La gentillesse ne doit pas se trouver au-dessus de l’assertivité

14 octobre 2016 dans Emotions 0 Partagés

Peut-être que vous lisez ce titre et que vous vous dites : « Vraiment ? La gentillesse peut-être un problème de couple ? J’aimerais que mon couple soit ainsi ! ».

Eh bien, nous l’affirmons, comme le dit le chanteur et communicant Ricardo Arjona, “cette peur idiote de vous voir vieux et sans conjoint vous fait choisir avec la tête ce qui provient du cœur”. C’est là que l’on se trompe.

Car aussi incroyable et absurde que cela puisse paraître, la gentillesse et n’importe quel sentiment ou émotion mal compris peuvent être un problème grave dans une relation de couple.

Même l’intention la plus noble peut être déformée et se transformer en douleur, en colère et en incompréhension…

Qu’en dit la science ?

Pour comprendre les problèmes que la gentillesse peut provoquer dans une relation de couple, il est intéressant de découvrir une étude qu’une équipe de chercheurs de l’Université de Toronto a réalisé il y a quelques années.

La recherche a démontré que la gentillesse peut être un problème de couple à partir du moment où l’un des membres n’a pas la possibilité de rejeter.

Cela signifie que puisque chacun a besoin de ressentir de l’acceptation de la part de l’autre, le choix peut se porter sur une personne pleine d’incompatibilités.

profil-de-couple

Les êtres humains ont le besoin de se socialiser. De plus, nous sommes plus ou moins empathiques. Mais cette situation portée à l’extrême peut entraîner que, par le simple souhait d’éviter un conflit, un membre du couple décide d’accepter une situation qui n’est en réalité par tolérable.

Lors de la recherche, les chercheurs ont découvert que certains profils qui avaient trop d’empathie et un fort degré de gentillesse souffraient de sérieux problèmes au moment de choisir leur conjoint au vu de leur incapacité à rejeter, craignant ensuite de se sentir coupables.

La gentillesse qui devient un problème de couple

Il est évident que l’excès d’empathie et de gentillesse peut amener de sérieux problèmes affectifs en lien avec de mauvaises décisions prises dans le couple.

Il s’agit d’une affection redondante qui, si elle se prolonge dans le temps, peut entraîner des maladies et des troubles psychologiques graves. C’est pour cela qu’il est important de prendre certaines mesures :

  • Même si cela semble insolite, il est important de savoir dire « non ». Toujours avec politesse, mais sans excès, un rejet à temps peut être un exercice de santé mentale important.
    Tout le monde ne sait pas exprimer son refus mais il est pourtant nécessaire de le faire pour éviter des situations gênantes, provoquées par la peur de ne pas se sentir accepté ou reconnu par son entourage social
  • L’amabilité dans un couple peut souvent être associée à un sentiment de culpabilité.
    Le fait de faire passer d’abord ses intérêts propres, toujours dans un cohérent, n’est pas une raison de ressentir de la culpabilité.

femme-ressentant-de-la-culpabilite

  • Il y a aussi des cas où l’amabilité de la part d’un membre du couple est associée à la faible auto-estime. Des personnes excessivement serviables qui, en réalité, cachent des profils plein d’insécurité qui préfèrent tout accepter plutôt que de ne pas être acceptées.
  • Si nous observons cela avec précision, la culpabilité de dire « non » ou la faible auto-estime sont toujours associées à des personnes qui ressentent un manque de confiance en elles, et cela peut être alarmant.
    Ainsi, il existe des cas graves qui doivent être étudiés par un professionnel, car si l’on continue dans ce sens, les affections psychologiques pourraient s’avérer irréversibles.

Peut-on éviter ces situations ?

Un couple ne doit jamais être un puits d’insécurités et de problèmes.

Même si elle ne peut pas être parfaite, il faut considérer la relation avec la personne aimée comme une situation qui permet d’améliorer sa situation de vie. Sinon, il faut revoir les termes de cette situation.

Pour savoir si c’est le cas, concentrez-vous sur certaines attitudes, telles que :

  • Si vous êtes une personne qui cède de manière désintéressée en permanence, mais qui ne reçoit pas de réponses adaptées.
    Si vous sentez que quelqu’un abuse de votre gentillesse et de votre bon traitement, revoyez les termes de la relation.
  • La gentillesse saine est liée à l’optimisme. Peut-être que votre conjoint ressent des gênes à ce propos. Il peut avoir l’image d’un conjoint ingénu ou même « bête » par excès de bonté. Si cela arrive à un degré extrême, il y a des raisons de douter.
  • Si vous remarquez que votre conjoint ne vous prend pas au sérieux et pense que votre gentillesse répond seulement à une façade de faux bonheur, vous n’êtes probablement pas avec la bonne personne.

couple-devant-maison-detruite

  • Si votre conjoint ne renforce pas votre personnalité et votre optimisme, et qu’il se transforme en une source d’insécurité pour vous, refusant vos idées, niant votre style de vie et votre manière d’être, demandez-vous si c’est la personne idéale pour vous.

Pour conclure, si quelque chose d’aussi joli et admirable que la gentillesse devient un motif de malheur et de problèmes dans le couple, il est évident que quelque chose pêche dans la relation.

A découvrir aussi