La peur de la psychothérapie : la peur de se rencontrer soi-même

25 juillet 2016 dans Psychologie 0 Partagés

Admettre que nous avons besoin d’aide n’est pas une chose facile.

Avant de l’accepter, nous pouvons passer par différents échecs et nous retrouver à bout de forces, car nous continuons à supporter tout le fardeau qui pèse sur nos épaules depuis des années et dont nous ne savons pas comment nous débarrasser.

Mais nous parvenons ensuite à un point où nous nous rendons compte que la vie que nous menons ne nous plaît pas et nous finissons par donner un peu plus de valeur à la psychothérapie.

Lorsque la situation que nous vivons nous dépasse et nous déborde, lorsque nous nous sentons insatisfaits de ce que nous avons vécu, lorsque nous sommes perdus, sans savoir quelle route emprunter, la psychothérapie est une excellente option pour nous permettre de nous stabiliser et de renouer avec notre identité.

La psychothérapie nous donne l’opportunité d’obtenir un plus grand panel de perspectives sur ce qui nous entoure et ce que nous sommes en train d’expérimenter dans notre vie. 
Partager

La résistance à nos émotions

Lorsque nous avons été un trop long moment déconnectés de nous-mêmes, car nous nous protégeons de quelque chose, c’est que nous voulons éviter une situation bien précise dans notre vie, que nous ne voulons pas l’affronter, et que nous essayons de concentrer notre attention sur autre chose.

Les personnes qui, juste après avoir terminé une relation de couple, s’engagent dans une autre, sans expérimenter des phases de deuil ni faire une introspection, ne vivent pas pleinement le mal que leur a fait cette perte.

Elles se déconnectent de leurs émotions et des apprentissages que cette situation aurait pu leur apporter.

Cette manière d’agir nous amène à rejeter une situation qui requiert de nous une approbation et une introspection, car ce sont les deux seuls moyens pour éviter de commettre sans arrêt les même erreurs et pour faire une évaluation globale de ce qui se passe dans notre vie.

Ce processus est difficile et demande de nombreux efforts.

se-perdre-dans-la-tempete-1024x546

Se perdre dans la tempête

Lorsqu’une personne ne veut pas entrer dans l’état dans lequel elle se trouve après avoir expérimenté un mauvais moment et qu’elle tente de se concentrer en permanence sur autre chose, c’est à cause de la peur qu’elle a de ne pas avoir les ressources suffisantes pour surmonter cette expérience.

Ce mode de protection lui permet de fuir et de s’échapper.

Inévitablement, elle finit par se perdre elle-même. La fuite qu’elle aura mise en place va lui permettre d’être soulagée de manière provisoire.

En ayant perdu la possibilité d’affronter ses peurs, de connaître ses limites et de mieux se découvrir elle-même, elle va grandement freiner le développement de sa maturité et de son épanouissement personnel.

Ce soulagement transitoire a de lourdes conséquences. De plus, il n’est pas possible de le maintenir pendant trop longtemps.

Nous pouvons passer à autre chose durant un petit bout de temps, mais ce que nous avons refoulé au fond de nous-mêmes finira par refaire surface et nous serons tout à fait perdu face à cette situation, car nous n’aurons plus la force d’avancer.

Si nous rejetons la seule solution qui existe pour sortir des situations que nous devons affronter dans notre existence, c’est-à-dire en y faisant face, nous n’allons pas pouvoir apprendre ce qu’elles nous disent du monde qui nous entoure, des autres et de nous-mêmes.

La psychothérapie nous aide à nous retrouver

Un psychologue est une personne qui peut nous aider dans ces moments difficiles, dans lesquels nous n’avons plus de recours pour supporter les différentes expériences de la vie qui nous ont blessées.

Nous sommes empêtrés dans notre douleur et dans notre mal-être, et cette dynamique négative nous empêche de trouver une porte de sortie.

Toutes les réponses se trouvent en vous, vous êtes la personne qui doit faire un effort et faire tous les jours les pas qui vous permettront d’être responsable de ce que vous vivez et de la manière dont vous le vivez. 
Partager

Chemin-parcouru

Chaque personne dispose de son propre mode de fonctionnement, de son rythme et de sa vision de la vie.

Cependant, il est important de mener à bien le processus dont nous vous avons parlé pour pouvoir vous retrouver, pour réaliser les apprentissages que vous n’avez pas fait à temps et pour disposer des ressources qui vous apporteront de la force et vous permettront de ne plus fuir votre propre expérience.

C’est la seule manière de comprendre et de prendre conscience que nous devons traverser les choses qui nous rendent tristes, qui nous coupent le soufflent, qui éteignent notre joie et nous remplissent d’amertume.

Il est nécessaire de bien mâcher tout cela pour bien digérer et assimiler nos problèmes. De cette manière, nous nous préparons véritablement à affronter la vie.

“Je me rends compte que si j’étais stable, prudent et statique, je serais mort. Je dois accepter la confusion, l’incertitude, la peur et les sautes d’humeur, car c’est le prix que je suis disposé à payer pour avoir une vie fluide, perplexe et existante. »

-Carl Rogers-

A découvrir aussi