l’une de ses tâches les plus importantes.

La découverte de cette étape de sommeil remonte à plus de 50 ans. Il faut cependant préciser que la phase du sommeil aux mouvements oculaires rapides (MOR) ou phase REM en anglais (pour rapid eye movement) cache encore beaucoup d’énigmes. Par exemple, les scientifiques croient fermement que c’est lors de cette étape de repos que le cerveau fixe les nouveaux souvenirs dans notre mémoire à long terme.

Nous savons par ailleurs qu’il agit comme un véritable sculpteur en écartant ce qu’il juge superflu ou peu utile pour ne garder que ces données qu’il considère significatives. De cette façon, il modèle une part de ce que nous sommes. Il facilite des apprentissages. Intègre des expériences. Et parvient à fixer les bases de notre croissance.De notre évolution cognitive. Sensorielle et émotionnelle.

Cependant, les experts ignorent les mécanismes qui guident le cerveau pour entrer subitement dans cette phase de sommeil paradoxal si étonnante. Si hyperactive et pleine de possibilités. Des études comme celle publiée dans la revue Nature et réalisée par les neurologues Jon Lu et David Sherman nous parlent d’une espèce « d’interrupteur » situé dans le tronc cérébral.

Il s’agirait plutôt d’un ensemble de neurones spécialisés qui nous permettraient de passer ce seuil et d’entrer dans ce monde où les rêves sont plus vivants, où certaines personnes peuvent être somnambules, où notre cerveau réorganise tous ces souvenirs qu’il a codifiés au cours de la journée…

« Nous sommes faits de l’étoffe de nos rêves. »

-William Shakespeare-

sommeil paradoxal

La phase REM et les fondements du sommeil

Lorsque Sherlock Holmes disait au docteur Watson que le meilleur remède à tous les problèmes était de dormir, il ne se trompait pas. Quand notre corps se repose, nous récupérons l’énergie et la santé. Une nuit de sommeil réparateur est un mécanisme idéal pour réduire le stress, voir la réalité d’un autre point de vue et penser de manière plus juste et sensée.

Dormir est un besoin biologique. Laisser notre cerveau transiter, approfondir et acquérir le contrôle de la phase REM est essentiel pour la majorité des êtres vivants. Qui plus est, nous savons que nous avons tous entre 4 et 9 cycles de sommeil divisés chacun en 5 phases. Les derniers sont ceux du territoire REM. Ce sommeil paradoxal nous offre un véritable repos et permet à notre cerveau de réaliser des tâches indispensables.

Un processus essentiel

On sait aussi que les nouveaux-nés, tout comme les jeunes enfants, passent la majeure partie de leur cycle du sommeil à l’étape REM. De cette façon, ils intègrent mieux chaque expérience lors de cette période si importante pour leur développement. Cependant, à partir de 6 ans, cette phase commence à se réduire de façon notoire et a la même durée que celle d’un adulte.

Par ailleurs, comme nous l’expliquent les scientifiques Una de Karni et BS Rubenstein dans une étude publiée dans la revue Scienciele sommeil REM est essentiel pour notre perception et attention, pour répondre aux stimulus, pour apprendre de notre environnement et y survivre.

Nous savons aussi que tous les mammifères et tous les oiseaux rêvent et ont une phase de sommeil paradoxal. Curieusement, la même chose ne se produit pas chez les poissons, les lézards et les tortues…

sommeil paradoxal

Que se passe-t-il dans notre cerveau et notre corps au cours de la phase REM ?

Le sommeil REM reçoit aussi le nom de « paradoxal » en raison de la particularité des ondes cérébrales qui apparaissent lors de cette étape de repos. Elles sont désynchronisées, très rapides et ont un faible voltage.

Selon les experts, l’aire cérébrale qui régule cette phase du sommeil est le tronc cérébral. Les neurones corticaux et thalamiques se dépolarisent davantage lors de cette étape. Par ailleurs, un type de neurotransmetteur est plus abondant: il s’agit de l’acétylcholine. Lorsque nous atteignons la phase de sommeil REM, nous retrouvons les particularités suivantes:

  • Respiration accélérée
  • Mouvement des yeux
  • Relaxation musculaire
  • Excitation sexuelle
  • Apparition de rêves

Pour mieux comprendre comment la phase REM apparaît et agit, voyons quelles sont les phases du sommeil.

Etape 1

Lors de cette première étape, les réveils sont habituel. Ainsi que cette sensation de chutes soudaines. Les muscles se relâchent peu à peu. Et les ondes cérébrales alpha et thêta dominent.

Etape 2

Le sommeil est plus profond, la fréquence cardiaque et la température corporelle diminuent. Le corps se prépare à entrer dans les phases les plus importantes du repos.

Etape 3 et 4

Le sommeil est maintenant profond. Les ondes delta dominent et des troubles du sommeil peuvent déjà apparaître, comme les terreurs nocturnes et le somnambulisme.

Durant cette étape de sommeil non paradoxal, le corps se répare. Des tissus se régénèrent. Les cellules qui ne sont plus utiles disparaissent. Et le système immunitaire se nettoie. Chez les enfants, la croissance des os et des muscles est stimulée.

Etape REM

Entre 90 et 100 minutes de sommeil viennent de s’écouler. Nous arrivons enfin à la phase REM. Les ondes cérébrales présentent la même activité que si nous étions éveillés. Nos rêves ont plus de sens. Les ondes thêta prédominent et le cerveau commence alors à intégrer les expériences vécues dans la mémoire à long terme.

Ce cycle décrit se répétera entre 4 et 5 fois tout au long de la nuit. À chaque cycle, l’étape de sommeil REM durera plus longtemps. En commençant par 10 minutes et en terminant par une heure (deux si nous avons moins de 30 ans et 30 minutes si nous avons plus de 65 ans).

Comme nous pouvons le voir, l’importance du maintien d’une bonne hygiène de sommeil est essentielle pour récupérer de l’énergie. Bien dormir et atteindre la phase de sommeil REM est crucial pour prendre soin de nos processus cognitifs, de la mémoire, de l’attention, de la perception, de la capacité à réagir efficacement aux stimulus du quotidien…

Shakespeare a un jour dit que l’homme qui ne se nourrit pas de ses rêves vieillit rapidement. Nous pourrions ajouter que la personne qui ne dort pas ne rêve pas. Et que celui qui vit en étant privé de rêves ne vit pas comme il le mériterait…