La méthode des loci ou le palais des souvenirs, une technique mnémotechnique merveilleuse

· 15 mai 2018

La méthode des loci ou le palais de la mémoire est une très ancienne technique mnémotechnique, idéale pour entraîner notre esprit a l’art de la mémoire. Il s’agit de faire en sorte que notre cerveau associe des données à des emplacements spécifiques, avec des chemins physiques ou des environnements spécifiques où placer des données qui pourront ensuite être remémorées plus facilement.

A première vue, cette stratégie peut nous sembler rudimentaire. Cependant, les choses les plus simples sont parfois les plus efficaces ; de surcroît, elles reviennent positivement à notre plasticité cérébrale. Nous précisons ce dernier point parce que nous avons récemment eu connaissance d’un fait intéressant. Récemment, le centre médical de l’université Radboud aux Pays-Bas a réalisé une étude qui a démontré, au moyen de tests électromagnétiques, que la stratégie mnémotechnique basée sur la méthode de loci fonctionne bel et bien.

La méthode des loci consiste à imaginer un itinéraire formé par divers objets, scénarios et coins connus où placer des concepts et des données que l’on peut retrouver plus tard dans notre mémoire.

Un des cas étudiés fut celui de Boris Nikolai Konrad. Ce jeune neuroscientifique qui détient le record mondial dans l’évocation de données, a pratiquement toute sa vie utilisé le soi-disant «palais mental». Il travaille actuellement à l’Institut Max Planck de psychiatrie à Munich, et donne de nombreuses conférences pour montrer comment notre cerveau peut se modifier lorsqu’on commence à s’entraîner avec des stratégies mentales et de mémoire comme celle de la méthode des loci.

C’est facile, efficace et, surtout, cela nous procure d’avantage d’agilité quand il s’agit de se souvenir de certaines données. De plus, cela nous permet d’avoir un cerveau plus résistant.

connexions cérébrales grâce à la méthode des loci

La méthode de loci et notre mémoire spatiale

Ainsi que nous l’avons souligné au début, la méthode des loci a des origines Antiques. Le développement de cette stratégie est attribué au poète lyrique Simónides de Ceos, qui, presque sans s’en rendre compte, a utilisé une stratégie mnémotechnique qui sera ensuite reprise par des livres tels que La Rhetorica ad Herrenium et De Oratore de Ciceron.

L’histoire dit que Simonides de Ceos fut invité à donner un récital poétique en Thessalie. À un moment donné, et au milieu de l’événement, il fut appelé par un domestique pour lui délivrer un message privé. Le poète sortit pour lire le billet quand, brusquement, un violent rugissement se fit entendre. Le palais où il était venait de s’effondrer.

Les victimes furent nombreuses et le désastre personnel immense. La violence des blessures empêchait d’identifier les corps, mais Simónides de Ceos, approchant les médecins leur conseilla de ne pas les déplacer pour le moment. Le bon poète parviendra a les identifier un par un en se rappelant où ils se trouvaient alors qu’il était dans la pièce à donner son récital. Plus tard, cette stratégie efficace reçut un nom plus qu’idéal: la méthode des loci (loci, en grec signifie lieu).

L’art de localiser des souvenirs dans des espaces spécifiques

Nombre d’entre nous avons pratiqué cette technique durant de nombreuses années sans connaître son grand potentiel. Quand nous faisons la liste des courses, par exemple, une façon de se souvenir de tout ce dont nous avons besoin est de faire une visite mentale du supermarché d’une manière mentale, d’une allée à l’autre, d’une étagère à l’autre.

De même, tout étudiant, à un moment donné d’un examen, est capable de se souvenir d’un fait spécifique en se remémorant un endroit particulier où il était alors qu’il étudiait cette partie du sujet. Tout cela nous encourage à découvrir des ressources utiles pour tirer le meilleur parti de notre mémoire, où connecter une information à une autre sera toujours plus utile que de l’intégrer mécaniquement, aseptiquement et avec force à une autre information spécifique.

Rappelez-vous que nous sommes des êtres émotionnels, et que notre cerveau utilise des associations pour créer des souvenirs significatifs. En effet, la mémoire spatiale est un grand activateur de l’hippocampe, cette structure fascinante liée à la génération et au rétablissement de la mémoire, et qui à son tour est liée à nos univers émotionnels.

Alors, n’hésitons pas à créer notre propre palais mental, où nous pouvons placer des données, des dates et des notes mentales ici et là, et dans chaque coin curieux, afin de récupérer plus tard chaque objet avec une plus grande agilité.

entrée au palais mental de la méthode des loci

Comment devrais-je appliquer la méthode de loci dans ma vie de tous les jours ?

Les grands personnages du monde de la littérature et surtout de la sphère policière ou criminelle, utilisent presque toujours la méthode des loci. Même s’ils ne l’appellent pas forcément par son nom d’origine, ils appliquer simplement cette stratégie mnémotechnique d’une manière implacable et très efficace. On le voit par exemple chez Sherlock Holmes, et on l’a vu aussi dans la saga d’Hannibal Lecter de Thomas Harris.

Maintenant, pouvons-nous, dans l’humilité de nos responsabilités et de la vie quotidienne, appliquer la méthode de loci? La réponse est évidemment « oui », et ce sont les étapes pour relier notre mémoire spatiale à la mémoire de travail et à la mémoire à long terme.

Les étapes de la méthode des loci

  • Choisissez votre palais mental. Ce doit être un endroit familier: votre maison, celle d’un ami, une bibliothèque que vous connaissez, une rue de votre ville, un parc…
  • Concevoir un itinéraire, une route. Par exemple: je quitte ma chambre, je marche dans le couloir, je vois la fenêtre, je traverse la salle de bain, je viens au salon, je regarde le canapé, la table, les étagères… Visualisez chaque petit détail dans votre esprit.
  • Maintenant, a chacun de ces petits détails, reliez une donnée, une information. Peu importe que ce soit absurde, car on se souvient beaucoup mieux des relations disparates. Par exemple, si vous étudiez une opposition et que vous devez vous souvenir d’un code législatif, vous pouvez relier les lois à certains objets.
  • Une fois que vous avez lié des données avec des objets, des détails ou des coins, revenez pour faire le tour de ce scénario. Passez-le en revue plusieurs fois, jusqu’à ce que tout soit familier, connu, où chaque information est à sa place.
    visage d'une personne

Comme nous le voyons, la méthode des locus ne nécessite pas d’autre effort que la visualisation, la volonté, l’imagination et la capacité à établir des associations. Dans cet exercice apparemment simple, notre cerveau effectuera un nombre infini de processus neuronaux merveilleux où nous pouvons développer notre mémoire, où nous pouvons créer des ponts, des autoroutes et des routes où l’information circule rapidement, où elle est agile et efficace.

Allez-y et mettez en œuvre cette stratégie.