Quand le fait d’avoir de bonnes intentions n’aide pas

28 octobre 2015 dans Psychologie 2 Partagés

« La plus petite des actions vaut

plus que la plus grande des intentions »


Parfois, dire « c’est l’intention qui compte », ne suffit pas. Le fait de vouloir aider quelqu’un peut également causer des problèmes… Mais comment cela est-ce possible? On essaie pourtant simplement d’aider !

Vous êtes-vous demandé si l’autre avait vraiment besoin de votre aide ?

shutterstock_181094216-420x299

Il vous est peut-être arrivé d’avoir voulu aider quelqu’un, ou qu’une personne ait essayé de vous aider, mais les résultats n’ont pas été ceux que vous attendiez. Parfois, les autres (mais aussi nous-même) nous poussent dans la direction contraire.

Les personnes que l’on aime le plus sont généralement celles qui veulent le plus nous aider. Cependant, cette force ne nous sert pas toujours, car elle ne nous mène pas au bon endroit.

Pour autant, cela ne veut pas dire que nos proches et nos amis soient de mauvaises personnes. Ils pensent simplement nous faire une faveur, alors qu’en réalité, ils nous « enfoncent » sans s’en rendre compte. 

« Je vais te donner un conseil », vous dit votre mère. « Tu dois faire telle ou telle chose », vous conseille votre père. « Pourquoi tu ne travailles pas comme moi ? », vous demande votre cousin. « Quand tu auras plus d’expérience, tu comprendras », vous affirme votre grand-mère.

Quand tous ceux qui nous entourent commencent à donner leur avis sur notre vie, ils essaient de nous aider. Mais à quel prix ? Comment faire pour agir en appliquant leurs conseils ? 

Si on se laisse porter par les opinions des autres, même s’ils « veulent seulement nous aider », on court le risque de perdre le rythme, de ne pas savoir où on va, ni ce que l’on veut obtenir.

De plus, si on ajoute à cela le fait que parfois, on manque de confiance en nous, alors on perdra plus facilement nos moyens face à la pression.

shutterstock_246085585-420x281

N’oubliez pas que l’on ne peut pas plaire à tout le monde. Ceux qui vous aiment diront qu’ils veulent vous aider, mais en réalité, il se peut qu’ils veuillent déposer en vous leurs frustrations, ou qu’ils essaient de vous changer.

Le fait de vouloir aider l’autre, sans tenir compte de ses vrais besoins, peut s’étendre à de nombreux domaines.

Par exemple, imaginez la situation suivante : votre compagnon/compagne prépare le dîner, et vous ne vous inquiétez de rien.

Au lieu de vous plaindre, bien installé dans votre canapé et en regardant la télévision pendant que votre moitié finit de cuisiner, vous vous levez sans cesse pour aller « inspecter » ce qu’il/elle fait :  « Tu veux que j’épluche les pommes de terre ? », « Ce n’est pas comme ça qu’on coupe la viande », « Pendant ce temps, je vais faire la vaisselle », « Je mets la table ? »

Or, les choses ne doivent pas se passe ainsi! Il/elle vous a dit de rester dans le canapé car il/elle veut vous offrir le bon repas que vous méritez après votre longue journée de travail.

Pourquoi est-il si difficile pour nous de ne pas essayer d’ « aider » ? Vous pouvez avoir les meilleures intentions du monde, et pourtant, cela ne vous empêche pas de mener votre compagnon/compagne à se sentir inutile, à avoir l’impression qu’il/elle n’est pas capable de préparer un repas ou, pire encore, que vous devez toujours tout contrôler.

« Si seulement il/elle voulait bien aider »… La meilleure façon de le faire, c’est de rester assis sur le canapé en regardant une émission ou, si vous ne pouvez pas résister à la tentation d’aider, vous pouvez prendre un bain ou aller vous promener.

A votre retour, le repas sera prêt, et vous passerez une soirée merveilleuse ensemble!

ayudar2-420x250

Que faire pour aider et « ne pas déranger » ?

Il ne s’agit pas d’arrêter de donner des conseils ni de rester les bras croisés quand quelqu’un a besoin d’aide, mais il faut savoir reconnaitre le moment le plus opportun pour donner son avis ou tendre la main.

Une simple phrase comme par exemple « Si tu le souhaites, je te dis ce que j’en pense, et tu en fais ce que tu veux » ou une question comme « Tu as besoin d’aide ? » sont vitales pour ne pas trop s’immiscer dans la vie des autres.

On essaie de ne pas trop troubler l’autre et de l’aider sans pour autant réellement savoir s’il en a besoin ou non. Certaines personnes sont très orgueilleuses et n’aiment pas demander de l’aide aux autres.

Pour autant, si vous parvenez à analyser leurs réactions et à décrypter leurs attitudes, vous pouvez réussir à comprendre à quel moment ils apprécieraient votre aide.

Dans le cas où quelqu’un s’immiscerait trop dans votre vie en voulant « vous aider » tout le temps, dîtes-lui que vous appréciez ses bonnes intentions, que vous tiendrez compte de ses conseils, et qu’ensuite, vous analyserez toutes les options avant de prendre votre propre décision.

A découvrir aussi