La métaphore de la pierre grise pour traiter avec un narcissique

Tout au long de notre existence, nous rencontrerons différents types de personnalités et certaines d'entre elles sont difficiles et problématiques. Avec certains, nous traiterons mieux et avec d'autres moins bien. Il est même possible que dans certains cas nous n'ayons pas d'autre choix que d'établir une distance et de rompre plus d'un lien, plus d'une relation qui a apporté des tourments et des ennuis excessifs, par exemple avec un narcissique.
La métaphore de la pierre grise pour traiter avec un narcissique
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 25 décembre, 2022

Maintenant, que faire dans les cas où il ne nous est pas possible d’échapper à ces chiffres défavorables ? C’est l’un des plus grands défis que nous pouvons trouver; qu’il s’agisse d’un homme, d’une femme, de notre patron ou même de notre mère, nous parlons d’une présence narcissique qu’il n’est pas facile de repousser. Cela nous oblige dans de nombreux cas à nous permettre de nouvelles stratégies d’adaptation et de gestion de l’hostilité des autres. Car s’il y a un aspect qu’il faut comprendre, c’est que ces profils ne changent généralement pas d’attitude et de comportement. C’est nous qui devrons varier notre traitement avec eux pour préserver la santé mentale.

Nous expliquons ci-dessous une ressource très basique qui peut servir de trousse de premiers soins.

Les narcissiques ont besoin d’admiration et de respect. Leur retirer complètement notre attention est le mieux que nous puissions faire. Cela implique d’arrêter de nourrir leur ego et leurs besoins.

Couple se disputant sur la métaphore de la pierre grise
La dernière chose que nous devrions faire face à un narcissique est de le confronter.

Quelle est la métaphore de la pierre grise ?

Nous avons tous des comportements narcissiques, mais seuls quelques-uns présentent un trouble de la personnalité inclus dans le DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ). Autrement dit, parfois, nous pouvons tomber dans l’abus de cette étiquette.

Tous ceux qui sapent nos esprits avec leur égoïsme ne montreront pas un état clinique significatif. Cependant, les personnes atteintes d’un trouble de la personnalité narcissique existent et elles se situent sur un spectre. C’est-à-dire qu’il y aura plus de profils problématiques que d’autres. Cela peut nous rendre complexes, mais pas menaçants. Aussi avec des narcissiques qui réussissent très bien dans leur carrière, mais qui sur le plan personnel affichent des comportements aussi nocifs que dysfonctionnels.

Nous sommes confrontés à une diversité de profils qui peuvent se matérialiser chez un collègue, chez notre sœur, notre patron ou chez ce professeur qui fait notre thèse, etc. Ils peuvent venir inopinément dans notre vie, la perturber, la mettre en échec et devoir développer, oui ou non, une stratégie de salut au quotidien. Celui avec lequel rester à flot dans les contextes où une interaction est requise. La métaphore de la pierre grise est un excellent outil.

Essayons de garder nos interactions avec les narcissiques neutres. Soyons indifférents à leurs demandes et appels à l’attention. De cette façon, ils se désintéresseront de nous et chercheront quelqu’un de différent à utiliser.

1. La pierre grise ou la force de la neutralité

La métaphore de la pierre grise vise à nous maintenir forts dans l’indifférence, sans à aucun moment renforcer les besoins du narcissique. Pour se faire une idée rapide, réfléchissons à ce qui nous vient à l’esprit lorsqu’on imagine un simple caillou gris sur une route ou au fond d’une rivière. C’est un élément de plus qui passe inaperçu.

Les narcissiques ont besoin de “fournitures” de l’environnement qui les entoure. C’est-à-dire qu’ils veulent notre attention, créent des drames, des conflits et sont au centre de toutes les circonstances. Ce que nous ferons, c’est être cette surface neutre et résistante dans laquelle ils ne peuvent se refléter ; ainsi, ils ne pourront pas non plus nous utiliser, puisque nous agirons en tant que validateurs.

2. “Frapper” le sens narcissique du droit

Une caractéristique qui définit tous les narcissiques est un sentiment de droit, c’est-à-dire qu’ils pensent que tout le monde leur “doit” quelque chose. Cette perception est un biais qui trouve son origine dans leur enfance, soit en raison d’une éducation pleine d’attention excessive ou peut-être au contraire, en raison de grandes carences. Il est courant qu’ils grandissent avec l’idée que la fonction des autres est de les servir, de leur donner des privilèges dans tous les aspects.

Des recherches de l’Université de Wollongong, en Australie, mettent en lumière ce que signifie vivre avec quelqu’un qui a besoin des autres pour renforcer ce désir de « grandeur ». La métaphore de la pierre grise nous propose d’agir (frapper) son sens du droit de manière très subtile, mais efficace.

  • Nous les traiterons comme les autres, en leur refusant toute concession ou demande qui signifierait les mettre au-dessus des autres.
  • Nous leur dirons respectueusement que nous sommes désolés de les décevoir en ne répondant pas à leurs demandes, mais ce sera toujours notre position.
  • Nous fixerons fermement nos limites, mais nous devons garder à l’esprit qu’un narcissique essaiera toujours de les contourner. Pour cela, restons indifférents à leurs critiques, leurs moqueries et leurs manipulations pour maintenir ces barrières de confinement.
  • Montrer que sa présence et ses paroles ne signifient rien pour nous est une façon de frapper son sens du droit.
  • Gardons des interactions brèves et affirmées avec ces personnes.

La métaphore de la pierre grise nous propose d’être ferme dans notre position (château nous-mêmes) d’indifférence afin que le comportement narcissique ne dégénère pas et ne prenne pas le pouvoir sur nous.

3. Froideur et non-réaction, le roc qui tient bon

Une stratégie dont nous devons nous souvenir à tout moment est de ne pas contrarier le narcissique. Parce que cela leur donne aussi du pouvoir. Après tout, ces types de figures adverses se nourrissent autant de l’admiration des autres que de la confrontation.

Au moment où nous nous faisons face et réagissons avec colère, nous leur montrons qu’ils ont de l’influence sur nous. La métaphore de la pierre grise véhicule l’image d’une surface froide, ferme et solide.

La meilleure chose à faire est de ne pas réagir, de rester froid face à leurs actes pour qu’ils se désintéressent de nous. Tôt ou tard, ils chercheront une autre victime à utiliser.

couple appliquant la métaphore de la pierre grise
Avec les narcissiques, il est préférable de garder des interactions brèves et respectueuses.

L’importance du retrait de l’attention

La technique de la roche grise vise à détourner ailleurs les comportements narcissiques en en détournant notre attention. C’est lui montrer que nous ne sommes pas une cible intéressante pour lui, qu’il ne pourra pas obtenir de nous les renforts dont il a besoin. Cela signifie-t-il que nous obtiendrons 100 % de succès avec cet outil ? La réponse évidente est non.

La personnalité narcissique est imprévisible, chaotique et exigeante. Ce sont des profils parfois très pathologiques devant lesquels il est difficile d’avoir sous la main la meilleure armure pour notre protection. La proposition décrite ici peut servir de point de départ, de bouée de sauvetage au quotidien.

Cependant, si cette présence contourne les lignes contraires à l’éthique et à la morale, n’hésitons pas, optons pour des réponses plus drastiques comme une distance obligatoire. Parfois, notre santé mentale est plus importante que de garder un emploi ou de créer des liens avec un membre de la famille…

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi sommes-nous attirés par les narcissiques ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Pourquoi sommes-nous attirés par les narcissiques ?

Pourquoi sommes-nous attirés par les narcissiques ? Beaucoup de gens posent cette même question. Nous analysons les réponses ci-dessous.



  • Carlson EN, Vazire S, Oltmanns TF. You probably think this paper’s about you: narcissists’ perceptions of their personality and reputation. J Pers Soc Psychol. 2011 Jul;101(1):185-201. doi: 10.1037/a0023781. Erratum in: J Pers Soc Psychol. 2012 Aug;103(2):379. PMID: 21604895; PMCID: PMC3119754.
  • O’Reilly CA, Hall N. Grandiose narcissists and decision making: Impulsive, overconfident, and skeptical of experts-but seldom in doubt. Pers Individ Dif. 2021 Jan 1;168:110280. doi: 10.1016/j.paid.2020.110280. Epub 2020 Aug 14. PMID: 32834287; PMCID: PMC7427600.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.