Acceptation ou résignation ?

25 juillet 2015 dans Curiosités 51 Partagés

Bien souvent, nous pensons accepter une situation, alors qu’en réalité nous nous sommes simplement résignés à cette dernière. Quelle est la différence ?

Il s’agit là de deux attitudes distinctes. En effet, la résignation nous fait souffrir, car nous continuons d’espérer que la situation change et qu’elle ne soit pas telle qu’elle est actuellement. Parfois, nous employons toutes nos forces pour la changer.

Cependant, le fait d’accepter la réalité, sans prétendre vouloir la changer et sans en souffrir, nous permet de nous projeter dans la vie, et de chercher de meilleures options sur notre chemin.

Quand ce n’est pas l’acceptation… c’est la résignation

Nous pensons avoir accepté une situation lorsque nous parvenons à « survivre » à cette dernière, et lorsque nous parvenons à l’oublier.

Toutefois, il s’avère que nous nous sommes résignés, c’est-à-dire que nous n’avançons plus dans la direction que nous désirions prendre. Nous restons bloqués dans cette situation à laquelle nous nous sommes résignés, en nous apitoyant sur notre sort, et en nous sentant victimes de la situation.

Cependant, nous ne faisons rien pour changer la donne, car nous nous sommes répétés à nous-mêmes un nombre incalculable de fois que « les choses sont comme elles sont, je ne peux rien y faire ».

C’est ainsi que nous devenons esclaves de la situation, nous nous soumettons, et nous n’avançons plus dans notre vie, car nous nous sommes mis dans la tête que tel était notre destin, et nous ne cherchons pas de solution.

L’acceptation est synonyme de bonheur

Au contraire, lorsque nous acceptons une situation, même si elle ne nous plaît pas, cela veut dire que nous cherchons un autre chemin qui nous conduira au bonheur.

Nous savons que ce que nous vivons n’est pas notre chemin, et que nous ne sommes pas heureux. Pourtant les choses sont ainsi pour le moment.

Nous ne nous bloquons pas, nous ne nous disons pas que les choses seront toujours ainsi, mais nous choisissons d’apprendre de cette expérience, et de continuer à aller de l’avant.

L’accepation, c’est ne pas aller à contre-courant, mais profiter de chaque situation pour apprendre de la vie. Il y aura toujours un moyen de rediriger notre vie dans une direction qui nous convient mieux.

L’acceptation est synonyme de respect

L’acceptation engendre également le respect, car lorsque nous acceptons une personne telle qu’elle est, le désir de la changer disparaît, et nous la respectons alors profondément.

Nous pouvons ensuite décider si notre relation avec cette personne nous convient ou non, et si nous nous sentons respectés par cette dernière ou non.

La résignation empêche de surmonter un deuil

Par exemple, lorsque nous nous résignons face à la mort d’un être cher, nous nous exposons à d’autant plus de souffrances, nous sommes en colère contre la vie et contre le monde entier, nous n’acceptons pas cette disparition et nous souhaitons changer la situation.

C’est là une étape normale du processus de deuil, mais il arrive parfois qu’elle se convertisse en une étape durable dans la vie de cette personne qui n’arrive pas à accepter la perte de l’être cher.

Accepter le décès de quelqu’un signifie se remettre du deuil. Accepter le décès signifie arrêter de souffrir, ne plus être en colère, et reprendre le cours de sa vie, car cette dernière a encore beaucoup à nous offrir.

Dans ce cas précis, l’acceptation est l’ultime étape dans le processus sain de deuil.

Accepter ou se résigner ?

Accepter ou se résigner sont comme les deux côtés d’une même pièce. Nous avons besoin de « tourner la page et d’oublier » ce qui est arrivé, car nous devons continuer à vivre.

Si nous acceptons tout ce qui nous arrive, nous deviendrons les maîtres de notre vie, en surmontant tous les obstacles et en trouvant le bonheur sur le chemin.

Au contraire, si nous nous résignons, la douleur et la souffrance deviendront nos plus fidèles compagnons.

A découvrir aussi